Mercredi 8 mars 2017 : « Journée de la Femme ». L’Édito de « la Chipie » !

by

journee-de-la-femme

Il y aurait presque un côté réducteur à laisser, dans ce monde qu’on dit être un monde d’Hommes, ces mâles,  honorer leurs mères, leurs épouses ou concubines ou maitresses, soeurs pas toujours bonnes,  leurs filles, leurs voisines, les péripatéticiennes, carmélites, dames-pipi  – et certaines peuvent appartenir à plusieurs catégories à la fois -, enfin toutes les femmes dont je fais partie, dans cette « Journée de la Femme » qui ferait d’elles une catégorie à part. Une minorité. Si 53% de l’espèce humaine est vraiment une minorité.

Dans notre pays tout cela n’est pas bien grave, ni important. L’égalité existe bel et bien. On pourrait s’engager sur la représentativité des femmes dans les responsabilités, la politique, les affaires,  la différence dans les salaires entre hommes et femmes que nous ressassent les médias. Et c’est sans doute vrai. Mais moi je vous parle de Liberté !

La femme dans notre pays est l’égale de l’homme. Et c’est heureux. Et ce n’est pas parce que des partis politiques rétrogrades, associations dégoulinantes de bien-pensance,  élus hypocrites,  syndicalistes illuminés et Jésuites défroqués vont encore faire cette année une racoleuse récupération avec affiches collées dans nos rues sur des panneaux d’affichage – payées par nos impôts – discours débiles  et simagrées convenues que demain tout sera merveilleux. Et puis dans cette campagne politique pourquoi ne pas tout tenter ? Au point où l’on en est rendus ! Peut on vraiment  aller plus bas ?

Mais en France, en Europe, en Occident, nous devons cette égalité à notre culture. A notre civilisation. Qu’il faut défendre contre toutes les attaques que nous subissons de tous côtés pour la déstabiliser. Jusqu’a nous faire douter de nous mêmes ! Et il y a lieu de se méfier de ces campagnes insidieuses pour prôner davantage de laïcité :  des impostures,  lorsque comme mon amie Gersende nous l’expliquait récemment, les faits sont trompeurs, et que l’on voudrait nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Lorsque des Femen vont abimer, pour exalter cette laïcité, des cloches dans la nef de la cathédrale de Paris. Que les juges relaxent ces bougresses. (Non je ne vais pas commencer à m’en prendre aux juges). Que l’une d’entre elle, une des ces Femen, Marocaine paraît il, devient la conseillère privée de Manuel Valls pour lui dire comment nous convaincre, nous les gaulois qu’on qualifie de chrétiens,  des bienfaits de la laïcité en France !!!!! Le croiriez vous ? A qui se fier ? Pour moi une insulte ! On voudrait nous enfumer qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Et voilà pourquoi cette gauche de Macron à Mélanchon, la même sous différents masques et faux nez, adorateurs du Cheval de Troie, traitres à leurs ancêtres,  collabos de notre décadence, nous donne envie de vomir. La France insoumise » ? Soumise aux marxistes du pays de l’étranger.

La Journée des Femmes, pour nous, pour moi, c’est condamner le sort qui est fait aux femmes dans des pays comme l’Afghanistan, et on pourrait citer des dizaines d’autres pays. Et en France même, n’y aurait il pas des femmes qu’on obligerait à se marier contre leur gré, ou qu’on mutile au nom de pratiques ancestrales et confessionnelles, ou qu’on oblige à se vêtir ou vivre d’une façon qui ne leur convient pas ? Parce qu’il est des cultures, où des hommes, en raison de leur qualité d’hommes, s’arrogent le droit de dire aux femmes comment elles doivent se comporter, faisant d’elles des esclaves. Et n’y aurait il pas une tentation de la part de certains de vouloir changer nos habitudes, et qui sait nous imposer leurs coutumes ? Au nom de grandes idées…, des idées à la con.

Dans cette « France Eternelle », pour paraphraser le Général de Gaulle – mais cette France nous paraît bien malade –  (je vais bientôt vous faire du Spinoza),  le citoyen bien solitaire, est encore le seul qui peut défendre notre culture, notre civilisation, les femmes,  à condition de ne pas être un mouton. Et il ne doit pas se rallier à tel mouvement, tel parti politique, telle association parce que ce serait dans l’air du temps. A la mode. Chaque citoyen doit user de son libre arbitre, de sa propre réflexion, de son droit de dire ce qu’il pense. De défendre ses valeurs. D’être le gardien du dernier rempart qui protège notre Liberté.

La Liberté ! Celle des Femmes et des Hommes !

Et ne cherchez pas à m’expliquer qui est Nicole Rieu. Je la connais personnellement. Sans doute pas vous !

signé : « La Chipie »

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :