Le droit de réponse de Madame Claudine Fuentes

by

dr

-x

Nous publions – en bas de cet article –  la réponse de Madame Claudine Fuentes en vertu du droit de réponse que chaque citoyen a la possibilité d’exercer dans nos colonnes.

Mais nous restons des adversaires politiques.

Nous remercions DirectSud.eu qui prend part à la démocratie locale et qui est un site d’information et non un blog. Et qui se veut apolitique. Dont acte.

http://www.directsud.eu/?p=27906

Nous remercions les Cabestanyencs qui nous soutiennent. Et si nous avons démarré sur les chapeaux de roues c’est que plusieurs d’entre eux nous ont écrit qu’on ne pouvait laisser passer les déclarations du Front National sans répliquer. Ils avaient raison. S’ils ont l’impression au travers de notre Blog de pouvoir s’exprimer dans l’ambiance politique étouffante de Cabestany, et sous la chape de plomb communiste, nous sommes bien là pour eux, sinon à quoi servirions nous ?

Concernant la réunion municipale au cours de laquelle Monsieur le Maire nous a expliqué que 70% des Cabestanyencs étaient favorables à une augmentation des impôts, il s’agissait à nos yeux d’une mascarade, et nous ne regrettons pas d’y avoir envoyés notre consoeur rédactrice espiègle qui a traité le sujet avec humour. Tout le monde ne l’a pas encore compris. La prochaine fois on fera des coloriages.

https://blogcabestany.com/2016/02/18/au-theatre-ce-soir-a-cabestany/

Et le lieu où Colette Appert, Patrick Sperring, Philippe Gleizes ou Lydie Roger débattent des impôts ou d’autres problèmes est le Conseil Municipal où ils ne font pas de la figuration mais s’opposent à parfois s’en casser la voix.

conseillers

Demain mardi, à 18 h 30, à la Mairie, au rez de chaussée,  il y a un Conseil à Cabestany. Et si vous y faisiez toutes et tous un tour !  Vous verrez quel est le niveau de confort réservé au citoyen lorsque vous aurez passé deux heures assis sur des briques. Vous verrez l’ambiance. Mais vous verrez aussi à quoi sert l’opposition !

L’augmentation d’impôts à Cabestany est insupportable car en plus d’une gestion laxiste de la commune,  elle est faite avec une dose de dogmatisme idéologique et un côté revanchard contre « les riches ». Les riches à Cabestany sont tous ceux qui ne vivent pas que du RSA ! A Malakoff, autrefois, le Maire habitait un HLM, se déplaçait en vélo, vendait l’Huma en bleu de travail au marché le dimanche,… et il était toujours d’humeur égale.

Nous avons des convictions bien ancrées, et n’avons jamais été attirés par les extrêmes, mais nous conclurons déjà en disant que si le PCF est un parti républicain, pourquoi le Front National n’en serait il pas un ? Rien que cette phrase va encore nous vouloir une boite mail qui va déborder tout au long de la semaine. Cela va nous occuper !

Mais en précisant bien qu’à Cabestany nous sommes contre les alliances de quelque nature que ce soit, à gauche comme à Droite. Contre toutes les compromissions politiques. Contre les calculs électoraux. Contre les arrangements. Et que nous revendiquons une certaine indépendance et une liberté de parole même au sein de notre propre camp.

croix de lorraine

Et enfin nous dirons que l’état de droit et la démocratie ne doivent être aucunement des prétextes pour se montrer faibles. Si ceux qui s’attaquent à la France le font avec des armes, on doit leur répliquer avec des armes. Et si certains veulent nous asservir, nous sommes et nous restons des « français libres » dans l’esprit de ceux qui ont jadis donné leur vie pour la liberté et nous nous devons d’être dignes de nos aînés, et responsables de ce que nous laisserons à nos enfants.

 -o-

LA REPONSE DE MADAME CLAUDINE FUENTES

Claudine Fuentès

Claudine Fuentès

CABESTANY : DROIT DE RÉPONSE AUX MEMBRES DU COLLECTIF DE RÉDACTION DU BLOG-CABESTANY       La belle… rebelle ?

Par Claudine FUENTES, conseillère municipale et communautaire FN à Perpignan, ex-candidate aux départementales  sur le canton Perpignan/Cabestany.

Mesdames et Messieurs les membres du collectif de rédaction du Blog-Cabestany,
Dans une lettre que vous m’avez adressée le 11 mars 2016, vous évoquez deux points sur lesquels je souhaite exercer mon droit de réponse :
Tout d’abord, permettez-moi de vous remercier d’avoir reconnu qu’il vous semblait que  j’étais une personne de « bon sens », le bon sens étant au cœur de la politique du Front National.
Au cours de la réunion publique organisée par le maire de Cabestany pour annoncer triomphalement, avant les résultats officiels, que 70 % des Cabestanyencs étaient favorables à une augmentation d’impôts, j’ai interpellé le maire en tant que simple habitante de Cabestany faisant partie des 30 % d’habitants qui n’étaient pas d’accord.
Ce dernier m’a répondu en faisant référence à mon mandat d’élue FN, égrainant alors les mesures appliquées dans les mairies gérées par le Front National. Pourquoi le contredire ? Oui, les maires FN ont eu le courage de ne  pas augmenter la fiscalité dans leur commune, Oui, les subventions à certaines  associations  communautaristes ont été supprimées. Dont acte.
De votre côté, aucun d’entre vous n’a pris la parole pour vous opposer à l’augmentation d’impôts annoncée, et sur ce point, vous m’avez déçue également.
Sur le deuxième point, puisque vous déclarez me connaître très peu, je vous invite à prendre connaissance de mes prises de position bien tranchées,  notamment sur les atteintes à la laïcité, sur l’islamisme radical, la nationalité française, le soutien aux agriculteurs, sur le fait religieux en milieu professionnel, sur l’abattage rituel, le matraquage fiscal et  sur le rétablissement des frontières.
Je suis fière de représenter un parti de résistance, un parti qui dit non à l’implosion de notre pays, un parti qui dit non au remplacement de nos valeurs par des valeurs qui ne sont pas les nôtres, un parti qui demande aux français de ne plus courber l’échine mais de relever la tête, un parti qui veut remettre la France à l’endroit !
Je  peux toutefois admettre que  pour les victimes de l’enfumage politico-médiatique visant à stigmatiser le Front National au point de le comparer à une organisation terroriste,  un élu du Front qui affirme haut et clair que le Front National n’est pas un parti racialiste mais le parti des patriotes où tous les français,  quelle que soit leur couleur de peau, quelle que soit leur religion  sont les bienvenus, est un élu qui déroute. Et vraisemblablement, je vous déroute.
Avec mes respectueuses salutations,
Claudine FUENTES

-o-

Et selon une formule consacrée, demain on va passer à autre chose ! Bonne semaine à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :