Archive for septembre 2016

Blog-Cabestany s’associe à l’hommage aux victimes du terrorisme !

19 septembre 2016

19-sept-2016Le Président ce matin aux Invalides

Une internaute dans le blog de l’un de nos amis écrivait ceci il y a quelques semaines :  « Assassiné dans sa propre église d’une manière particulièrement barbare, le père Hamel a sans doute rejoint au paradis les moines de Tibéhirine, ou encore les coptes assassinés sur une plage de Libye, les chrétiens d’Irak, du Pakistan ou du Bengladesh tués à cause de leur religion, mais aussi les victimes d’Ansbach et d’Orlando, celles du Bataclan ou de la promenade des Anglais, les enfants juifs de Toulouse et les anars de Charlie Hebdo. Chacun le pressentait, beaucoup le redoutaient : le tour des catholiques viendrait. Il fallait bien que les islamistes s’attaquent un jour à l’âme de ce pays martyr qu’est désormais la France. Personne, bien sûr, n’aurait pu prévoir que cela se passe dans une modeste banlieue de la ville de Rouen ; le risque zéro n’existe pas. Et pourtant prévaut cette fois le sentiment que trop, c’est trop.

A la lecture de cette liste macabre, il est permis de se demander combien de temps les Français vont supporter cette répétition d’assassinats de masse et de meurtres ciblés. Mais aussi ce ballet lancinant et un rien pathétique qui les suivent immanquablement : le ministre de l’Intérieur qui se rend sur place, la président qui prend la parole, les conseils de défense qui se succèdent et le pouvoir qui semble courir, chaque fois plus essoufflé, après l’évènement et l’opposition qui ne sait trop sur quel pied danser.

Le moment est donc venu de dire : ça suffit 

Un autre internaute lui répondait :

« il y a un état de droit en France. Nul n’est besoin de légiférer, en sortir, changer la constitution, et faire de notre république un état d’exception. Il suffit de faire respecter la loi, rien que la loi, mais toute la loi. Que les juges n’interprètent pas à leur façon ce qui est voté au nom du peuple. Que les policiers aient des munitions pour leurs armes, les militaires des ordres.

Que les politiques fassent que lois de la République soient respectées et que les ministres arrêtent de faire ces centaines de circulaires incompréhensibles envoyées de tous les côtés pour réinterpréter à leur manière ce qui est écrit par le législateur de façon claire. Quand appliquer la loi à tous et de manière juste, équivaudrait à stigmatiser certains selon nos gouvernants. Le monde à l’envers. La cause de tous nos malheurs. »

POSTMASTER : et nous, nous n’avons rien à ajouter !

 

 

 


11 septembre 2001 ! Il y a quinze ans : comme s’il y avait quinze jours, quinze minutes, quinze secondes… à Cabestany !

11 septembre 2016

oooooooooooooooooooooo

« Mais combien de victimes ont fait ces attentats à New-York, à Paris, ailleurs ? »

« la perte d’un seul d’entre nous est plus que je ne peux le supporter »  (Ancien Testament)

remember september eleventh 2001-o-

« JACQUES » écrit à Blog-Cabestany : «  » Quels enseignements aura t’on tiré du 11 septembre 2001, quand nos démocraties molles, toujours dans la repentance, toujours dans l’affliction, la contrition, la victimisation, auront été incapables de prévoir et d’empêcher Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice et d’autres événements douloureux qui étaient tellement prévisibles. Peut on encore avoir confiance en ceux qui nous dirigent ? Ne nous laisseront t’ils pas égorger comme des moutons ? Faudra t’il nous défendre nous mêmes et nos familles les armes à la main ? «  »

POSTMASTER : Jacques, la Droite Républicaine, Blog-Cabestany, et les citoyens responsables que nous pensons être, ne céderons jamais à l’apologie de la violence. « C’est vous qui le dites ». MAIS,  quand vous vous exprimez, et c’est votre liberté de citoyen, dans une limite verbale que nous acceptons, nous vous comprenons.

« et sans pour autant engendrer la violence, faire en sorte de pouvoir se défendre si l’on cherche à attenter à votre vie ou celle des siens fait partie de notre instinct de survie » explique cet autre citoyen. Et cela aussi nous le comprenons.

Quand d’autres utilisent d’autres phrases, beaucoup plus radicales,  que nous ne publierons pas car nous ne nous situons pas, ni politiquement, ni moralement,  dans l’imprécation. A quelques mois d’échéances électorales, de tels propos que vous êtes nombreux à tenir ne nous disent quand même rien qui vaille pour l’avenir. Lorsque vous êtes également nombreux à nous écrire que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui et oseraient se représenter sont vraiment sans vergogne. On s’abstiendra de le commenter, mais cela aussi, vous avez le droit de le penser !

Cela me ramène à mes chères études, et à cette « Pyramide de Maslow », du nom d’un psychologue qui a vu le jour à New York à l’aube du 20ème siècle et qui a révolutionné l’étude et la connaissance de nous mêmes. Dans les années 70, on l’étudiait en terminale.  Est elle encore au programme de nos jours ?  Lorsqu’on voit ce que sont devenus ces programmes aujourd’hui ! Certains la connaissent peut être car elle définit les priorités de l’espèce humaine depuis …. des dizaines de milliers d’années durant lesquelles, si tout a changé autour de nous, l’humain, lui, n’a guère changé depuis « l’homme des cavernes ». Et il aurait vite fait de revenir à cet état primitif si survenait un cataclysme ….

pyramide-maslowla pyramide de Maslow

La base de la pyramide, son socle,  est  : « apaiser sa faim, sa soif, se protéger du froid, pouvoir s’abandonner au sommeil, se sentir ainsi que sa famille en sécurité ou se donner les moyens de l’assurer ».  Lorsque l’on grimpe les étages de cette pyramide virtuelle, on trouve : le besoin d’avoir des racines, le vivre ensemble et les relations sociales, l’éducation, la connaissance, la culture, l’estime de soi et l’estime des autres qui sont corrélées, et enfin le bonheur qui est tout au sommet. L’homme ne songera à accéder aux étages supérieurs de cette construction intellectuelle qu’une fois qu’il aura satisfait à ses besoins primaires. Une fois qu’il aura assuré sa survie alimentaire, assuré sa sécurité qui sont les fondamentaux de notre instinct de conservation.  J’allais oublier pour ne pas fâcher mon ancien professeur : et assuré sa reproduction,  mais dans ce domaine on ne raisonne plus comme à l’époque de l’homme de Cro-Magnon. Quoique…

Si d’autres pensent qu’avec de belles phrases bien  tournées, des envolées lyriques, de belles promesses, du dogmatisme, ou des théories fumeuses,  et encore une programmation culturelle choisie pour l’abêtir, ils sauront faire en sorte que l’homme oublie qu’il est avant tout un humain, ils se fourvoieront « grave ».

Avoir un toit,  du pain pour ses enfants, et se sentir en sécurité resteront pour encore des siècles – si l’espèce humaine survit – les préoccupations basiques du citoyen !

-o-

Et on peut trouver aisément sur Youtube des vidéos du 11 septembre. On ne tombera pas dans cette facilité. Bon dimanche.

-o-