Pourquoi la France ne vaut elle pas mieux que de se retrouver avec un Président « par défaut « ? écrivez vous à Blog-Cabestany !

by

Éditorial d’un lendemain d’élection Présidentielle

Un Président « par défaut » ? « C’est vous qui le dites !  »  Et vous avez amplement raison. Un Président que vous n’avez pas choisi, auquel vous ne vous êtes pas rallié, pour lequel vous n’avez sans doute pas voté. En effet, beaucoup de nos amis ne se sont pas déplacés pour aller voter, d’autres auront voté blanc ou nul, et certains qui ne voulaient pas entrer dans un bureau de vote auront du le faire, en trainant les pieds,  mais avec une grande honnêteté, pour avoir accepté de longue date une procuration….

Et pourtant !  Maintenant qu’un nouveau Président est élu, nous ne pouvons que souhaiter qu’il réussisse. Pour notre sauvegarde et pour notre avenir. Car son échec serait celui de la France et n’améliorerait guère notre triste sort.

Mais vous paraissez submergés par des sentiments de déroute, d’abandon, de découragement. Vous pensez qu’après cinq années de Hollandisme, nous avons de nouveau signé un bail avec la même doctrine, ou pire, et que nous sommes partis vers une dégringolade de la France pour rejoindre les pays du tiers monde. La France devenant un musée. Et pire encore. Vous n’êtes vraiment pas optimistes ! Et si nous sommes moins pessimistes que vous c’est que nous essayons de positiver. Mais, y croyons nous ?

L’un d’entre vous nous parle de Munich (en 1938) ! Pour nous qui adorons l’Histoire, même s’il ne s’agissait que d’une métaphore, (voire ?) elle nous parait plus qu’ hasardeuse. Nous ne sommes pas à la veille d’une guerre. Enfin espérons le ! Mais quelle piètre image nous donnons aux autres pays !

A Droite, vous ne vouliez pas d’une résurgence d’un Communisme souhaité par Mélanchon, tel qu’on le pratiquait à l’Est avant la chute du Mur de Berlin et dont rêvent certains Cabestanyencs. La Sainte Providence vous a exaucés. Cela n’arrivera pas. Pour cette fois.

A Droite, vous ne vouliez pas de l’arrivée au pouvoir d’un parti qui excuse le régime de Vichy, voulait remplacer vos billets en euros par des images de Pokémon, et transformer le peu qui reste peut être sur votre livret « A » par un bon d’achat pour un paquet de kleenex. Le coup est passé bien près. Mais la prochaine fois ? Par chance, la candidate s’est tirée une balle dans le pied lors de son dernier débat. Pour la Marine, c’est Trafalgar ! dit Paul.

Pourtant il est certain que la personnalité du nouveau Président est contestable et contestée. Que ses déclarations à Alger sont impardonnables. Et dans la France où nous vivons aujourd’hui, plutôt que de rassembler, on aura eu droit à tous les mauvais plans calamiteux pour mieux nous diviser. A commencer par des Primaires malencontreuses et pitoyables. Avec des candidats qui ne cherchaient qu’à s’invectiver, jusque dans leur propre camp. Des médias en mal d’audience qui ne nous auront rien épargné. Des syndicats manquant de retenue dans leurs déclarations et se mêlant de politique. Des banderoles sur la Tour Eiffel ou à Montpellier qui démontrent la complicité du toujours encore Président et la dérive de certains élus. Et la liste des empêcheurs de tourner en rond est longue et loin d’être complète.

Vous nous écrivez : Si on en est là c’est à cause des arrangements mesquins, des désistements dégoulinants d’hypocrisie qui ont conduit à la victoire du Président Macron. Ce n’est plus le Front Républicain mais l’Affront républicain, dit même l’un d’entre vous.

Vous expliquez : dans les démocraties occidentales il y a le plus souvent un grand parti de Droite et un grand parti de Gauche. Qui défendent leurs couleurs , sans honte. Qui peuvent s’associer un lendemain d’élection comme en Allemagne ou dans les pays nordiques pour former une alliance de gouvernement. Où chaque parti garde son identité, peut voter ou non un texte, peut rester dans le consensus ou se retirer.

En France, on aura fait le contraire. La Droite, du moins une certaine Droite a préféré « faire allégeance » (on a remplacé vos mots un peu trop crus par les nôtres !) au supposé vainqueur des élections avant même le jour du scrutin. Pour quoi ? Pour faire barrage au Front National ? La meilleure façon de le voir au pouvoir un jour ou l’autre. La meilleure façon de le diaboliser pour mieux le faire croître en le victimisant.

Vous avez des mots durs, très durs, encore plus durs  vis à vis de certains dirigeants de notre camp, à Paris,  dans notre parti « Les Républicains ». 

Et maintenant ? Espérons que le nouveau Président s’entourera de gens compétents. Qu’il formera une équipe solide. Qu’il gouvernera bien la France.

Lors des élections législatives qui se profilent nous avons la possibilité d’envoyer à l’assemblée des représentants de notre camp qui veilleront, avec leur expérience, à ce qu’il ne soit pas fait n’importe quoi. A nous de faire gagner notre camp. Nous, nous ne pensons pas que le Parti Républicain ou le Parti Socialiste soient condamnés à jamais. Ils renaîtront mais à la seule condition de savoir se réformer. Et pour beaucoup d’entre vous, pas question de ré-adhésion avant de voir comment notre Parti évolue et comment nos dirigeants en tirent des leçons.

Et pourtant c’est l’unique garantie de la préservation de la démocratie. Et le seul rempart efficace contre les extrêmes quels qu’ils soient.

Il nous reste deux tours pour amortir le choc. Nos élus à Cabestany, nos militants, sympathisants, les citoyens de bonne volonté qui croient encore en la Droite Républicaine feront tout pour faire gagner nos candidats et ami(e)s, à ces législatives, dans notre Département.

Il y aura des jours meilleurs ! Nous l’espérons fortement ! Mais il va encore falloir mouiller la chemise pour que nos souhaits se concrétisent. Haut les cœurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :