Le dernier Conseil Départemental en trois mots, mais un seul aurait suffit : RIEN !

by

330px-Santon,_Ravi_01Le « Ravi » (santon méridional)

Lundi dernier, l’un de nos rédacteurs s’est rendu à la séance publique du Conseil Départemental. Il aura fait un petit signe de la main, de loin, à Colette Appert et plusieurs de ses conseillers ou co-listiers qui paraissaient très affairés devant leurs dossiers et qui prenaient beaucoup de notes. On ose espérer que notre article ne les découragera pas de s’y déplacer de nouveau. Mais quelle désillusion pour un simple citoyen que cette parodie affligeante de démocratie .

Notre rédacteur aura ouvert bien grand ses oreilles. Il aura écouté, entendu, mais pas vraiment compris car en guise de débat il s’agissait d’un monologue de la gauche qui devrait plutôt organiser ce genre de séance à huis clos. La Droite se sera époumonée pour avoir la parole mais…. ce n’était jamais le bon moment. Arrive t’il que ce soit le bon moment ? A t’on le droit de s’exprimer dans ce qui ressemblait à une séance du tribunal révolutionnaire que n’aurait pas renié Fouquier-Tinville, son accusateur public en 1792.

Que restera t’il de cette séance ? : RIEN.    Zéro, triple zéro.

Une Présidente du Conseil Départemental qui paraissait fort contente d’elle même et nous aura tenu un discours long, lassant, épuisant, inintéressant et dogmatique qu’elle avait du prendre des heures à apprendre par cœur devant son miroir. Mimiques à contre temps incluses dans le package. Désolant.

Une ministre du Handicap qui, pour commencer, semblait contester la Présidence à la Présidente qui appartient pourtant à son camp, et ne semblait guère en phase avec elle. Une ministre qui se sera montrée sous un jour que nous ne lui connaissions pas, mais pas vraiment à son avantage : très agressive, très belliqueuse,  à la limite de se montrer blessante, à l’égard d’élus qui – comme elle – ont été choisis par nos suffrages, mais qui à ses yeux n’auraient peut être pas le droit de siéger s’ils ne pensent pas comme elle ?!  Comment est il possible d’être autant sectaire et intolérante ?  Tout cela aura été fort édifiant sur la manière dont notre département – sinistré – est géré et on comprend maintenant pourquoi cela ne va guère s’arranger. Car lorsque tout va mal, nier la réalité et vouloir convaincre que la seule solution est de persévérer à appliquer toujours la même doctrine même si elle est mauvaise, a quelquechose de consternant.  Pour ne pas dire lamentable.

On nous aura présenté le successeur de Jean Vila au Conseil Départemental. Un illustre inconnu qui paraissait lui même le premier surpris d’être là, dont on n’aura pas retenu le nom, mais d’ici qu’on le retienne il faudrait qu’il ait un jour quelques idées, et des idées, cela ne paraît pas être la spécialité de cette assemblée.

Mon voisin, peut être un marseillais,  m’aura glissé à l’oreille :  on dirait des « ravis de la crèche » (santons provençaux). Bien vu ! On vous invite à lire la définition qu’en donne Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Ravi

Dormez brave gens. Cette majorité de gauche, dans ce département, nous envoie dans le mur … mais elle est tellement satisfaite d’elle même, qu’elle n’en peut plus de ravissement et de suffisance, au point d’interdire la parole aux autres.

Et quand la ministre explique qu’elle a augmenté de façon « significative » l’allocation adulte handicapé : soit 0,1%, on s’est précipité pour vérifier qu’on avait bien entendu. Si vous préférez, cela représente  1 euro pour 1000 euros. Un manchot nous a dit : « les bras m’en tombent ». Et nous on aurait plutôt envie de sortir notre mouchoir pour pleurer devant tant d’inepties. Est ce qu’on se fout de nous ou est ce que ces gens là se prennent au sérieux ? Au point de nous montrer combien ils nous méprisent. Nous on les plaint.

Notre sentiment ? Même si cela vous choque, cette séance du Conseil Départemental nous aura découragés par son niveau de nullité absolue et encore on se retient pour ne pas avoir des mots plus durs. Car si c’est vraiment cela la politique, on se demande pourquoi on continue à tenir un Blog politique et si on ne devrait pas plutôt vous passer de la musique.

On attendra la prochaine parution de l’ami Jean Castex qui nous fera dans son prochain bulletin, un rapport surement plus clair et avec des mots plus mesurés que ceux de notre rédacteur.

Et pour tenter de persuader ce même rédacteur qu’il a tort de mettre en doute que ce département se porte comme un charme, comme le prétend la gauche, et que tout va vraiment bien et de façon idyllique dans le meilleur des mondes, on sera allés faire un tour sur le site de l’INSEE. Patatras !

Le graphique ci-dessous, c’est le chômage dans notre département où la gauche nous explique que l’avenir est radieux : le reste étant à l’avenant. Mais si il y a des gens de gauche qui nous lisent, ils peuvent toujours faire les pieds au mur, pour lire leur écran à l’envers !

chomage capture d’écran sur le site de l’INSEE

-o-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :