Archive for décembre 2016

Feliç nadal : el noi de la mare !

25 décembre 2016

 

Què li darem en el Noi de la Mare?
Què li darem, que li sàpiga bo?
Li darem panses amb unes balances,
li darem figues amb un paneró.Què li darem al Fillet de Maria?
Què li darem al formós Infantó?

 

Panses i figues i nous i olives,
panses i figues i mel i mató.

Tampatamtam, que les figues són verdes,
tampatamtam, que ja maduraran.
Si no maduren el dia de Pasqua,
maduraran en el dia de Rams.

 

 

All I want …… pour les D’Jeuns ! à Cabestany

24 décembre 2016

On a déprogrammé au tout dernier moment un grand classique qu’on avait prévu de longue date au profit de cette vidéo plus à la mode. Mais, que pourrait on vous refuser lorsque vous le demandez avec tant de gentillesse ?  Et la gentillesse on en a tellement besoin !!!

Pour Paola et Tugdual à Canet,

Pour  Priscilla et John, « two-six-five » Riverside Drive. Over the seas !

pour tous les autres ….. à Cabestany, Perpignan, Bompas, Alenya, Saint Cyp……

avec les « Fifth harmony »

Notre crèche de Noël ! à Cabestany.

23 décembre 2016

Bienvenue en France !

France welcomes you !

Bienvenidos en Francia !

creche de noel

Joyeux Noël

Merry Christmas

Feliz Navidad

Buon Natale

Frohe Weihnachten

Bon Nadal

Vrolijk Kerstfeest

Nedeleg laouen

Feliz Natal

Geseënde Kersfees

Gëzuar Krishtlindja

весела коледа (vesela koleda)

glædelig jul

Maligayang Pasko

Eguberri on

Shnorhavor Surb tsnund

Nollaig shona

καλά Χριστούγεννα

ميلاد مجيد

圣诞快乐

חג מולד שמח

с Рождеством Христовым

boldog karácsonyt

gleðileg jól

 felicem diem Nativitatis

wesołych świąt bożego Narodzenia

un Crăciun fericit

Христос се роди

vesel božič

 ‘ia ‘oa’oa e teie Noera

Noeliniz kutlu olsun
 
З Різдвом Христовим

-o-

Blog-Cabestany. Notre opération « Crèches de Noël » : une référence à notre culture, plus qu’à la religion ! Mais vous l’aviez compris.

21 décembre 2016

creche

Et comme titre de cet article, nous pourrions reprendre la conclusion de notre consoeur de la rédaction de Blog-Cabestany qui a bien traduit notre pensée à tous en écrivant :

«  »nous ne pouvons nous empêcher de penser en cette période aux Chrétiens d’Orient, aux coptes d’Égypte, mais aussi aux musulmans syriens dans les ruines d’Alep » »

L’ARTICLE :

« Amel », (puisque c’est ainsi qu’elle souhaite qu’on l’appelle) nous écrit régulièrement depuis les municipales de 2014. Elle nous dit : « je vous autorise pour une fois a mettre mes propos en ligne si vous acceptez ». On va le faire, en prenant uniquement dans le très long mail qu’elle nous adresse, – avec son accord – le paragraphe qui est d’actualité : à savoir les crèches de Noël. Pour le reste, on ne veut pas polémiquer en ce moment et on reviendra surement plus tard sur le reste.

« Amel dit » : « pour vos creches de noel vous en faites juste un peu TROP ; comme a votre habitude comme tous ce que vous faite ; je le dis franchement je ne suis pas souvent d’accord avec vous mais pour une fois je pense que vous avais raison ; je ne partage pas la même religion que vous mais je ne suis pas certaine que vous soyez croyant et j’ai bien compris que cette histoire de creches est plus culturelle que religieuse ; noel n’est pas pour moi une fête religieuse mais quelle plaisir ont mes jeunes enfants qui croyent comme leur copains de maternelle au pere noel une invention de coca-cola ; tout grignotage au nom d’une quel-conque charte de laicitée des valeurs ancestrales de la france ne peut qu’amener à nous discriminés et nous stigmatisés ; pas le meilleur moyen de vivre ensemble quand mes enfants n’ont pas de probleme avec leurs camarades et que personne ne me regarde de travers parce que j’aie un petit foulard sur la tete. Que les politiques ne se mele pas de tout cela alors que certains commencent à faire du racolage pour pomper les vois de ce qu’ils disent etre les minoritees.  Scandaleux.

POSTMASTER dit : AMEL, « c’est vous qui le dites » et que pourrions nous dire de mieux ? Certains politiques qui veulent se mêler de laïcité ou seulement faire semblant de défendre une partie de nos concitoyens d’une autre culture ne font, en fin de compte, que les faire ostraciser par les autres et au final nous diviser. Mais ils ne songent qu’à sauver leurs sièges d’élus de façon minable et pitoyable. En quelque sorte des pompiers pyromanes qui se servent de leur écharpe tricolore pour garantir leur réélection. Mais les plus coupables ne sont ils pas ceux qui votent pour eux ?

 Ce n’est pas Coca-Cola qui a inventé le Père Noël – quoique – mais il s’agit bien d’une invention païenne sans rapport avec Noël. Le Père Noël était habillé en vert au 19ème siècle. Et il a été remis à la mode entre les deux guerres mais pour des raisons commerciales. Et Noël est devenu en effet une grosse opération de marketing. Mais dans le coeur des français, quelle que soit leur origine, c’est un moment rare où l’on se retrouve en famille.

Et notre propos est en effet bien plus culturel que religieux. Et là aussi on reviendra sur le sujet, en n’oubliant pas que sur les réseaux sociaux, cet été, c’était les mêmes sites  – quel hasard – qui défendaient l’État Islamique et incitaient les femmes à aller se baigner en burkini. Et nous, pauvres souchiens, sommes tombés dans le panneau à pieds joints sans vouloir comprendre qu’il ne s’agissait que d’une provocation de plus. 

Mais pour les non-croyants dont nous sommes quelques uns à faire partie, la religion de nos ancêtres et de nos amis fait partie intégrante de la culture de la France et de son sol. Nous n’y pouvons rien. Et y sommes attachés. Nous l’avons déjà montré. En 40 nous n’avons pas fui à Moscou. Et nous ne pouvons nous empêcher de penser en cette période aux Chrétiens d’Orient, coptes d’Égypte, mais aussi musulmans syriens dans les ruines d’Alep.

  Joyeux Noël à votre famille ! Joyeux Noël à tous !

chretiens d'occidentChrétiens d’Orient

 

« Macron est-il le fils de Jean-Paul Alduy ? » dit Fabrice Thomas sur son Blog !!!

19 décembre 2016

C’est vrai que cela faisait plusieurs semaines que nous n’étions pas allés faire un tour sur

c’est P-O litique

le Blog de Fabrice Thomas dont nous aimons la plume.

Heureusement, il y a les petits robots, qu’on appelle les flux RSS qui vous informent et vous empêchent de manquer l’essentiel.

« Macron est il le fils de Jean-Paul Alduy » écrit Fabrice Thomas.

On ne va quand même pas copier-coller son article !!  Surtout qu’on lui laisse la responsabilité de ses déclarations. Mais disons qu’on aime !

et qu’il vous suffit de cliquer sur le titre ci-dessous pour arriver sur son blog et lire ce que vous ne devez pas manquer :

https://cestpolitique.wordpress.com/2016/12/18/macron-est-il-le-fils-de-jean-paul-alduy/

et la prochaine fois, vous irez directement sur son site, on en est certain ou vous recopierez sur votre agrégateur de flux l’adresse RSS :

https://cestpolitique.wordpress.com/feed/

Opération « Crèches de Noël » : et pourquoi pas une vidéo dit Sandrine ?

18 décembre 2016

Merci Sandrine pour cette vidéo : et si en plus c’est Josh Groban qui chante !

L’opération « Crèches de Noël » chez Blog-Cabestany : NON, ce n’est pas un concours ! Mais des marques d’amitié qu’on apprécie davantage que vous ne pouvez l’imaginer. MERCI !

16 décembre 2016

creche-de-noel-blog-cabestany

Cette opération « Crèches de Noël », a été totalement improvisée,  lancée par Blog-Cabestany pour répondre à une suggestion de plusieurs de nos internautes,  et la plupart du temps vous récupérez pour nous les envoyer des images qu’on peut tous trouver sur Internet.

Peu importe, car tout cela a une signification que chacun peut aisément comprendre :

d’abord l’amitié que vous nous portez, et les marques de sympathie que vous nous manifestez et nous y sommes tous très sensibles : Colette Appert, nos élus, nos amis, les membres de la rédaction. Sans faire de grandes phrases, une simple image de crèche de Noël en pièce jointe, accompagnée – ou non – de quelques et simples mots et votre message est passé.

On comprend de cette manière que vous nous encouragez à tenir le cap dans cette situation de tristesse et solitude que nous traversons. C’est d’abord et surtout un message pour nos élus. Pour les encourager et ils y sont sensibles. Notre amie Mireille va remplacer le regretté Patrick. Mais on attendra l’année prochaine pour vous en parler. Le fait que vous soyez si nombreux à vous montrer soudés autour de nous va nous aider à passer le cap des fêtes, ou traditionnellement on s’amusait. Car cette année….

Il suffit de vous lire pour comprendre que si à Cabestany, des politiques d’un autre âge, nous cantonnent sur un bout de banquise avec des idées dépassées, et une gouvernance inappropriée, vous ne perdez pas tout espoir.

Celui d’une alternance – déjà au niveau national – que vous espérez de tous vos voeux. Les boniments d’une gauche qui se sera montrée tellement mauvaise à gouverner le pays, comme tout ce qu’elle gouverne d’ailleurs : départements, régions, communes, ne vous auront pas totalement désespérés.

Et à Cabestany, vous espérez toujours qu’un jour des gens compétents, géreront autrement votre commune. Qu’ils arrêteront de dépenser, n’importe comment et pour n’importe quoi, et ce avant même  de faire le budget. En ajustant ensuite les finances de la ville par des augmentations d’impôts. Une politique de « gribouille ». Comme c’est tellement facile ! 

Et puis pour conclure sur cette opération « Crèches de Noël », on aura tous compris, que vous l’évoquiez ou non, qu’il est des symboles dans notre pays auxquels il ne faut pas toucher. Que le faire serait considéré par le simple citoyen – le plus pacifique d’entre tous  – comme une agression. Qu’admettre qu’on piétine vos racines, de la part de politiques complaisants – mais vous utilisez plutôt le mot de « complices » – serait quelque chose d’insupportable. A moins, « c’est vous qui le dites »,  que certains y trouvent le prétexte pour mettre en danger la paix civile, ce qui arrangerait – qui sait ? – leurs sales petites affaires. 

Mais ce qui nous plait le plus, dans cette opération « Crèches de Noël, non programmée, non organisée,  et qui fait ‘Boule de Neige » ….(sans jeu de mots),  c’est que nous ne recevons pas uniquement des mails en provenance de Cabestany. On nous écrit du Soler, de Pia, de Claira…. de Prats-de Mollo, de Serralongue….  de l’Aude. Et de Bretagne ou Normandie. Parce qu’on nous lirait ailleurs qu’à Cabestany ?  Je ne me suis jamais prise au sérieux, tous dans cette rédaction ne se sont jamais pris la grosse tête.  Rassurez vous, on ne commencera pas aujourd’hui !

-o-

 

Opération « Crèches de Noël » chez Blog-Cabestany : suite ……

15 décembre 2016

creche de noel re« c’est vous qui le dites » ou plutôt qui nous l’envoyez ! merci.

-o-

nativity scene

creche-003

et un brin d’humour auquel on ne s’attendait vraiment pas !!!!!!

zqdafmerci à vous tous ! Notre boite mail ne désemplit pas.

Des Cabestanyencs témoignent, attristés  : ils ont commémoré le 5 décembre, à Cabestany, dans le recueillement, dans la dignité, mais aussi dans une bien grande solitude !

5 décembre 2016

88024680_o

BLOG-CABESTANY est en deuil. Blog-Cabestany est en demi-sommeil pour une durée indéterminée. Mais vous continuez de nous écrire abondamment. Et il est des moments, comme ce matin,  où ne pas relayer ce que vous nous faites l’honneur, si nombreux,  de nous écrire, vous ne le comprendriez pas……

Ce matin, des Cabestanyencs commémoraient le 5 décembre au monument aux morts de Cabestany. Quelques dizaines quand même. Des anciens combattants, des drapeaux, des citoyens très dignes. Un discours poignant du Président du Souvenir Français à Cabestany. Pas de drapeau en haut du mat, des bagnoles en travers comme si ce monument était un vulgaire objet de dérision sur lequel on verra peut être un jour de la réclame ! Une association qui se revendique des Anciens Combattants aux abonnés absents. Nul officiel. PAUVRE FRANCE. Si tant est que notre ville fait partie du territoire national, nous dit l’un d’en eux, écoeuré ! « C’est vous qui le dites ».

Plusieurs d’entre vous se sont étranglés – semble t’il – à la lecture d’un article récent dans l’Indépendant concernant une certaine Association pour laquelle  vous nous dites : « Ce n’est pas parce qu’elle réunit des Anciens Combattants qu’elle peut se glorifier indument de parler au nom de tous lorsqu’elle roule exclusivement pour certains politiques !?  Et comment accepter qu’elle puisse laisser penser de manière éhontée qu’on lui devrait la revalorisation insignifiante de nos pensions  faméliques »  Vos commentaires sont argumentés et documentés. Un véritable réquisitoire. Paul écrit : « mais cela vous n’oserez jamais le mettre en ligne ». Et pourquoi donc ? Ce ne sont pas certains esprits chagrins nostalgiques d’une imposture révolutionnaire, qui nous empêcheront de nous croire dans un pays de liberté d’expression et d’écrire ce que VOUS, ….. vous avez le droit de penser ! Et c’est pour cela qu’on existait.

MAIS,  nous n’entrerons pas dans ce débat là !  A nos yeux,  les Anciens Combattants – dont nous ne faisons pas partie – qu’ils appartiennent à l’une ou à une autre Association méritent le même respect de tous. Et pour nous, pas d’esprit de chapelle ! Mais vous nous donnez quand même matière à réflexion.

Et hier Dimanche, l’un de nos internautes – et pas n’importe lequel ! –  nous envoyait un mail depuis la capitale pour  défendre le Souvenir Français auquel on n’accorde pas – dit il – la place qui devrait être la sienne, principalement dans les P.O. et qu’on ostraciserait particulièrement dans divers endroits de notre département.  Toujours pour des raisons politiques !?  Denis Dupont toujours dans l’Indép, dimanche,  aurait parfaitement dépeint la situation, précise t’il.

Car ce sont pourtant les mêmes, à la gauche de la gauche, soupire « André » qui crachent aujourd’hui sur un P.S. qui leur a pourtant lâché – plus par calcul politicien que par conviction intime – cette date qui fait bondir les Historiens, à savoir le 19 mars 62  : comme date de fin de la guerre d’Algérie.

Mais est ce que nous, on vous parle de la fin de la guerre d’Algérie ?

Nous on vous parle des victimes de cet horrible conflit. Des victimes dont nous honorons la mémoire sans distinction d’origine, de religion, de convictions profondes. Des victimes, musulmanes ou non, militaires de carrière mais n’oublions pas les appelés, qui portaient avec honneur et fierté,  notre uniforme et qui ont donné leur vie alors qu’elle avait à peine commencée et que tout leur était promis.  Mais aussi et tout autant, des victimes civiles, musulmanes, juives ou chrétiennes,  tuées au bas de leur immeuble, à la terrasse d’un café.  Des citoyens assassinés après un cessez le feu qui n’aura pas été respecté par ceux qui avaient pourtant donné leur parole et se sont parjurés de façon criminelle. Ce qui serait amplement suffisant pour rendre caduque la date officielle. Mais on ne refera pas l’Histoire et là n’est pas, pour nous, le coeur du débat.

Et on a passé trop vite sous silence les « disparus ». Ceux dont on se saura sans doute jamais ce qu’on leur a fait subir, où sont leurs dépouilles, et si leurs bourreaux se sont comportés comme des êtres humains et ont fait qu’ils reposent pour l’éternité dans des conditions dignes. Le respect de la mémoire de civils dont on ne parle jamais mérite d’être placé au dessus de la mêlée et au dessus de toutes contingences politiciennes.

Le 5 décembre est une date officialisée par un décret de la République pour honorer les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie. Pas pour mettre en avant des combats, exalter des faits d’armes, et des combattants dont nous respectons par ailleurs, et avec une profonde reconnaissance, leur engagement et leurs médailles.

Le 5 décembre est une date commémorative pour témoigner de la mort des français civils ou militaires qui ont perdu la vie en AFN et de la tristesse et la douleur de leurs proches, de leurs amis, de tous ceux qui ont le sens de la nation et la patrie.

Mais, à moins de faire montre de mauvaise foi, il convient de se souvenir que le décret républicain de 2003 aura été prolongé deux ans après par une loi qui a donné lieu à un débat démocratique dans l’Hémicycle de l’assemblée Nationale où les parlementaires de tous bords ne se sont guère opposés ou affrontés. Pourquoi en est il autrement au niveau local ? Il convient également de reconnaitre que dans l’esprit du législateur il était clair qu’on y associait  TOUS les protagonistes de ces événements qui dataient désormais de 50 ans et qu’on ne cherchait qu’une forme de réconciliation sans pour autant oublier ou vouloir effacer le passé.  Justement, pour éviter que chacun ne réécrive l’Histoire à sa façon et ne cherche à en tirer de mauvais prétextes.  Le reste n’est pas digne d’intérêt. Et toutes les récupérations d’où quelles viennent ne sont guère respectables. Mais ne pas s’associer à cette date est une forme de mépris pour ces victimes !

Est ce la victoire sur l’Allemagne que l’on fête aujourd’hui, chaque 11 novembre, où est ce que l’on ne commémorerait pas plutôt toutes les  victimes de ce terrible conflit, de toutes les guerres, de cette horrible chose qu’est la GUERRE ? 

Nous aimions couvrir l’événement du 5 décembre lorsque Robert Montoya l’organisait et que Colette Appert, Patrick Sperring et leurs élus, co-listiers et amis, y assistaient dans un recueillement qui n’avait rien de démonstratif ou d’ostentatoire.

Nous nous sommes donc déplacés ce matin comme à l’habitude. Nos amis y assistaient, peu nombreux et bien seuls. Il n’y aura pas de photo.   Notre choix. On n’en retiendra qu’un sentiment de grande tristesse, de grande solitude pour ceux qui s’étaient également déplacés, mais toujours le témoignage d’un profond recueillement. Ils devaient, semble t’il,  se retrouver à Perpignan ce soir où « la démocratie existe encore ». Leurs mots à eux !

Chez Blog-Cabestany, nous assurons tous les participants à cette commémoration de notre profond respect. Et de notre reconnaissance à toutes ces victimes « par le sang versé ».

Et qui oserait donc, en France,  interdire à des Français d’honorer leurs morts !

Pour nous, ce 5 décembre doit continuer d’être commémoré avec solennité, ce que SEULS – hélas – les hommes de bonne volonté, semblent avoir compris ou voulu comprendre. Mais cette commémoration,  déprisée par toujours les mêmes, n’appartient à aucun camp et ne doit  faire l’objet d’aucune récupération politique !

Et on espère, même de façon peut être maladroite,  avoir relayé à peu près correctement les sentiments de la plupart de ceux qui nous ont contactés.

-o-

Il existe un MUR DES DISPARUS à Perpignan, au couvent Sainte Claire. L’un d’entre vous nous précise qu’il se pourrait qu’il ne soit pas accessible jusqu’à Pâques 2017 en raison de travaux ? On n’en sait rien. Dans tous les cas, renseignez vous !

-o-