La Commission Européenne est elle en train de chercher à saboter l’interdiction des pesticides qui déciment les abeilles ?

by

COMMUNICATION CITOYENNE :  mise en ligne telle que l’un de nos concitoyens nous a demandé de bien vouloir le faire. Dont acte !

Une loi a été votée par le Parlement français en juillet dernier. (LOI n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages). Dont on attend les décrets depuis un an, l’administration française prétextant qu’on ne pourrait le faire sans l’accord de Bruxelles, car une loi votée chez nous, par nos élus, doit être autorisée par Bruxelles ! Et Bruxelles s’interroge. Ne va t’il pas falloir réétudier le problème quand  la France s’est – peut être – trop précipitée pour prendre une décision ?

Quels sont les lobbies qui s’arrogeraient le pouvoir de faire pression sur la Commission Européenne essayant de la faire revenir sur l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles ?

Qui sont les élus ou fonctionnaires non élus de cette Commission Européenne à Bruxelles qui seraient prêts à revenir sur la loi votée par la France, et piétiner notre souveraineté ? Alors que la France devrait être seul maître de son destin sur notre territoire national, et que nos gouvernants pourraient bien être en train de nous mentir.

Qui sont ceux qui seraient prêts à se vendre, à nous vendre à des lobbies et quel serait le prix de leur trahison ?

Qui sont les agriculteurs français, hautement corrompus, et dépendant d’un système agricole reposant à 100% sur la chimie, qui pourraient bien être prêts à trahir leur profession ?

Cette interdiction, annoncée comme une victoire définitive, a été arrachée de haute lutte par les associations, les apiculteurs et les citoyens, appuyés par quelques députés courageux, après des années de bataille au coude à coude contre les lobbies de l’industrie agrochimique, et malgré une pression gigantesque sur les institutions politiques et parlementaires.

Revenir en arrière serait une trahison insupportable de tous les principes démocratiques qui régissent notre pays, et une nouvelle preuve s’il en faut de la mainmise de l’industrie agrochimie sur les décisions européennes au détriment des abeilles, de la nature, de notre alimentation à tous et de notre santé.

Une preuve supplémentaire de la déliquescence de cette instance Européenne qui s’attribue le pouvoir d’être supranationale, et de notre impuissance nationale ou de notre complicité vis à vis de gens qui nous méprisent ?

On ne doit pas les laisser gagner cette ultime bataille !

Il faut faire pression sur notre nouveau Président pour lequel ce sera le test de son choix à défendre ses concitoyens ou les laisser se faire écraser par Bruxelles.  Il faut faire pression sur notre gouvernement, les responsables de la Santé, de l’Environnement, (Monsieur Hulot), de l’Agriculture, pour qu’ils résistent aux atermoiements de la Commission Européenne, et défendent la parole donnée aux citoyens et le vote du peuple français qui vaut plus qu’un chiffon de papier !

Sinon ce sont des années et des années de lutte acharnée contre les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, et les efforts de citoyens courageux qui lui ont consacré leur vie qui partiront en fumée.

Sans les abeilles, ce sont plus de 80 % des fruits, légumes et plantes que nous consommons au quotidien qui disparaitront. Mais peut être a t’on déjà prévu de nous nourrir avec des aliments de synthèse ?

Pour signer la pétition de l’organisation [Pollinis] :

http://info.pollinis.org/fr/stop-neonics-decret/?utm_source=email26052017&utm_medium=email&utm_campaign=stop-neonics

AVERTISSEMENT : nous ne sommes pas partie prenante dans l’organisation qui est à la base de cette communication et la reproduisons telle qu’on nous l’a fait parvenir et telle qu’on  la retrouve déjà sur Internet, ici ou là. Nous n’avons guère d’informations sur le degré de gravité du problème évoqué qui est sans doute opportunément mis en avant en pleine campagne des Législatives. Sans qu’on en sache nous mêmes  beaucoup plus sur les tenants et les aboutissants.

MAIS LA PROTECTION DES ABEILLES, ET LA DÉFENSE DE LA SANTÉ DE NOS ENFANTS, ÉVIDEMMENT, NOUS SOMMES POUR !

Quand l’Agglo, elle même, semble s’intéresser au problème des pesticides et de ses résidus sur nos territoires !

 

.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :