C’est la rentrée politique, à Cabestany !

by

c'est la rentrée à Cabestany-o-

L’Edito de rentrée du collectif de la rédaction de Blog-Cabestany

les mots en orange dans le texte sont des liens cliquables

Le premier geste de rentrée sera pour remercier nos lecteurs. Blog-Cabestany a ses aficionados : des internautes inscrits pour recevoir chaque nouvel article automatiquement, ou le recevoir via un flux RSS. D’autres qui viennent régulièrement se connecter sur le site. Pas des milliers de lecteurs, comme Ouillade  mais une quantité non négligeable et fort honorable, composée de sympathisants de la Droite Républicaine ou de ses opposants, car il nous arrive souvent d’avoir davantage de mails en provenance d’internautes nous apportant la contradiction ou le débat des idées.

Nous remercierons aussi Colette Appert, et ses élus, qui occupent toute leur place au sein du Conseil Municipal. Qui ne désarment pas. Qui travaillent sur tous les dossiers. Qui vérifient les compte rendus des réunions, des commissions, des conseils municipaux. Qui jouent leur rôle d’opposants en étant d’ailleurs davantage « force de proposition » que « force de dénigrement ». Une approche constructive qui apparemment dérange la majorité municipale, qui ne peut accuser nos élus d’obstruction sans se faire prendre en flagrant délit de mauvaise foi, et  dont le discours s’étiole et le vocabulaire  s’appauvrit au fil des ans dans le Cabes’Infos :  c’est sans doute la faute de leur imprimeur. Mais qui le lit encore ? A part la Tribune de l’Opposition. YA même rien à colorier !

La notoriété politique de nos élus ne fait que grandir dans le département mais également en dehors de celui-ci. Au démarrage de ce Blog, nos « anciens » auront fait tout ce qu’ils ont pu pour faire exister sur Internet ceux qui n’étaient alors que nos « candidats ». Aujourd’hui, ils sont nos « élus » et nous le rendent bien car c’est presque chaque jour, qu’un nouveau lecteur nous dit s’être connecté sur notre site, après avoir reçu l’information et l’adresse de notre Blog, de Colette, de ses élus ou de l’un de ses co-listiers. Merci à eux.

Il est  donc logique que vous soyez nombreux, en cette rentrée, à nous demander si nous allons nous investir dans la campagne des régionales de cette fin d’année.

Sur un plan personnel, nous serons derrière Dominique Reynié parce qu’il défend nos valeurs. Mais aussi parce que nous respectons l’homme. Un agrégé de Science Politique. Un professeur très apprécié de ses élèves de Sciences Po. Directeur Général de la Fondation pour l’Innovation Politique
. Et nous ne manquons aucun de ses ouvrages car sa vision et son approche  de la politique nous apparaissent comme novatrices et très actuelles dans un contexte ou de plus en plus de citoyens se détournent de la politique.

 De quelle manière pensons nous y participer ? De la manière dont Colette Appert, ses élus, ses co-listiers nous le demanderont. Et d’aucune autre manière car de notre côté nous n’avons encore rien programmé, du moins pour le moment, mais nous sommes en contact avec l’équipe du candidat :
Site internet de Dominique Reynié pour les régionales de 2015

Ce qui ne nous empêchera pas d’avoir un avis négatif sur cette réforme brouillonne. La carte actuelle des 22 régions date de 1959, soit plus de 50 ans. Depuis la France a bien changé :  des zones économiques comme le Nord de la France ou la Lorraine, charbonneuses et industrielles auront subi la récession. On aura construit des kilomètres d’autoroutes là où c’était nécessaire et parfois ailleurs pour faire plaisir à des élus.  La Bretagne qui ne voulait pas qu’on installe une centrale nucléaire à Fukushima sur  Blavet,  aura été punie et privée d’autoroutes. On aura eu le TGV, Internet et son haut débit, du moins dans les villes qui savent ce que cela veut dire ! On aura construit des « résidences secondaires » de vacances sur notre côte : des minuscules studios exigus. Des logements souvent occupés aujourd’hui par leurs propriétaires, devenus de petits retraités qui ont vendu leur logement principal pour continuer à vivre décemment, tellement ils sont pressurés par cette  »imbécilité fiscale » que nous subissons chaque jour.  Et tous les français auront voté pour que l’on couvre la France d’éoliennes…. mais pas chez eux.

Garder le découpage de 1959, en fusionnant simplement les régions entre elles est une hérésie.

Durant l’été on aura remarqué sur notre littoral  pas mal de véhicules immatriculés à Toulouse, et les acteurs du « marché-gare »  – pour ne citer qu’eux -, disent qu’il y a une véritable complémentarité économique entre les P.O. et Toulouse quand avec Montpellier il s’agit plutôt de concurrence. Mais fallait il accoler deux régions sans chercher à prendre en compte les bassins d’emploi, les relations économiques, les populations. Et il y a un énorme travail de communication à faire, puisque lorsque nous demandons à nos amis Toulousains où ils passent leur vacances, la réponse est surprenante : « Ben…. sur la Côte Landaise, bien sur ! au moins on la certitude d’y être bien reçus ».

Tous ces malheureux, salariés du PS, rue de Solférino n’auront pas eu la chance de pouvoir prendre leurs vacances au mois d’août, (les pôvres!) car c’est à eux que le gouvernement – qui lui a pris ses vacances – a confié le soin de « calmer » les élus des régions absorbées. En plus du nouveau Président de région, il y aura un « Président délégué ». Comprendre que si l’ancien Président de la région fusionnée a moins de pouvoir, on lui aura garanti qu’il conservera tous les avantages liés à sa fonction, ainsi que les avantages « acquis » pour ses collaborateurs. Où est l’économie ? Du cirage de pompes pour calmer les ego des petits potentats de notre république bananière, et la garantie qu’il n’y aura pas de coupes sombres dans les notes de frais.  Est ce bien cela la République ?

Les Directions Régionales de l’État, elles, sont contraintes de fusionner. Mais les directives reçues par les Directeurs d’administration centrale ou régionale, il y a seulement quelques jours, sont des consignes sans appel : « aucune mutation géographique autre que sur la base du volontariat ».  Tant pis pour nos amis déménageurs. Tant mieux pour celui ou celle qui a un conjoint ayant la chance d’avoir du boulot et qui n’aurait peut être pas suivi le mouvement par crainte de le perdre,  et qu’il aurait été malheureux d’exiler à cause de l’incurie de l’état. Le temps des grandes mutations n’est donc pas prévu d’ici la fin du quinquennat. Ensuite ?   Vivement que la Droite revienne !  Car voila encore une couche supplémentaire ajoutée au mille feuille administratif que cette réforme devait clarifier. Les structures régionales ne bougeront donc pas pour la plupart, le nouveau directeur étant bien seul dans son nouveau bureau refait à neuf, avec du mobilier « design », au bout de son couloir désert. Mais a t’il la vidéoconférence ? Une organisation complétement irrationnelle et budgétivore quand on a voulu nous faire croire que la réforme engendrerait des économies.

Las ! Si l’intelligence était une vertu appartenant à nos élites, cela se saurait. Le règne de Gribouille a encore de beaux jours devant lui !

En attendant de voir 30 ou 50 000 petits porcelets roses déambuler sur les Champs Élysées. Pauvres petits cochons !!!

Bon week end.

-o-

il s'agit d'un photo montage.... pour le moment

il s’agit d’un photo montage…. pour le moment

 -o-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :