Archive for décembre 2015

Pour passer avec nous les dernières minutes de l’année 2015 !

31 décembre 2015

2016

VOUS AVEZ JUSTE A CLIQUER SUR LE LIEN CI-DESSOUS :

 

http://www.matsclock.com/matsclock.swf

-o-

Encore une vidéo ? ne nous remerciez pas. C’est Blog-Cabestany qui vous remercie !

27 décembre 2015
"l'oiseau de ciel" de Magritte. Un symbole de Liberté.

« l’oiseau de ciel » de Magritte. Un symbole de Liberté.

Merci de vous connecter et de venir aussi nombreux sur notre blog en cette période. Pour écouter de la musique ?

 Rassurez vous, Blog-Cabestany ne va pas changer de genre. Hélas !!!!  pensent peut être déjà certains……

Vous nous demandez dans vos sympathiques mails des musiques de toutes sortes : démodées, loufoques, humoristiques, ou classiques. André Claveau, Dario Moreno ou Patrick Sebastien : mais pourquoi pas ? Vous aimez aussi Chopin et vous avez raison. A chacun ses gouts et ses couleurs et le plaisir que cela procure.

Car sans musique, quelle qu’elle soit, comment pourrions nous vivre ? Pouvoir écouter de la musique, et celle de son choix est une liberté comme une autre qui vaudrait bien que nous nous battions, si elle était menacée,   pour la défendre.

En matière de culture, seul compte le bonheur que l’on en retire soi même, et aucunement l’obligation d’aimer ce que d’autres, qui s’imaginent qualifiés, trop souvent à tort,  considèrent que vous avez l’obligation d’aimer.   Et il n’y a pas d’art majeur ou d’art mineur :  la pâtisserie vaut bien la tapisserie.

L’internaute pour laquelle nous passons cette vidéo qu’elle nous a aimablement suggérée se reconnaitra sans peine ! On la remercie et on l’embrasse bien fort.

Juste parce qu’on aime !

26 décembre 2015

et que ce sera le 250ème article de ce blog et que cela se fête !

une extrait de film avec Judy Garland qui date de 1944 : émotion !

Pour vous être agréable, à Cabestany !

25 décembre 2015

avec Roch Voisine. Si vous nous écrivez, on vous répondra maintenant …… la semaine prochaine. Bon week end.

24 décembre 2015 à Minuit à Cabestany : il est né !

25 décembre 2015

LO NOI DE LA MARE

Antoni Nicolau (1858-1933): Lo noi de la mare. Cor Jove de l’Orfeó Català. Esteve Nabona, director

Noël Catalan en musique à Cabestany !

24 décembre 2015

Nos élus de la Droite Républicaine, Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger, Philippe Gleizes, leurs co-listiers,  militants ou sympathisants, l’Association Trait-d’Union-Cabestany que vous pouvez retrouver aussi sur leur blog : http://traitunioncabestany.wordpress.com,  les rédacteurs de Blog-Cabestany, et tous les bénévoles qui nous apportent leur concours tout au long de l’année, aussi modeste soit il, mais  indispensable ô combien, vous souhaitent un heureux Noël, avec votre famille, vos proches, vos amis.

Nous avons une pensée en ce soir de Noël pour ceux que nous aimions et qui nous ont quittés trop vite et trop tôt, mais nous ne les oublions pas.

Nous pensons à ceux qui souffrent ou ne sont pas chez eux pour des raisons médicales ou cas de force majeure, nous pensons à ceux qui sont seuls même si dans nos quartiers nous connaissons des gens « bien » qui, quelles que soient leurs idées, leurs origines, leur croyances, essaieront de faire en sorte que leur voisin ou voisine ne soit pas seuls en cette veillée de Noël.

L’amitié, la solidarité, la charité ont plus de valeur que les cadeaux que nous trouverons – OU PAS – au pied du sapin.

On vous aime toutes et tous !

Par courtoisie, nous citons plus bas ceux qui ont participé à ce clip vidéo, accessible via youtube, qui nous espérons vous plaira !

 

Musique & arrangements : Rémi Orts
Paroles : Franck Geffray

les artistes : Nayah, Albert Bueno, Karine Lopez, Marisa Delonca, Krystel Garcia, Marion Vasseur, Maelys, le groupe Hot’Mix avec Laurent Escolano, Phong Phu N’guyen,& Franck Alexander.

Les partenaires : Sud méchoui, Lotus bleu, Le black Pixie, L’imprimeur Catalan, Limou66, Loc Immo 66, Anim’Passion, Vocal Contest, Side Communication.

Enregistré au Studio Nevada ( 66 )

Création & Production : Geffray / Simon Music
Assistant de Production : Alex Geffray  » Giorgio Music  »

Création graphique : Side Communication

Page Facebook : Facebook.com/ le.noel.catalan

MERCI A EUX

« la nausée », dites vous, ce matin à Cabestany !

23 décembre 2015

index

« La nausée » ? , comme ce roman de Jean Paul Sartre ? On préfère ne pas visualiser une autre image qui nous couperait l’appétit juste avant de se mettre à table.

Pendant les fêtes notre attention se relâche un peu et même beaucoup et on suit moins l’actualité politique. Il est même rare que l’on écrive des articles et celui là sera court.

Mais comment passer sous silence ce fait politique qui semble vous émouvoir au point de nous envoyer tous ces mails que l’on ne peut ignorer sauf si on voulait vous décevoir.

Pierre nous dit : « j’ai envie de vomir devant les reniements de ce Président de la République dont la parole ne vaut pas un clou, qui dévalorise la fonction et méprise les français »

« Pourquoi tant de haine ? » selon la formule consacrée.

Il ne vous aura pas échappé en lisant l’Indép ou en regardant un autre média que le Président qui avait promis d’engager une révision de la constitution y avait inclus comme principal argument, une déchéance de nationalité des terroristes, saluée par son propre gouvernement qui trouvait que, pour une fois, le « chef » montrait un semblant de courage. Une illusion d’optique ? Et une révision qui devient une coquille vide et de l’enfumage !

Car voilà, nous expliquez vous, Dame Taubira se sera payé un voyage en Algérie pour y dire publiquement que le Président reviendrait sur sa promesse. Lequel Président soit désavoue sa ministre dont il a tellement peur, soit se désavoue lui même ce qui ne semble pas le gêner le moins du monde. On sait désormais qui porte la culotte et qui dirige le pays !  Vous allez jusqu’à dire qu’on devrait  juger cette ministre devant un tribunal. Pas par un tribunal d’exception, espérons nous, mais voilà une idée intéressante  !

Mais cela est bien plus grave pour Paul qui nous  dit : « comment croire à la sincérité d’un Président qui fait semblant de s’émouvoir  devant le cercueil des victimes du terrorisme, fait une promesse solennelle devant leurs familles, et se dégonfle comme une baudruche dés qu’il s’est un peu éloigné, semblant plutôt prendre la défense de leurs bourreaux ? » « C’est vous qui le dites » ! Et vous ne faites pas dans la dentelle, mais vous semblez vraiment en colère.

On n’en dira pas plus mais cela vous aura ébranlé. L’un allant jusqu’à dire « on devrait faire davantage confiance au Front National qu’à cette gauche qui se parjure ». Cela n’engage que lui et pas nous, mais la réaction de ce fidèle Droitiste Républicain et même défenseur à ses heures d’un Front Républicain est révélatrice du déshonneur de ces gens qui nous gouvernent et dont le mépris pour le citoyen risque de nous amener, en retour,  à mépriser sans discernement tous les gens de gauche alors qu’ils ne le méritent sans doute pas tous et que ce serait même là une injustice.

Bien, on en restera là et maintenant on va s’occuper de Noël en espérant de pas avoir à mettre en ligne de si lamentables et pitoyables gesticulations politiques qui vous donnent à vous, les citoyens, et aussi à nous, ce que vous appelez : la nausée !

Notre crèche de Noël chez Blog-Cabestany !

20 décembre 2015

Bienvenue en France !

France welcomes you !

Bienvenidos en Francia !

creche de noel

Joyeux Noël

Merry Christmas

Feliz Navidad

Buon Natale

Frohe Weihnachten

Bon Nadal

Vrolijk Kerstfeest

Nedeleg laouen

Feliz Natal

Geseënde Kersfees

Gëzuar Krishtlindja

весела коледа (vesela koleda)

glædelig jul

Maligayang Pasko

Eguberri on

Shnorhavor Surb tsnund

Nollaig shona

καλά Χριστούγεννα

ميلاد مجيد

圣诞快乐

חג מולד שמח

с Рождеством Христовым

boldog karácsonyt

gleðileg jól

 felicem diem Nativitatis

wesołych świąt bożego Narodzenia

un Crăciun fericit

Христос се роди

vesel božič

 ‘ia ‘oa’oa e teie Noera

Noeliniz kutlu olsun
 
З Різдвом Христовим

-o-

MERCI A COLETTE APPERT

Electron Libre s’exprime en toute indépendance par rapport à la rédaction de Blog-Cabestany !

18 décembre 2015

Électron Libre ne fait pas partie de la rédaction de Blog-Cabestany, mais journaliste à Paris, il est l’une de nos sources habituelles.

Alors qu’il n’avait pas pu suivre la campagne des régionales, son article – envoyé le 17 décembre 2015 –  à notre rédaction,  a été écrit en même temps qu’il prenait connaissance des résultats du 2ème tour. Il l’a dédié au regretté Bernard Maris. (photo ci-dessous)

Bernard Maris

Bernard Maris

A Bernard,

Je rentre du Canada où l’on m’avait envoyé préparer un article sur le nouveau Premier Ministre Justin Trudeau  qui a commencé à casser les codes politiques dans son pays, ce qu’il faudrait faire aussi dans le nôtre, en France, mais de cela on en reparlera.

A peine rentré,  je me suis précipité sur la presse nationale pour lire les articles de mes confrères  dont l’un écrivait que la France était désormais coupée en trois,  faisant le parallèle avec la fonte des glaces dans l’antarctique et ajoutant qu’il y avait trois gros morceaux de banquise qui dérivaient sans direction précise.

Quand je vois ce qui se passe dans votre région. Quand je vois l’ambition débridée, la soif maladive de pouvoir de cette nouvelle Présidente PS qui pour accéder à la timbale n’aura pas hésité à concéder tout ce que la gauche de la gauche lui demandait, sauf son siège (on lui a aussi demandé) car sinon elle aurait fait tout ça pour rien, je frissonne ! Avec un ego tellement surdimensionné qu’elle en renie ses propres valeurs, on doute qu’elle en sorte intacte. Si elle n’a pas la force morale de résister à mordre dans l’hameçon qu’on lui tend, inutile d’avoir de la peine pour elle. Dans les PO, la bataille pour la place de vice président sera âpre, et le fonctionnement de la majorité de cette nouvelle région sera chaotique. A droite, il y aura aussi des tensions dans tous les sens. Et le FN n’échappera à la règle.

A mon avis on ne peut plus parler de trois morceaux de banquise à la dérive, car avec les divisions dans les grands partis, et les micro partis que tous veulent ouvrir, ce sont des dizaines et des dizaines de morceaux de banquise politique qui seront bientôt hors de tout contrôle.

Mon ami Bernard Maris avait l’habitude de dire : « ce n’est pas sa grandeur qui fait la France mais sa beauté ». Il ne s’agit pas de la beauté des paysages ou des Françaises, qui méritent d’ailleurs amplement le compliment, mais de la beauté de l’âme des Français qui aiment la France, la considère comme leur patrie, se fondent dans ses racines ancestrale, et font de sa culture leur culture, quelle que soit leur origine. Le droit du sol est désormais une valeur galvaudée. Le droit du cœur – pour aimer la France – se doit de passer avant tout le reste, disait Bernard.

Bernard Maris, écrivain et touche à tout, qui écrivait dans Charlie Hebdo, tenait des rubriques économiques dans les média. Il  était Docteur en Sciences Économiques et en quelque sorte administrateur de la Banque de France. Mais espiègle et  facétieux, il avait l’habitude de laisser sous entendre qu’en économie, il s’y connaissait à peine. Disant, je ne suis pas un économiste, mais seulement un humaniste et juste un citoyen.

Quelles étaient ses opinions politiques ? Il refusait d’être rangé dans un camp ou dans un autre. Mais chacun a ses engagements et ses combats qui lui sont propres, et il était sincère dans ses convictions.

Il expliquait que ce n’était pas durant ses études universitaires qu’il avait acquis le goût des belles lettres, des grands auteurs, mais dès son entrée au C.P. sous la férule d’un instituteur exigeant. A Luigi, à Carmen, Rachid et Mamadou on apprenait : « nos ancêtres les gaulois ». Puis plus tard les philosophes grecs, le latin, et l’Histoire de France qui est le ciment de la Nation. Des abrutis auront pensé qu’il fallait rajouter que ceux qui ont fondé la France pouvaient être aussi le Grand Moghol, le Grand Turc, ou Sembaké 1er, roi de Casamance.

L’école a failli depuis, non à cause de ses enseignants mais bien de ceux qui font les programmes et des ministres de l’éducation dont les deux plus exécrables depuis un siècle auront été les deux derniers, l’un étant hélas toujours en poste. Si la France est morcelée, divisée aujourd’hui, c’est bien à cause de la faillite de l’enseignement et de ceux qui en sont les dirigeants.

Bernard Maris a été assassiné sauvagement, lâchement dans les locaux de Charlie Hebdo, il y a presque une année. Avec ses amis que je ne connaissais pas tous mais je pense aussi  à eux. Est ce que cela aura servi à faire prendre conscience au Président de notre pays que ses citoyens étaient en danger ? Quelques mois après, le nombre des victimes était multiplié par 10. Des fous sanguinaires leur auront ôté la vie à tous parce que notre sécurité n’est plus assurée dans ce pays et que rien n’aura été fait depuis le début de l’année pour colmater nos brèches. Une politique laxiste et bien pensante de bisounours. Mais les français, comme des moutons de Panurge, ont peur et dès que la terre tremble, ils se mettent à avoir confiance dans leurs chefs, aussi mauvais soient ils ! Comme on serait tenté, une grave erreur, de s’abriter sous un arbre pour se protéger de la foudre.

C’est bien cette exaspération qui aura poussé nos concitoyens à voter pour le F.N. et repousser les vieux partis englués dans leurs immobilismes. Immigration, Sécurité, Chômage en sont le tiercé gagnant.

Si on en est là ?  Plutôt que de geler – par la loi – les dépenses inutiles et somptuaires des collectivités territoriales qui ne servent qu’à flatter l’orgueil de leurs élus. Plutôt que de bloquer les embauches clientélistes de ces dernières, on aura préféré tailler dans les effectifs de l’armée, la Police, la Gendarmerie, la Justice, les Prisons, …..

« Oncle Bernard » avait écrit quelques notes sur des feuilles volantes, pour en faire – peut être –  plus tard un livre. Il n’avait pas achevé son travail et n’avait pas encore décidé de la date de parution ou même du titre. Son éditeur aura compilé les feuilles qu’il avait en sa possession pour les faire imprimer. Faites des cadeaux à vos amis, ils le méritent mais faites vous un cadeau à vous mêmes. Offrez vous cet ultime livre de Bernard Maris qui s’intitule « Et si on aimait la France », chez Grasset.

Une façon aussi de montrer que vous avez choisi la vie contre les porteurs de mort et de destruction. Et peut être que ce sentiment fera se rapprocher les Français entre eux au delà de tout ce qui concoure au communautarisme ambiant, une dérive que l’école, dès le plus jeune âge,  n’est même plus capable d’endiguer !

Bon week end, les Catalans !

livre bernard maris

 -o-

A Cabestany, nous sommes contents de nous ! Pas vous ?

14 décembre 2015

blogos

Mais, c’est qui : NOUS ?

Charité bien ordonnée commence par soi-même.

NOUS, c’est les sympathisants, les militants à Cabestany de la Droite Républicaine qui avons usé les semelles de nos galoches sur le terrain pour ces Régionales, avons collé, tracté, communiqué, essayé de convaincre, et croyons suffisamment en nos idées pour ne demander de reconnaissance à personne. A chaque fois qu’il le fallait, on nous a trouvés, et à chaque fois que nous serons en mesure de le faire, nous referons la même chose, et les prises de position de certains pour qui nous avions mouillé la chemise en d’autres temps, ne sont pas de nature à nous décourager et nous sommes au dessus de tout cela,

NOUS, c’est tous ceux de notre camp qui ont participé aux opérations électorales dans tous les bureaux de vote de Cabestany, hier, où l’on aura noté sur le terrain l’engagement total de nos élus pour remotiver si besoin en était les citoyens de notre camp,

NOUS, c’est tous ceux qui sous les conseils et les directives de nos élus, Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger, Philippe Gleizes, avons fait en sorte que les choses soient faites et organisées comme il le fallait. Elles l’ont été. On aura fait le maximum,

NOUS, c’est tous ceux qui hier n’avons pas fait défection, ne nous sommes laissés grisés par des chimères, ou comme des papillons de nuit qui se brûlent les ailes sur des lumières en un bel été, mais avons voté pour nos valeurs et nos candidats, et ce ne sont pas les résultats qui réussiront à nous déstabiliser, (nous attrister, oui)

NOUS, c’est les candidats de la Liste de Bernard Dupont, des gens que nous connaissons, que nous apprécions, que nous estimons et qui étaient dignes de nous représenter, et dont certains vont siéger dans la grande région, et pour nous tout ce qu’on aura fait en valait la peine, à défaut de gagner la région. Nos candidats ont fait une campagne honnête, une campagne digne, quand la France a connu de terribles événements. NOUS SOMMES FIERS D’EUX!!!

NOUS, c’est Dominique Reynié et toutes ses équipes qui ont fait une campagne d’un très haut niveau, sans se laisser aller à l’invective, à la critique stérile, aux excès de langage en tous genres, préférant – autour d’un excellent programme – nous faire adhérer à ce que voulions pour notre avenir. Ils n’ont pas démérité, ils n’ont pas sonné la retraite en rase campagne, et se seront battus avec fierté jusqu’au bout. C’est leur honneur ! MERCI A EUX.

et encore merci à NOUS !!!!

Et pourrait il s’en trouver un seul parmi vous pour nous dire que nous n’avons pas de quoi être si contents, …..  alors que tout le monde semble l’être ?

Hier soir à 20 heures 00, en allumant la télé, on a tout de suite compris que de tout le monde était content, car tout le monde avait gagné, et que tout va pour le mieux – comme à « l’écope21 » (chez Fafa) – dans notre pays qui se porte comme un charme.

Nos concitoyens sont  tellement contents du pouvoir en place à Paris, ici ou ailleurs, qu’ils ont revoté pour les mêmes, …  et nous, on a déjà sorti le chéquier. Comment pourrions nous nous plaindre, alors que si nous avons un petit coup de blues nous pouvons, en prime,  acheter un peu d’ « herbe » qu’on trouve en vente libre en bas de notre immeuble et qui sera peut être bientôt remboursé par la sécu ?

On a compris que nos rues sont apaisées, notre sécurité assurée et qu’on peut sortir tranquilles. Le « Sereno » vient de frapper le trottoir de son « chuzo » en nous disant « dormez en paix, braves imbéciles ». On a compris que les chômeurs sont heureux, les contribuables sont heureux, que l’économie va pour le mieux, la croissance est prometteuse et le moral des français au plus haut.

Changer quoi que ce soit, enfin vous n’y pensez pas ?

Et NOUS, nous devrions jouer les rabat-joie à Cabestany ?   Noyés par nos regrets dans un océan d’auto-satisfaction ?  Non, tout va très bien Madame la nouvelle Marquise…. de Toulouse !   Dans l’euphorie, on vous dédie même cette ode……

-o-

-o-

Conseil Municipal à Cabestany mardi 15 décembre à 18 h 30

13 décembre 2015

ORDRE DU JOUR

onoetwo

Dimanche, nous voterons pour Dominique Reynié, Bernard Dupont et ses colistiers !

11 décembre 2015

dernier article avant la fin de la campagne

DD DR

A quelques heures de la fin de la campagne pour le deuxième tour des Régionales 2015, dimanche prochain 13 décembre, nous sommes plus déterminés que jamais :

Nous voterons pour la Droite Républicaine,

Nous voterons pour la liste de Dominique Reynié,

Nous voterons pour Bernard Dupont, le maire de Canet en Roussillon que nous connaissons bien et en qui nous avons pleine confiance,

Nous voterons pour  Fatima DAHINE, Fabrice VILLARD,  Véronique OLIER,  Lionel NADAL, Nathalie BEAUFILS, Laurent LEYGUE,  Michèle ROMERO,  Joseph MONTESSINO,  Marie PADROS,  David TRIQUERE,  Annick BARBOTEU,  Joseph SIRACH,  Tatiana JALINAUD,  Nicolas REQUESENS qui sont nos amis, nos représentants, qui portent nos valeurs, et que que soutenons sans réserves,

NOUS VOTERONS POUR GAGNER,

et pour aucune tambouille politicienne qui nous donne la nausée, pour aucun calcul électoral malsain, pour aucune combinaison hasardeuse,

et….. si le sort des urnes ne nous était pas favorable, dites vous bien que vous votez pour envoyer le plus grand nombre possible de vos amis, qui siégeront, vous représenteront, feront entendre votre voix et celle de votre terroir dans cette nouvelle et grande région, et que cela en vaut bien la peine,

et qu’il vaut mieux envoyer un candidat de votre camp que de céder la place à quelqu’un pour lequel nous n’avons aucune sympathie et qui ne pense pas comme nous,

et que c’est la seule façon, pour nous mêmes qui nous revendiquons de la Droite Républicaine à Cabestany, en votant pour nos valeurs et ce que nous croyons, de sortir de cette épreuve unis et rassemblés pour pouvoir affronter d’autres batailles qui sont sur notre route.

Dominique Reynié aura le dernier mot :

avec Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger, et Philippe Gleizes à Cabestany 66330

L’interview de Bernard Dupont dans l’Indép Catalan aujourd’hui 11 décembre 2015 !

11 décembre 2015

photo b dupont

L’article sous la signature de Frédérique Michalak, page 2 de l’édition de l’Indép Catalan d’aujourd’hui vendredi 11 décembre 2015

-o-

Bernard Dupont «serein et déterminé»

À 48 heures du second tour, la tête de liste départementale Les Républicains-UDI, se dit «serein et déterminé». Le maire de Canet (Photo Harry Jordan) a d’ailleurs préféré la présence sur le terrain, du porte-à-porte et la distribution de tracts de la main à la main, plutôt qu’un dernier meeting comme ses deux concurrents.
Bernard Dupont répète être «la seule alternance»: «Les électeurs ont exprimé une colère qui vise le national mais on est dans une élection régionale. Il ne faut pas se tromper d’élection ! Le mécontentement exprimé par un vote FN est clair et net mais il a ses limites et il se heurte à la conviction. Nous sommes la seule alternance car seule notre politique est axée sur l’économie et le développement des territoires».
Dupont l’assure : «Voter encore Front national dimanche c’est reconduire la gauche à la tête de notre région». L’élu Les Républicains lancent aussi un appel à la mobilisation des abstentionnistes : «Voter est un geste citoyen et en votant, il faut qu’ils votent pour une dynamique économique et l’équilibre des territoires que nous proposons», tout en confortant son électorat de premier tour : «Ceux qui se sont déjà portés sur notre liste ont fait le bon choix et il faut le conforter dimanche».
Bernard Dupont qui conclut : «Si les électeurs votent avec conviction, ils voteront pour nous»

-o-

Blog-Cabestany : « Nous en ferons partie ! »

A Cabestany, dimanche, pour le deuxième tour des régionales, nous voterons sans regrets, sans états d’âme, et avec plaisir et soulagement pour les candidats de la liste de Dominique Reynié !

10 décembre 2015

edito de blog cabestany

L’Édito du Collectif (au complet) de la rédaction de Blog-Cabestany pour le deuxième tour des Régionales

(où chaque rédacteur aura contribué à un long article….. mais on avait tellement de choses à dire à l’issue du premier tour, et encore on s’est retenu !)

-o-

« P » écrit : Car si notre candidat s’était retiré, comme on l’avait un moment pressenti et redouté, comme certains lui avaient fortement conseillé, et comme d’autres considéraient qu’il s’agissait d’un pendant implicite et inévitable au retrait du PS, ailleurs, cela aurait été à nos yeux  une faute politique. Et dans ce cas de figure, les rédacteurs de Blog-Cabestany seraient restés, pour la plupart, à la maison. Un avis qui n’engage que nous mêmes qui ne recevons et ne donnons de consigne à personne.

Quant à ce « ni-ni », c’est un truc que j’ai pas encore compris. Je pense plutôt à Nini, une étudiante que j’avais rencontrée il y a longtemps sur la grand’ place à Bruxelles. Mais quand je lis dans l’Indép que JPA va  voter  « Front Républicain » en choisissant le PS alors que la Droite est encore représentée au deuxième tour,  je me dis : « ils sont devenus fous ». A Droite, nous les « sans grade », les tacherons de la distribution de tracts, les forçats du porte à porte où l’on en prend parfois plein la tête,   on veut bien assumer nos erreurs, mais si on en est là, ce serait trop facile pour un « chef » de s’en exonérer. 

-o-

« R » écrit  : La possibilité d’aller voter librement est une chance réservée aux seuls pays démocratiques. Le choix dans l’isoloir reste du domaine de l’intime, une liberté imprescriptible selon nos valeurs, …. même de voter blanc ce qui est une forme d’engagement comme une autre. Pour nous, cela aurait été notre liberté de ne pas choisir entre les deux forces que nous combattons et nous sommes plus que satisfaits du maintien de notre champion qui conserve ainsi toute notre estime.

Des regrets, nous en avons. Nous aurions pu penser que dans cette France qui va mal, et qui est mal dirigée, nous aurions récolté davantage de voix pour nos candidats. Mais on peut appartenir à une minorité et avoir quand même raison.

Car nous persistons à croire que nos candidats avaient le meilleur programme sur lequel ils auront travaillé beaucoup et plus que les autres. Et qu’ils ont des solutions. Car s’il n’existe pas une solution, unique, miraculeuse pour sortir de la crise, comme il n’existe pas d’homme providentiel,  c’est bien les additions de décisions qui paraissent en elles même anodines, mais qui additionnées de façon intelligente, peuvent nous redonner de l’espoir. Alors quand la gauche nous ressort ses rogatons et ses invendus, on fuit.

-o-

« G » écrit  : Il n’y aura pas eu de grand meeting cette semaine. Mais l’ardeur de nos militants, sur le terrain,  pour ce second tour, aura été exemplaire. Quand bien même certains seraient sans trop d’illusions ils auront manifesté un engagement et une détermination sans failles.  Car nous voulons avoir des conseillers qui siègent à Toulouse. ET NOUS EN AURONS !

Cette semaine nous n’avons guère écrit sur notre Blog. On se rattrape aujourd’hui en nous y mettant à plusieurs !!!  On demande pardon aux quelques centaines de lecteurs qui nous suivent assidûment . Mais que dire de plus que tout ce qu’on aura lu ou entendu dans les médias. Lundi, le nombre de visites sur notre blog avait quand même grimpé. Il ne manquait que quelques visites, qu’on aurait pu compter sur les doigts d’une seule main, pour atteindre le millier. Raté. « Quand ça veut pas, ça veut pas ». Et si ceux qui étaient venus nous rendre visite sur ce Blog, s’imaginaient que nous serions en pleurs, ils en auront été pour leurs frais. Nous sommes sans doute plus déterminés dans nos convictions et nos valeurs que jamais.

-o-

« F » écrit : Dimanche dernier, nous avons été satisfaits de voir que dans chaque bureau de vote, à Cabestany, la Droite Républicaine était représentée. Je ne sais pas comment on appelle ceux qui de 8 h 00 du matin jusqu’à 20 h oo, surveillent la régularité du scrutin et du dépouillement. Peut être des « scrutateurs » …. ou bien un autre nom : peu importe.

Dans chaque bureau de vote, il y avait évidemment, les membres ou seulement des militants ou sympathisants de l’équipe municipale pour surveiller ou tenir les bureaux, vérifier nos cartes d’électeurs et nous faire émarger les registres. Mais il avait aussi partout les « G.M. » (gentils membres) de l’équipe de Colette Appert qui scrutaient. Ici ou là, on aura vu parfois un scrutateur appartenant à une autre liste.  Mais lorsqu’on pense qu’il y avait onze listes en présence, c’était quand même le grand désert,  et la Droite aura montré qu’elle occupait le terrain. Certains de ces scrutateurs inconnus se seront présentés, aimablement, cordialement, à nos équipes car se connaître, communiquer,  ne sous entend en rien de la connivence, mais une forme de respect à laquelle nous tenons. D’autres auront choisi de ne pas le faire. On les a déjà oubliés mais on fera pareil si on les croise dans la rue. Nous sommes encore une République et une Démocratie. Du moins le croyons nous.

-o-

« L » écrit  : Et puis nous avons beaucoup tourné autour des bureaux de vote, toute la journée de dimanche ou le soir au Centre Culturel où nous aurons serré la main de nombre de nos amis, de nos adversaires, de voisins ou de simples connaissances qui eux savent qui nous sommes à Cabestany même si nous on ne connait pas tout le monde.

Lorsque l’on sait que 30% des Cabestanyencs qui se sont déplacés ont choisi de mettre dans l’urne un bulletin FN, on s’étonne quand même que pas un seul ne nous ait parlé de son choix.  Pas pour se justifier car chacun est libre de son vote, mais lorsqu’on sait que toutes les conversations depuis des mois tournent autour de la politique, il est bizarre que personne ne revendique son choix. A moins de ne pas l’assumer. Et ce n’est pas la première fois qu’on s’en fait la réflexion à Cabestany.

Mais c’est encore bien pire à gauche. On n’arrive décidément pas à trouver un seul électeur qui reconnaisse avoir voté pour le Président Hollande en 2012. Mais tout le monde lui tape dessus (et il le mérite). Dimanche encore, nous entendions les électeurs de la « gauche de la gauche » taper à tour de bras sur la « Toulousaine » (Carole Delga) qui se propose, nous disaient ils, d’appliquer les solutions réchauffées et indigestes contenues dans le programme de « Moi Président ». Et ces mêmes électeurs de nous expliquer, pour le cas ou on n’aurait rien compris à Droite car on nous considère sans doute comme lents du cervelet, que leurs aspirations étaient incompatibles avec celles des socialistes. Que c’était irréconciliable, et que faire liste commune au deuxième tour serait de la tambouille politicienne. Faut il en rire ou en pleurer lorsqu’on découvre la liste de gauche qui sera au deuxième tour. Alors bon appétit à tous ! Le comble : la semaine dernière , on aura lu sur un blog se « prétendant » militer pour le Maire de Montpellier, ce qui n’engage d’ailleurs en rien cet élu, que celui ci se préparait, dans son infinie bonté, imaginant être en tête à gauche le soir du premier tour, de prendre la Toulousaine sur « sa » liste au deuxième tour. La Toulousaine, semble t’il, ne lui aura pas renvoyé l’ascenseur. Et je connais un représentant en hélicoptères qui n’aura pas sa prime de bilan fin décembre. Mais si vous commencez à croire tout ce qu’on peut lire sur un Blog !

-o-

« E » écrit  : Enfin entre le FN, dont les représentants nous font penser à une expédition de boys-scouts qui s’apprête à graver l’Himalaya en tongs, et la gauche qui nous promet avec une solennité genre « grand guignol » des lendemains Hollandais qui chantent, on persistera dans notre choix de voter pour nos candidats de la Droite Républicaine. Et chaque matin, jusqu’à la prochaine élection, nous n’en aurons aucun remords. Mais, concernant ceux qui vont encore voter à gauche, dimanche, on pense au « divin marquis », le Marquis de Sade, qui n’est pas et de loin l’un de nos auteurs favoris, mais que nous avons en bonne place dans notre bibliothèque. Qu’écrivait t’il ? Qu’il existe une catégorie de citoyen , pour qui, « plus ça lui fait mal, et plus il en redemande » (et encore on vous la fait « moins de 18 ans »). Laissons ces citoyens prendre leur pied comme ils le peuvent, même si cela a un petit côté pathétique. C’est cela qu’on appelle être maso ? NOUS, NOUS NE LE SOMMES PAS !

-o-
« C » écrit  : Et puis pendant qu’on y est : un message de l’un de nos amis à Cabestany.  Il est militant, encarté et à jour de ses cotisations chez « Les Républicains ». Mais il aura entendu dimanche, trop de nos amis qui n’ont pas payé leur cotisation cette année, et peu importe la raison, lui dire qu’il s’en acquitteront à partir du 1er janvier 2016. Bonne idée mais voilà, il y aura des élections internes à ce mouvement en début d’année prochaine. Pour désigner ceux qui au sein du mouvement seront des délégués permanents pour représenter Cabestany, pour désigner eux mêmes les instances départementales, et pour relayer vos messages vers ces instances. Mais pour pouvoir désigner vos représentants locaux, il faudra déjà être à jour de votre cotisation avant le 31 décembre 2015. Le 1er janvier ce sera trop tard. Si vous avez fait le choix de ne pas cotiser aux Républicains en 2016, cela ne vous concerne pas. Mais si vous pensiez le faire en 2016, faites le avant le 31 décembre 2015. Sinon, vous n’aurez pas l’occasion de vous faire entendre comme chaque militant qui est déjà à jour à l’heure d’aujourd’hui.

-o-

« Tous » écrivons  :  Si vous avez eu le courage de nous lire jusqu’au bout :  sans aucune hésitation, faites comme nous qui voterons pour Dominique Reynié dimanche. Pour Bernard Dupont, pour nos candidats qui ont fait le boulot et nous ont convaincus si besoin était qu’ils incarnent le plus ce que nous voulons. Le meilleur choix. Le bon choix.

Tous les paragraphes ont été recopiés, corrigés, mis en page et mis en ligne par « S »

-o-

Dimanche soir 6 décembre 2015 à l’issue du premier tour des Régionales !

6 décembre 2015