Les Cabestanyencs s’indignent de toujours plus de béton !

by

droite républicaine

Un simple entrefilet dans l’indépendant de Mercredi qu’on aura raté mais on a tellement de choses à lire chaque matin entre les journaux, les magazines, les blogs, les sites, et votre courrier qui est toujours le bienvenu et qui reste prioritaire.

Et il faut penser aussi à aller au boulot, ou en cours, pourrions nous ajouter, plutôt que d’aller faire les gugusses à racler nos nïques sur la chaussée  ! Et, sans savoir ce qui nous attend et il n’y a point de sot métier, espérer autre chose que d’avoir à 25 ans un CDI et un mandat syndical chez …….., ou devenir fonctionnaire à vie, en faisant 30 heures par semaine, avec 45 jours de vacances et 40 jours de maladie pour aller à la pêche.

Mais nos internautes, eux, n’ont pas manqué cet article. Et ils nous rappellent à l’ordre. Mea culpa !

Un article qui dit combien Monsieur le Maire est fier de laisser pour la postérité …. du béton ! Cela lui vaudra la médaille d’or de grand B-Tonneur *!

l'article dans l'Indép !

l’article dans l’Indép ! vous pouvez cliquer dessus pour l’agrandir.

On peut y lire cette phrase qui nous laisse pantois et que l’Indépendant attribue à Monsieur le Maire :

 » Pour ce qui concerne les finances, si cette attractivité permet d’augmenter les revenus liés aux impôts locaux, « le gain fiscal n’est pas très grand car cette hausse de population nécessite de nouveaux investissements et des frais de fonctionnement supérieurs (station d’épuration,  créches, écoles .. .).»

Donc à Cabestany on ne bétonnerait que pour le plaisir,  par perversité narcissique, pour rien, pour remplacer la nature par du macadam, pour contrarier le ruissellement naturel de l’eau de pluie, pour rendre les sols imperméables, pour empêcher le cycle naturel de l’eau et pour contrarier les défenseurs de la biodiversité dont je fais partie, pour qu’on puisse dire un jour : « nous aussi on est inondé ». Quelle planète laisseront ces gens là aux jeunes ? Mais ils ne nous laisseront pas un souvenir positif de leur passage ici bas.

Car connaissez vous la définition « d’une terre inondable » : c’est quand elle a déjà été inondée. Et celle d’une « terre non inondable » : c’est quand elle n’a pas encore été inondée  mais rassurez vous, qu’elle le sera un jour !

Hier Cabestany c’était cela

cabestany hier03

demain grâce à nos élus majoritaires à la mairie, ce sera cela.

Cabestany 2020

Cabestany 2020

POURQUOI ?

ll faut construire des logements lit on dans l’Indépendant pour les gens de Perpignan ?! Nous on lit les études démographiques officielles,  on s’intéresse à l’excellent enseignement dispensé à la Fac de Perpi sur le sujet et on perçoit les choses différemment sans y mêler la politique politicarde de la maire qui voudrait nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Propagande insupportable et mensongère. 

Il faut – peut être – construire pour nous, la jeune génération, certes, si on ne va pas bosser à Londres ou Barcelone, mais la réalité est qu’on construit pour ceux qui viennent d’ailleurs dans un département où il n’y a déjà pas de boulot. Et dans ceux qui viennent d’ailleurs, on trouve beaucoup de ceux qui sont déjà au RSA en banlieue parisienne par exemple et qui n’ont aucun espoir de trouver du boulot chez nous. Mais ils se disent qu’il vaut mieux venir toucher les allocs dans les PO où il y a du soleil, moins d’odeur de gas oil, et où ce sont les catalans qui vont cotiser pour eux, surtout lorsqu’il se trouve une bonne âme qui se dit qu’il faut trouver des demeurés pour les faire adhérer à l’utopie communiste afin que Cabestany reste à l’est du Mur, pour les siècles des siècles. Amen !

Mais qu’ils se rassurent, ceux qui viennent des quartiers dont notre premier Toréador dit que ce sont des ghettos,  encore quelques années et à Cabestany, ils ne seront plus dépaysés par rapport à l’endroit d’où ils viennent.

Et les impôts que vous allez payer en plus, c’est pour le ciment ou pour le sable ?

Quant à ceux qui commencent leur mail en écrivant « je me revendique de gauche » et qui se plaignent, et à nous en plus, on leur dira juste que ceux qui sont à la mairie n’ont pas pris les gens en traitre.

En 2014, il y avait deux programmes électoraux.

Celui de ma Droite qui voulait faire de Cabestany une enclave de verdure, un « poumon vert » dans l’agglomération Perpignanaise et privilégier tout ce qui était développement durable, énergies renouvelables. Et nous les jeunes, nous travaillons chaque jour avec NOS élus sur des projets particulièrement audacieux pour le futur. Mais n’allons pas donner à la municipalité des idées dont elle est totalement en manque.

Et le programme de la gauche qui avait bien prévenu que pour eux c’était le bétonnage, le bétonnage et encore le bétonnage,  jusqu’à plus soif. Cela se vérifie tous les jours. Et ils tiennent leurs promesses !

La démocratie a parlé. Ainsi, concernant ses projets en cours ou futurs, à Cabestany la mairie a un alibi….. « en béton »

-o-

  • B-Tonneur :  une expression empruntée à un certain parti qui se dit plus vert que rouge, ce qui est loin de nous convaincre, et dont l’une de ses représentantes est justement en charge du logement au gouvernement ! Chacun appréciera où nous puisons nos sources.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :