Blog-Cabestany répond à Camille, une Cabestanyenque engagée !

by
Hier à la Manif pour tous, on gaze des enfants, on embarque un papy, on matraque des mères de famille

« les méchants » : hier, en 2013,  à la Manif pour tous, on gaze des enfants, on embarque un papy, on matraque des mères de famille.

"gentils étudiants"

aujourd’hui, en 2016,  les bons  : « gentils étudiants » qui brulent, cassent, pillent agressent sous l’oeil bienveillant de nos gouvernants.     

Chaque semaine nous répondons – en direct – aux mails, nombreux ou moins nombreux selon les périodes, que vous nous adressez au blog. Des mails qui nous servent à connaître votre position, votre intérêt, votre sentiment vis à vis de tel ou tel événement.

On aura arrêté de compter depuis déjà quelques temps vos mails concernant le nouveau nom que vous souhaiteriez pour la région. Des noms sérieux mais plus encore des noms fantaisistes que vous auriez du – et peut être l’avez vous fait – envoyer à nos confrères du Bourricot. Un blog que nous aimons mais que nous ne souhaitons pas imiter : chacun son style.

Et depuis que nous avons pris la décision de ne pas publier la plupart de vos envois, nos échanges sont le plus souvent d’une grande qualité, car maintenant quand vous nous écrivez, ce n’est pas pour être mis en ligne, mais pour parler avec nous de choses sérieuses.

 » Camille « , une sympathique Cabestanyenque que nous connaissons bien, depuis qu’elle  nous avait fait rentrer chez elle à l’occasion de la campagne des municipales, et nous avait dit tout ce qu’elle avait sur le cœur, nous titille une nouvelle fois cette semaine. Nous ne pouvons que lui donner raison sur la plupart des points, à défaut d’être d’accord avec elle sur tous.

 » Camille  » dit :  » au début du quinquennat hollandais, je me suis impliqué fortement dans «  la manif pour tous » qui était contre le mariage pour des gens de même sexe. Je ne me souviens pas que Blog-Cabestany ait pris une position très nette sur le sujet et je vous le reproche encore aujourd’hui. Mais à l’époque on mettait en garde à vue uniquement parce qu’on portait un tee shirt qui déplaisait au pouvoir. Aujourd’hui on peut casser, briser, brûler. On peut agresser des enseignants, bloquer des lycées et ce pouvoir qui n’a rien dans le froc reste scotché, impassible ou peureux, et laisse la rue aux casseurs. »

POSTMASTER:   Il arrive que nous ne soyons pas toujours d’accord avec les partis que nous soutenons et continuerons à soutenir sans réserves. Mais nous avions raillé la position de notre maire à Cabestany, faisant ce simulacre de mariage qui n’était qu’une pitrerie pour faire parler de lui. Nous avions quand même écrit, sans aucune ambiguïté,  que si lors du précédent quinquennat on avait instauré l’union civile que les principaux conseillers du président l’exhortaient à faire on aurait peut être évité de donner à l’actuel président du grain à moudre et la possibilité de se faire valoir de la façon vaniteuse dont il a usé à en avoir envie de vomir.

Vous auriez pu dire, chère Camille,  que si la ministre Taubira, qui n’avait pas hérité d’une situation très satisfaisante au niveau des prisons, ou de la justice, s’y était attelée avec sérieux plutôt que  de se consacrer à cette aventure sociétale du mariage pour tous, les choses iraient peut être mieux aujourd’hui.

Nous on pense, comme hier, et malgré des convictions religieuses fortes et bien ancrées, qu’on ne reviendra pas sur cette loi, à par quelques détails à surveiller de près. Le débat est sans doute derrière nous, sauf si c’était le marche pied pour des dérives encore plus calamiteuses.

Mais le laxisme et la différence de traitement de la part de ce gouvernement entre les manifestants d’hier et les casseurs d’aujourd’hui est édifiante. Hier ils gazaient des enfants. Hier, un certain jour de 2013, ils interpellaient 350 citoyens dont le crime était de porter un tee shirt avec un logo qui défiait le président « normal ». Ils mettaient 250 personnes en garde à vue et parce qu’un certain étudiant courait trop vite devant les CRS on le mettait trois semaines en prison à Fleury Mérogis. Aujourd’hui nos étudiants brûlent leur école, cassent les vitrines, envoient des pavés aux policiers et agressent leurs proviseurs. Ils bloquent les examens. Le tout sous l’oeil indifférent de ce gouvernement qui, une fois de plus  est lamentable.

Quand à l’intervention de « moi Président », hier soir, on ne trouve pas les mots pour parler d’une pitoyable scène de « Tartuffe ».

Voilà pourquoi nous ne pourrons jamais faire confiance à cette gauche, à moins qu’elle ne se libère de ce boulet qu’est la gauche de la gauche, qui plombe la France et finira bien – ce qu’elle souhaite – par la faire couler.

Bon week end, Camille, et bon week end à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :