A Cabestany, « René la casquette » nous dit : « c’est arrivé un 3 novembre ! » 

by

laika

René la casquette qui nous a habitué à ses longues dissertations manuscrites assorties de non moins longues digressions concernant tout ce qui touche aux conseils municipaux à Cabestany, (ordres du jour, comptes rendus,….) aime les animaux de compagnie, canaris, hamsters, mais plus particulièrement les chiens. Il en a trois, des corniauds, récupérés à la SPA. « Non !  pas des corniauds mais des  Terriers » nous reprend il.

Aujourd’hui 3 novembre, nous dit il, j’ai une pensée pour Laïka. C’est d’ailleurs le nom qu’il a donné à sa dernière petite chienne qui n’a que quelques mois.

Laïka ! N’est ce pas le nom de cette petite chienne envoyée par les soviétiques il y a un demi siècle dans l’espace à bord d’un Spoutnik ? Sur Wikipédia, on lit que Laïka se traduit par « petit aboyeur » en russe.

Cette pauvre Laïka, on ne la reverra jamais car il n’était pas prévu qu’elle puisse revenir un jour sur le plancher des vaches, …. qui est davantage fait pour les chiens que l’espace. «Ce n’est pas de la sensiblerie car si certains trouvent cela sans importance, eh bien pas moi. » s’insurge René. Elle aura quand même fait avancer la recherche spatiale car on craignait que des radiations interdisent à un être vivant de dépasser la stratosphère.

Je ne sais, dit René, si à Moscou ou ailleurs, on lui rend hommage aujourd’hui ? Moi, à Cabestany, j’ai une pensée pour elle car cela se passait aujourd’hui, un 3 novembre. En France, un monument à Laïka fut érigé en 1958 dans un cimetière des animaux du 9.3 à Villepinte, ville alors et peut être toujours communiste. On l’aura doublement maltraitée car certains avaient jugé qu’il était plus en congruence avec le vocabulaire de la classe ouvrière, de la rebaptiser « Frisette ». La pôvre. Pour faire davantage « souchien » ? (souchien : là c’était pas prémédité). On pouvait lire sur sa stèle : « À Frisette et ses semblables, morts sans sépultures, martyrs de la science ». Du Zola plutôt que du Soljenitsyne.

Mais on a, nous aussi, une pensée pour elle en pensant à cette maxime :  « plus je connais les hommes et plus j’ai de l’estime pour les bêtes ».

Lorsqu’on songe que sans René, on serait sans doute passé à côté de l’histoire de Frisette !!!!! Et que si l’état civil, à l’époque, ne s’était pas montré plus regardant qu’aujourd’hui sur les prénoms, on aurait beaucoup de nos concitoyennes qui seraient prénommées Laïka … ou Frisette !? Mais quelque mois plus tard, du côté de La Courneuve,  on autorisera à ce que les garçons se prénomment Youri !

René, nous on te « tire notre chapeau » et cela mériterait bien que tu ôtes ta casquette jusqu’à ce soir. Mais remets là pour nous rejoindre le 11 novembre.

-o-

Et ne ratez pas ce soir, 3 novembre 2015,  sur FRANCE 2, à 20 h 55,  le documentaire qui s’intitule « Apocalypse Staline » , et qu’on a déjà visionné sur les réseaux fin 2014. ÉDIFIANT. Pour certains, c’est juste un « détail » de l’histoire. Pour d’autres, sur un certain forum sur internet, il ne s’agit que de la pure invention, de la propagande, de l’anti-communisme primaire. Aurait on censuré cet épisode de l’Histoire des programmes scolaires tels que les a remaniés notre ministre de la ré-éducation ?  J’aurais « honte » en 2015 de me réclamer de cette idéologie barbare dit quand même un internaute un peu plus courageux ou moins formaté. Mais à Cabestany un certain « mur » du même nom semble n’être jamais tombé. 

Et si vous nous écrivez on vous donnera un lien pour le trouver.

-o-

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :