Une fin de quinquennat qui se transforme en déroute. La chienlit continue !

by

L’édito de Gersende. (repris par Blog-Cabestany)

L’alternance est un mal nécessaire dans une démocratie et les français attendaient avec espérance, en 2012, le changement qui devait les rendre un tout petit peu plus optimistes. Car il y avait de bonnes idées dans le programme de la gauche qui par définition ne traite généralement pas des mêmes problèmes que ceux que traite la Droite. Et ainsi, sur un cycle décennal tous les sujets peuvent être abordés. Sauf que pour cette fois la Gauche aura abandonné l’économie, l’emploi, au profit du sociétal. Le mariage pour tous, beaucoup étaient pour. Mais  fallait il faire tout ce cirque pour assurer le spectacle ? Arrêter le citoyen qui portait un tee-shirt de la mauvaise couleur ! Mettre des jeunes en garde à vue derrière des barbelés.  Même un en prison pour plusieurs semaines. Déprimant.

Aucune des bonnes idées de la gauche qui avait la légitimité des urnes en 2012 n’aura été appliquée et ce quinquennat aura consisté à défaire, sans y regarder de près, les décisions prises par la Droite lors du précédent mandat. Un sectarisme affligeant.

Le P.S. et ses députés qui n’ont jamais tous tiré dans le même sens, auront été les champions de la cacophonie, avec non pas une politique mais « des » politiques qui partaient dans tous les sens et se contredisaient.

On aura assisté à cinq années de quasi immobilisme, où les rares réformes auront réussi à faire se déchirer cette majorité de rigolos et de fantoches. Avec un Président comme un bourricot à Auteuil, qui aura refusé l’obstacle. Le courage n’était pas son fort. Décider était trop lui demander. On avait misé sur lui. On l’aura eu dans le baba.

Avec en plus une justice laxiste pour favoriser les agresseurs plutôt que les victimes, des lois censées prendre de l’argent aux riches, mais on se sera rabattu sur les classes moyennes, et une politique de l’éducation inspirée par des gens se situant à l’étranger. L’histoire du cheval de Troie se répète.

Au moins, cette fin de quinquennat aurait pu être maîtrisée, afin de laisser une image pas trop détestable de ces cinq années de grand n’importe quoi. Où l’on aura vu des militants de la C.G.T., si l’on en croit les gazettes, caillasser les vitres d’un grand hôpital derrière lesquels des chirurgiens étaient en train d’opérer. Le pays se délite. On court vers la décadence.

Et la chienlit continue avec cette affaire Théo. Un jeune, auquel personne ne s’adressait mais qui ne supportait pas qu’on interpelle un de ses copains au point d’agresser les policiers de façon unilatérale. Des policiers qui se sont défendus. Et on voudrait nous faire avaler une agression des policiers qui pourraient arguer de la légitime défense. Et pour une fois la vidéo les défend. Ils ont assurément frappé un peu trop fort. Mais on n’en est plus là. Avec cette propagande des partis de gauche qui donne envie de vomir.

Les parlementaires ont dans leur boite mail un pré- rapport sur cette affaire. Sauf que le rapport ne se limite pas aux faits. Ce qui dérange tout le monde. Car on y parle aussi et surtout des carences du pouvoir depuis plusieurs décennies qui auront conduit à ces débordements de part et d’autres. Un rapport sur lequel nos parlementaires restent bien muets, espérant que l’enquête va trouver un biais pour sortir de cette galère. Car on y parle d’un état qui a baissé les bras et laissé des territoires à l’abandon. Un état qui aura méprisé sa police, ses gendarmes. Qu’est qu’un policier qui brûle, quand un délinquant qui vote comme il faut est préservé.

Parce qu’à gauche, il y a les pompiers pyromanes. Qui ont peur de perdre leur siège. Qui ne doivent leur élection qu’a force d’avoir défendu l’indéfendable, fermé les yeux sur les trafics et l’économie souterraine. Qu’importe le niveau de la délinquance si il y a un moyen de conserver son mandat. Et que les femmes, les filles – même les cathos – se foutent un voile sur la tête et ferment leur gueule et nous foutent la paix. Ainsi en ont décidé les nouveaux patrons du PS.

Et voilà maintenant les lycéens que le pouvoir lance dans la rue.

Car maintenant on sait que le gouvernement a décidé de laisser pourrir les affaires pour leurs successeurs puisqu’ils n’ont plus aucun espoir de rester aux affaires, ni même d’avoir un contingent représentatif de députés. Au point que les Préfets sont priés de mettre les dossiers sensibles au fond du tiroir du bas. Au mieux quelqu’un les ressortira après les grandes vacances, en septembre, sans rien y comprendre. Et notre Président se mord les doigts d’avoir renoncé pour laisser la place à plus mauvais que lui, pense t’il. Et s’il n’avait pas tort ?

Et on cause beaucoup dans les couloirs de l’assemblée de cette oukase du P.S. Qui consiste à faire signer un engagement solennel de ralliement à « Bilal » Hamon sous peine de ne pas avoir l’investiture PS dans quelques semaines. Valls devra t’il signer ? Il est censé le faire. A moins qu’il ne trouve le courage de lancer son propre parti, lui qui est conseillé par une Femen qui s’en prenait jadis, seins nus, aux cloches de Notre Dame de Paris et qui lui explique ce qu’est la laïcité.  Lui qui croyait bien laisser Hamon caracoler pendant qu’il aurait repris le PS. Mais Aubry veille. Notre député Jacques Cresta va t’il s’aplatir et signer ? L’une de nos députées des P.O., après avoir hésité un instant à pris un stylo dans chaque main. Sauve qui peut. Un siège vaut bien tous les renoncements.

On aura quand même entendu la dénommée Hermeline, catalane par parachutage, s’en prendre aux élus qui ne pensent qu’à s’emparer des terrains cultivables pour y faire des bâtiments de 7 étages et y loger les habitants de la banlieue parisienne, qui préfèrent venir glander chez nous, au soleil, et qui seuls peuvent leur faire garder leurs privilèges. Avait elle lu son discours avant de le prononcer ? Et on en arrive à penser qu’il  vaudrait  mieux accueillir un syrien. Parce que lui  a envie de travailler !!!

La France va mal. Bayrou et Macron vont l’euthanasier.

-o-

La chienlit dans les rues de Paris avec des lycéens de 13 ans en train de courir comme des abrutis. Merci la Gauche !

Signé : Gersende

Avis : en plus des différents Blogs pour lesquels cet article est écrit, j’autorise celui qui le voudrait à le reprendre.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :