Le Rappel du Préfet des Pyrénées-Orientales sur les restrictions d’eau !

by

Il y  a deux jours, en date 31 juillet 2017, le Préfet du département des Pyrénées-Orientales, en raison de la poursuite de la dégradation du niveau des nappes d’eau souterraines de la Plaine du Roussillon sur certains secteurs et de l’absence de perspectives d’amélioration rappelle que sont toujours en vigueur, et plus que jamais, les restrictions mises en place au printemps.

Un rappel à l’arrêté préfectoral du 16 juin 2017 dans les Pyrénées Orientales portant sur la mise en place de mesures de restrictions « provisoires » de l’utilisation par pompage de la ressource en eau, liées à l’état des nappes souterraines, et dont on trouvera le texte détaillé en cliquant ci-dessous :

2017_06_16-arrete_prefectoral_restrictions-usage-eau.PDF

l’image ci-dessus n’est là que pour illustrer notre article mais vous n’en tirerez pas grand’ chose et préférez télécharger le PDF de l’arrêté.

Car actuellement ce sont 80 millions de mètres cube qui sont pompées annuellement dans les nappes souterraines de notre région dont certaines se sont formées il y a cinq millions d’années. Une ressource naturelle limitée et non renouvelable. Et dont on pense, sans pouvoir donner une échéance, qu’à partir d’un certain volume restant, et bien avant qu’elle soit totalement épuisée,  on ne puisse plus l’exploiter car ayant perdu son caractère d’eau potable.  

Pour répondre à certains de nos lecteurs qui nous demandent de plus amples précisions sur les restrictions décidées, qualifiées de fortement insuffisantes par certains de nos amis intéressés par l’environnement, on leur dira que nous n’avons pas de connaissances particulières  sur le sujet et pas de contacts avec les différents services en charge de la gestion de l’eau dans le département. Mais nous y sommes très sensibilisés. Et affiliés à un certain nombre d’associations. Aux yeux de certains pays, il faut être fou, et peut être le sommes nous, à utiliser de l’eau potable pour nos besoins domestiques hors notre alimentation,  ou pour faire pousser le gazon de nos stades ou simplement des fleurs.

Mais pour revenir au sujet de cet article, qu’ils se reportent au texte de l’arrêté. Ils devraient trouver la réponse à toutes leurs interrogations du moins actuelles. Et si vraiment ils veulent approfondir le sujet, les services de l’État ont un site internet qui est pour nous, et pour l’Association Trait-d’Union-Cabestany, une excellente « source » d’information. Cliquer ci-dessous :

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Eau-et-Peche/Dernieres-Actualites/Restrictions-de-l-usage-de-l-eau


On peut quand même préciser, que certains dénoncent le scandale que serait le non-respect par beaucoup de ces restrictions et les trop nombreuses et injustifiables dérogations. Nous, on utilise le conditionnel.  D’autres en font des affirmations. France Nature Environnement dans son dernier rapport écrit que la situation est intolérable. Sont concernés aussi bien les particuliers, sociétés, commerces, hôtels, que les administrations et collectivités territoriales ou locales comme – par exemple – les municipalités.

Qui – pas plus que vous même –  ne devraient  arroser  – dans les zones concernées par l’arrêté – les ronds points, espaces verts, ou stades, entre 8 h oo du matin et 20 h oo le soir. (quand dans d’autres départements la mesure prend même effet dès 6 heurs oo du matin !)

Depuis que l’on fait un peu attention, et que l’on regarde autour de nous,  on se demande si certains – particuliers comme collectivités – n’enfreindraient pas cet arrêté qu’ils considèrent sans doute ne pas les concerner. Et d’autres passeraient outre, de surcroit, par provocation !

Les risques  ? une amende pour les contrevenants. Prise dans votre poche si vous êtes un particulier ! Payée par vos impôts s’il s’agit d’une collectivité ………. ! Alors ! Mais il ne vous est pas interdit de faire montre de civisme quel que soit le cas rencontré et de vous insurger contre le gaspillage d’une ressource non renouvelable. Et de considérer que l’eau n’appartient pas qu’à certains… qui seraient en plus capables sur d’autres sujets de vous faire la morale ou de vous donner des leçons.

-o-

Tags : Droite Municipale à Cabestany – Colette Appert – Association Trait-d’Union-Cabestany – France Nature Environnement – Environnement – Le citoyen Cabestanyenc protecteur de son environnement – EAU – « Préservons l’eau » – « Gérons l’eau avec intelligence » – « L’eau c’est la vie » – « Nos élus sont responsables de l’usage qu’ils font de l’eau » – Non au béton – Préservons les terres agricoles – Construire pour fabriquer des électeurs est de la démagogie – Soyons vigilants –

Une Réponse to “Le Rappel du Préfet des Pyrénées-Orientales sur les restrictions d’eau !”

  1. kine cabestany Says:

    ça ne s’arrange pas, surtout avec les températures pévues cette semaine … https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/pyrenees-orientales-les-mesures-de-restriction-de-l-usage-de-l-eau-s-etendent-plus-de-communes-1503406807

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :