A Cabestany, dimanche, pour le deuxième tour des régionales, nous voterons sans regrets, sans états d’âme, et avec plaisir et soulagement pour les candidats de la liste de Dominique Reynié !

by

edito de blog cabestany

L’Édito du Collectif (au complet) de la rédaction de Blog-Cabestany pour le deuxième tour des Régionales

(où chaque rédacteur aura contribué à un long article….. mais on avait tellement de choses à dire à l’issue du premier tour, et encore on s’est retenu !)

-o-

« P » écrit : Car si notre candidat s’était retiré, comme on l’avait un moment pressenti et redouté, comme certains lui avaient fortement conseillé, et comme d’autres considéraient qu’il s’agissait d’un pendant implicite et inévitable au retrait du PS, ailleurs, cela aurait été à nos yeux  une faute politique. Et dans ce cas de figure, les rédacteurs de Blog-Cabestany seraient restés, pour la plupart, à la maison. Un avis qui n’engage que nous mêmes qui ne recevons et ne donnons de consigne à personne.

Quant à ce « ni-ni », c’est un truc que j’ai pas encore compris. Je pense plutôt à Nini, une étudiante que j’avais rencontrée il y a longtemps sur la grand’ place à Bruxelles. Mais quand je lis dans l’Indép que JPA va  voter  « Front Républicain » en choisissant le PS alors que la Droite est encore représentée au deuxième tour,  je me dis : « ils sont devenus fous ». A Droite, nous les « sans grade », les tacherons de la distribution de tracts, les forçats du porte à porte où l’on en prend parfois plein la tête,   on veut bien assumer nos erreurs, mais si on en est là, ce serait trop facile pour un « chef » de s’en exonérer. 

-o-

« R » écrit  : La possibilité d’aller voter librement est une chance réservée aux seuls pays démocratiques. Le choix dans l’isoloir reste du domaine de l’intime, une liberté imprescriptible selon nos valeurs, …. même de voter blanc ce qui est une forme d’engagement comme une autre. Pour nous, cela aurait été notre liberté de ne pas choisir entre les deux forces que nous combattons et nous sommes plus que satisfaits du maintien de notre champion qui conserve ainsi toute notre estime.

Des regrets, nous en avons. Nous aurions pu penser que dans cette France qui va mal, et qui est mal dirigée, nous aurions récolté davantage de voix pour nos candidats. Mais on peut appartenir à une minorité et avoir quand même raison.

Car nous persistons à croire que nos candidats avaient le meilleur programme sur lequel ils auront travaillé beaucoup et plus que les autres. Et qu’ils ont des solutions. Car s’il n’existe pas une solution, unique, miraculeuse pour sortir de la crise, comme il n’existe pas d’homme providentiel,  c’est bien les additions de décisions qui paraissent en elles même anodines, mais qui additionnées de façon intelligente, peuvent nous redonner de l’espoir. Alors quand la gauche nous ressort ses rogatons et ses invendus, on fuit.

-o-

« G » écrit  : Il n’y aura pas eu de grand meeting cette semaine. Mais l’ardeur de nos militants, sur le terrain,  pour ce second tour, aura été exemplaire. Quand bien même certains seraient sans trop d’illusions ils auront manifesté un engagement et une détermination sans failles.  Car nous voulons avoir des conseillers qui siègent à Toulouse. ET NOUS EN AURONS !

Cette semaine nous n’avons guère écrit sur notre Blog. On se rattrape aujourd’hui en nous y mettant à plusieurs !!!  On demande pardon aux quelques centaines de lecteurs qui nous suivent assidûment . Mais que dire de plus que tout ce qu’on aura lu ou entendu dans les médias. Lundi, le nombre de visites sur notre blog avait quand même grimpé. Il ne manquait que quelques visites, qu’on aurait pu compter sur les doigts d’une seule main, pour atteindre le millier. Raté. « Quand ça veut pas, ça veut pas ». Et si ceux qui étaient venus nous rendre visite sur ce Blog, s’imaginaient que nous serions en pleurs, ils en auront été pour leurs frais. Nous sommes sans doute plus déterminés dans nos convictions et nos valeurs que jamais.

-o-

« F » écrit : Dimanche dernier, nous avons été satisfaits de voir que dans chaque bureau de vote, à Cabestany, la Droite Républicaine était représentée. Je ne sais pas comment on appelle ceux qui de 8 h 00 du matin jusqu’à 20 h oo, surveillent la régularité du scrutin et du dépouillement. Peut être des « scrutateurs » …. ou bien un autre nom : peu importe.

Dans chaque bureau de vote, il y avait évidemment, les membres ou seulement des militants ou sympathisants de l’équipe municipale pour surveiller ou tenir les bureaux, vérifier nos cartes d’électeurs et nous faire émarger les registres. Mais il avait aussi partout les « G.M. » (gentils membres) de l’équipe de Colette Appert qui scrutaient. Ici ou là, on aura vu parfois un scrutateur appartenant à une autre liste.  Mais lorsqu’on pense qu’il y avait onze listes en présence, c’était quand même le grand désert,  et la Droite aura montré qu’elle occupait le terrain. Certains de ces scrutateurs inconnus se seront présentés, aimablement, cordialement, à nos équipes car se connaître, communiquer,  ne sous entend en rien de la connivence, mais une forme de respect à laquelle nous tenons. D’autres auront choisi de ne pas le faire. On les a déjà oubliés mais on fera pareil si on les croise dans la rue. Nous sommes encore une République et une Démocratie. Du moins le croyons nous.

-o-

« L » écrit  : Et puis nous avons beaucoup tourné autour des bureaux de vote, toute la journée de dimanche ou le soir au Centre Culturel où nous aurons serré la main de nombre de nos amis, de nos adversaires, de voisins ou de simples connaissances qui eux savent qui nous sommes à Cabestany même si nous on ne connait pas tout le monde.

Lorsque l’on sait que 30% des Cabestanyencs qui se sont déplacés ont choisi de mettre dans l’urne un bulletin FN, on s’étonne quand même que pas un seul ne nous ait parlé de son choix.  Pas pour se justifier car chacun est libre de son vote, mais lorsqu’on sait que toutes les conversations depuis des mois tournent autour de la politique, il est bizarre que personne ne revendique son choix. A moins de ne pas l’assumer. Et ce n’est pas la première fois qu’on s’en fait la réflexion à Cabestany.

Mais c’est encore bien pire à gauche. On n’arrive décidément pas à trouver un seul électeur qui reconnaisse avoir voté pour le Président Hollande en 2012. Mais tout le monde lui tape dessus (et il le mérite). Dimanche encore, nous entendions les électeurs de la « gauche de la gauche » taper à tour de bras sur la « Toulousaine » (Carole Delga) qui se propose, nous disaient ils, d’appliquer les solutions réchauffées et indigestes contenues dans le programme de « Moi Président ». Et ces mêmes électeurs de nous expliquer, pour le cas ou on n’aurait rien compris à Droite car on nous considère sans doute comme lents du cervelet, que leurs aspirations étaient incompatibles avec celles des socialistes. Que c’était irréconciliable, et que faire liste commune au deuxième tour serait de la tambouille politicienne. Faut il en rire ou en pleurer lorsqu’on découvre la liste de gauche qui sera au deuxième tour. Alors bon appétit à tous ! Le comble : la semaine dernière , on aura lu sur un blog se « prétendant » militer pour le Maire de Montpellier, ce qui n’engage d’ailleurs en rien cet élu, que celui ci se préparait, dans son infinie bonté, imaginant être en tête à gauche le soir du premier tour, de prendre la Toulousaine sur « sa » liste au deuxième tour. La Toulousaine, semble t’il, ne lui aura pas renvoyé l’ascenseur. Et je connais un représentant en hélicoptères qui n’aura pas sa prime de bilan fin décembre. Mais si vous commencez à croire tout ce qu’on peut lire sur un Blog !

-o-

« E » écrit  : Enfin entre le FN, dont les représentants nous font penser à une expédition de boys-scouts qui s’apprête à graver l’Himalaya en tongs, et la gauche qui nous promet avec une solennité genre « grand guignol » des lendemains Hollandais qui chantent, on persistera dans notre choix de voter pour nos candidats de la Droite Républicaine. Et chaque matin, jusqu’à la prochaine élection, nous n’en aurons aucun remords. Mais, concernant ceux qui vont encore voter à gauche, dimanche, on pense au « divin marquis », le Marquis de Sade, qui n’est pas et de loin l’un de nos auteurs favoris, mais que nous avons en bonne place dans notre bibliothèque. Qu’écrivait t’il ? Qu’il existe une catégorie de citoyen , pour qui, « plus ça lui fait mal, et plus il en redemande » (et encore on vous la fait « moins de 18 ans »). Laissons ces citoyens prendre leur pied comme ils le peuvent, même si cela a un petit côté pathétique. C’est cela qu’on appelle être maso ? NOUS, NOUS NE LE SOMMES PAS !

-o-
« C » écrit  : Et puis pendant qu’on y est : un message de l’un de nos amis à Cabestany.  Il est militant, encarté et à jour de ses cotisations chez « Les Républicains ». Mais il aura entendu dimanche, trop de nos amis qui n’ont pas payé leur cotisation cette année, et peu importe la raison, lui dire qu’il s’en acquitteront à partir du 1er janvier 2016. Bonne idée mais voilà, il y aura des élections internes à ce mouvement en début d’année prochaine. Pour désigner ceux qui au sein du mouvement seront des délégués permanents pour représenter Cabestany, pour désigner eux mêmes les instances départementales, et pour relayer vos messages vers ces instances. Mais pour pouvoir désigner vos représentants locaux, il faudra déjà être à jour de votre cotisation avant le 31 décembre 2015. Le 1er janvier ce sera trop tard. Si vous avez fait le choix de ne pas cotiser aux Républicains en 2016, cela ne vous concerne pas. Mais si vous pensiez le faire en 2016, faites le avant le 31 décembre 2015. Sinon, vous n’aurez pas l’occasion de vous faire entendre comme chaque militant qui est déjà à jour à l’heure d’aujourd’hui.

-o-

« Tous » écrivons  :  Si vous avez eu le courage de nous lire jusqu’au bout :  sans aucune hésitation, faites comme nous qui voterons pour Dominique Reynié dimanche. Pour Bernard Dupont, pour nos candidats qui ont fait le boulot et nous ont convaincus si besoin était qu’ils incarnent le plus ce que nous voulons. Le meilleur choix. Le bon choix.

Tous les paragraphes ont été recopiés, corrigés, mis en page et mis en ligne par « S »

-o-

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :