L’Association « Trait-d’Union-Cabestany » est désormais informée par « Foodwatch »

by

Les fraudes concernant l’alimentation sont de plus en plus nombreuses, et d’un niveau qui n’avait jamais été atteint à ce jour.

L’Europe, de plus en plus engluée dans ses paradoxes et contradictions,  est paralysée pas les lobbies qui lui dictent sa conduite au détriment du citoyen.

En France, les services de l’État en charge de la surveillance de ce que mettons dans nos assiettes ont été décimés durant les deux derniers quinquennats. Selon une certaine doctrine qui voulait qu’il fallait supprimer des fonctionnaires pour faire des économies. Et on est encore là avec un nouveau Président qui n’a vraiment compris ou plutôt a compris qu’il ne pouvait rien faire pour empêcher les dérives comme trop souvent les collectivités territoriales s’y adonnent.

Des Collectivités Territoriales qui sont indépendantes, selon un concept de décentralisation que l’on doit à la Gauche, et qui continuent à embaucher – pour une partie – des agents inutiles, par pur clientélisme, alors qu’on nous promet de tailler encore dans les services de l’État. Sans aucune considération pour la qualification ou l’utilité des agents remerciés. Sans aucun souci pour notre santé, pour notre sécurité,  l’état de nos prisons……

Nous mettant tous en péril. Nos militaires, sous-équipés, l’ont compris, à leurs dépens,  depuis longtemps, mais ils sont payés – avec parfois six mois de retard – pour se taire et subir. Nous ne manquons pas de témoignages. « C’est vous qui le dites ».

Devant la médiocrité, l’incompétence de nos dirigeants, et ce nouveau quinquennat qui semble aller vers un summum du n’importe quoi, les citoyens s’organisent. 

Votre association citoyenne, Trait-d’Union-Cabestany s’est rapprochée de Foodwatch qui entend faire la lumière sur certaines dérives de certains grands acteurs de l’industrie agroalimentaire. Foodwatch lutte pour le droit des consommateurs de se voir proposer des aliments sains.

Mais nous sommes également sensibilisés par les pratiques criminelles de certains agriculteurs, viticulteurs, ou autres qui dispersent des pesticides en grande quantité, empoisonnant notre alimentation, polluant le vin que nous buvons, tuant nos abeilles.

Si le citoyens n’essaye pas de prendre lui même son destin en mains, qui le fera ?

Un lien vers Foodwatch, juste un clic :

http://www.foodwatch.org/fr/accueil/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :