Le Cercle Gaulliste de Réflexion Politique et Sociale communique ! Suite aux paroles inqualifiables de la candidate du Front National aux Présidentielles.

by

Le communiqué

Nous assistons à une campagne présidentielle un peu folle, résultant de l’erreur qu’était l’organisation d’une primaire ouverte à tous les vents, et selon nous une machine à perdre. Un point de vue que l’on aura exprimé bien longtemps avant son organisation. Et où bien peu d’entre nous, les Gaullistes se seront déplacés pour voter. Car pourquoi militer, cotiser à un parti, tracter, mouiller la chemise si son adversaire peut venir polluer SA primaire. De quoi être démobilisés. Nous ne le sommes pas pour autant.

Une primaire où les candidats se seront ingéniés à se trouver des différences, voire des antagonismes, et ce jusqu’à la caricature. Ce qui n’aura servi qu ‘à diviser la Droite Républicaine, alors qu’il fallait la rassembler comme lors de chaque élection Présidentielle. A moins de croire qu’il faudrait copier les erreurs des socialistes. Pour mieux leur ressembler ? Cela ne semble pas leur avoir mieux réussi.

Les Gaullistes de notre mouvement demandent qu’on arrête de les assaisonner à toutes les sauces pour les plus mauvaises raisons. Et qu’on les oublie un peu en cessant de faire référence à une période et à un homme. En galvaudant ses idées, ou en se réclamant indûment de lui, et ce de façon indigne.

La candidate du Front National démontre que son parti n’est en rien apaisé, que ses idées se réclament de celles de son père, et que cette dédiabolisation dont on nous rebat les oreilles n’était qu’une imposture. Le Général de Gaulle n’avait jamais considéré que la rafle au Veld’Hiv de 13 000 citoyens présumés juifs, dont la plupart ont fini dans les chambres à gaz, était un Détail de l’Histoire. Cette candidate tutoie l’inacceptable avec ses paroles inqualifiables qui ne cherchent qu’à attiser les haines et les peurs. Nous n’avons rien, vraiment rien de commun avec elle, et elle reste pour nous INFREQUENTABLE. Jamais nous ne pourrions mettre un bulletin à son  nom dans une urne, quelle que soient les circonstances.

Le Général de Gaulle, qui avait permis au communiste Maurice Thorez, réfugié à Moscou, de rentrer en France, avait prôné la réconciliation au sortir de la guerre, se montrant hostile à une épuration aveugle, et déclarant qu’il faudrait bien faire une paix durable avec l’Allemagne une fois qu’elle se serait débarrassée des nazis. Montrant ainsi sa volonté de rassembler.

Il aura écrit que la France, à l’époque, était à Londres et qu’il n’était pas question de faire l’amalgame avec un régime de Vichy hautement coupable, qui avait pactisé avec l’ennemi. RIEN DE PLUS. Quand Jacques Chirac, en 1995, avait tourné la page d’une façon qui nous paraissait définitive. Et avait montré également la nécessité de rassembler tous les citoyens. Car il ne faudrait pas confondre législatives et présidentielle, et celui qu’on élira doit être le Président de tous les Français.

C’était sans compter sur Madame Le Pen, sur Monsieur Macron qui nous a gravement déshonoré à Alger, sur Monsieur Dupont-Aignan qui parle sans savoir de ce qu’il ne connaît pas pour ne l’avoir jamais appris, et de beaucoup d’autres qui se référent au Gaullisme, par mode, ou par ce qu’ils s’imaginent que cela peut servir leurs petits intérêts méprisables. Combien de candidats se montrent ainsi toujours prêts à se réclamer d’une philosophie dont ils ne savent rien, qu’ils n’ont jamais comprise et ne comprendront jamais.

Le Général de Gaulle n’était pas un homme providentiel mais il avait simplement su fédérer autour de lui de nombreux français qui n’avaient pas toujours les mêmes idées. Le contraire de ce qui se passe en ce moment.

Paris, siège du Cercle, le 10 avril 2017

BLOG-CABESTANY :

On peut ne pas être d’accord avec la totalité des propos de nos amis Gaullistes, auxquels il faut reconnaître toutefois une constance dans les idées, et le fait qu’ils mettent généralement leurs actes en accord avec leurs paroles. Le Cercle Gaulliste à Paris soutient notre candidat François Fillon sans aucune ambiguïté. Ses adhérents à Cabestany, n’ont jamais fait défaut à nos candidats lors de toutes les élections locales. Leur volonté de rassembler est aussi grande que leur fidélité. Dont acte !

   

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :