Archive for septembre 2015

Et si… « René la casquette » avait raison, à Cabestany !

26 septembre 2015

Un article qui devait s’appeler :  « Quelle chance on a, à droite, à Cabestany, d’avoir des élus d’opposition qui font le job ». Gersende préférait : « on veut la vérité » . Alors on a mis un cabestanyenc à l’honneur, René, pour que tout le monde soit content.

indep samedi 26-9-15 001

Il était évident que l’article de l’Indépendant, samedi matin, sur ce présumé « faux en écriture publique », à Cabestany, allait générer des commentaires. Et même jusqu’à nos « confrères » mais néanmoins amis, de s’étonner que l’on n’ait pas aussitôt « pris position ». Mais quelle position ? Et on découvre au passage qu’ils nous lisent ! Alléluia !

Il y a de tout et son contraire dans ce que vous nous écrivez. Et on ne mettra rien en ligne. Il y a des commentaires pour enfoncer Monsieur le maire, des commentaires pour le défendre. Mais là n’est pas du tout la question de fond à ce qu’il nous semble.

Chez Blog-Cabestany, on ne s’en prend jamais aux personnes. On fait de la politique. Nos adversaires, on les respecte, même si la réciproque n’est pas toujours vraie. Peu importe. On ne changera pas contre vents et marées. C’est notre honneur. Ou notre naïveté comme  d’autres le disent. De cela on se contrefout.

Quant à Colette Appert, qu’on connaît bien, il serait mensonger ou diffamatoire, de lui reprocher d’en faire une affaire de personnes. Elle fait de la politique et rien d’autre et jamais on ne l’aura entendu parler – même en privé – de ses adversaires en leur manquant de respect. Ce qui l’honore, elle aussi, et qui fait que nous sommes derrière elle depuis bien des années en raison de ses qualités morales et de son honnêteté intellectuelle irréprochable. Mais c’est ce qui la rend aussi vulnérable, dans un monde politique où trop considèrent qu’il n’y a aucune règle du jeu, que tout est permis, et le citoyen un mouton qui n’existe que pour finir sacrifié. Ailleurs qu’à Cabestany, une affaire comme celle là ne serait peut être pas sortie. Mais Colette peut se regarder sans rougir dans son miroir. Lui reprocher autre chose serait lui faire un procès d’intention. Qui déshonorerait leurs auteurs. Mais il semble que cela, presque tous, vous l’avez compris quelles que soient vos idées. Et cela nous rassure.

Et il serait même presque malvenu de considérer que dans ce différend, notre élue de l’opposition, en ferait une affaire « politique ».  Et pourquoi pas, politicienne, tant que vous y êtes ?  La Droite Républicaine à Cabestany ne fonctionne pas comme cela. Nous sommes en face d’une affaire citoyenne, présumée,  où il s’agit de savoir si le droit a été ou non respecté. Rien d’autre ! Et en matière de droit, lorsque la justice ouvre la porte de leur cellule à des prévenus pour des vices de procédure, elle doit aussi faire son travail en toute indépendance dans toutes les affaires, même dans celles où comme l’un de vous écrit « il n’y a pas mort d’homme !? ».

Alors bien sur, si j’étais l’avocat de la mairie, (c’est de la fiction) je dirais :

  • «  mais c’est comme cela que ça se passe à Cabestany  depuis bien des années sans que personne ne s’en formalise ».
  • « En Catalogne on n’est pas à Paris et on fait les choses dans la décontraction sans jamais se prendre au sérieux ».
  • « Le conseil, on le tient mais c’est une formalité inutile dont on pourrait bien se dispenser et le citoyen ne s’y déplace plus »
  • « l’ordre du jour ? Juste un pense bête pour ne pas oublier de parler de certaines choses ».
  • « le compte rendu ? Un résumé approximatif mais on a bien autre chose à faire que de tout retranscrire, surtout ce que dit l’opposition et d’ailleurs qui le lit ? ».
  • « Et de toutes les façons les élus de la majorité sont toujours d’accord avec leur maire. C’est même Blog-Cabestany qui l’écrit : les conseillers lèvent la main pour voter et marquer leur approbation avant même qu’on leur a posé la question ». Mais je préfère ne pas être impliqué. Je ne suis l’avocat de personne. Et je répète : « ce que je dis est de la pure fiction ».

ALORS ?  A Cabestany on en serait rendu à un point ou ce ne serait même plus  la peine de  » s’emmerder » à poser les questions aux élus, et les faire voter….. puisqu’on connaîtrait déjà leur réponse ? «  Une conception étrange de la démocratie si cela était avéré. Dans laquelle le citoyen serait la dernière roue de la charrette. Et il semblerait qu’à gauche on soit plus sensible à cette affaire, qu’à droite ou le citoyen paraît blasé. Quant à ceux qui parlent d’un acte « volontaire », voire « prémédité » on leur en laisse l’entière responsabilité, mais on ne les publiera pas et nous ne nous prenons pas pour des juges.

De tout cela on ne sait rien. Et on ne dira rien. Et on considère que c’est à la justice de dire les choses.

Mais quand « René la casquette », qui prend des notes à quasiment chaque Conseil Municipal, et on a de la peine pour lui, nous écrit, de son écriture malhabile, et sur des feuilles de brouillon qu’on ne conserve pas et qu’on a parfois du mal à déchiffrer : « je ne me souviens pas qu’on ait parlé de cela ».  Ou au contraire, « bizarre, le compte rendu n’en parle pas » Quand René écrit «je ne me souviens pas qu’on a voté pour telle ou telle chose au Conseil, ou alors ……. c’est que je deviens sénile », aurait il raison ?

René, rassures toi, ce n’est – peut être – pas encore « Alzheimer ».

Et il nous parait normal que dans une démocratie, l’Indépendant ait donné un « Droit de réponse » à Monsieur le Maire. La démocratie on y croit toujours, ….. sur notre iceberg en train de fondre. 

Et on ne veut rien d’autre que la vérité !

indep samedi 26-9-15 002—–

Jennifer cherche encore le grand marché du jeudi à Cabestany ! Aidez la.

24 septembre 2015
le grand marche à Cabestany

le grand marche à Cabestany : tel qu’on nous l’avait promis lors d’une récente campagne électorale ? La Mairie tient toujours TOUTES ses promesses !

JENNIFER nous écrit : « Vous qui savez tout. J’ai découvers votre site hier. Je viens de m’installé dans le nouveau quartier pimpant des portes de la mer bien nommé. On m’avait dit que c’était un quartier convival accueillant commercant ? J’attend que amazon livre les baguettes par drone. Mais je suis allé ce matin au grand marché de cabestany a cote de la ou on vend du vin. Il y a vait une fleureiste et c’est tout. Ou suis je tombé ? »

Postmaster vous répond :

Chère Jennifer, bienvenue déjà à Cabestany dont vous allez découvrir les atouts, comme son « spot » de paddle, en hiver à Sainte Camille. Ceci pour répondre à votre « second » mail, plus confidentiel et dont nous ne parlerons pas – à votre demande –  sauf qu’à votre question de savoir si votre quartier est « inondable », on ne vous répondra que ce que vous dirait un expert en la matière : « là où il y a eu des vignes, c’est inondable ». Des vignes ? où n’y en avait t’il pas ? Même à Lutèce avant que la ville ne se nomme Paris.

Lorsque l’on nous écrit : « vous qui savez tout », on commence par nous dire qu’on nous apprécie à notre juste valeur, puis on se demande si on ne se fout pas de nous. Ce qui nous nous fait toujours sourire.
Bienvenue donc dans ce nouveau quartier « pimpant », comme vous le dites vous même, des Portes de la Mer. Si vous montez sur un escabeau, ouvrez le vasistas des WC et si vous vous munissez d’une lunette astronomique, il nous paraît impossible que vous ne puissiez pas voir la mer. Et puis avec une carte de l’agglo vous pourrez bientôt aller visiter la déchetterie sans même sortir la voiture du parking. Elle est pas belle, la vie ?
Le « grand » marché à Cabestany ? Il n’y a  qu’un fleuriste dites vous. Bizarre, la dernière fois, il y avait DEUX commerçants. Une chute de 50% de la force de frappe commerciale à Cabes’, ça nous parait beaucoup. Mais il faut dire que l’emplacement du marché à changé, pour plus grand, plus accommodant, pour accueillir plus de monde !!!! C’est du moins ce qu’on lit dans le Cabes’infos. Pour un seul commerçant, on espère que la mairie va engager un placier remplaçant, pour le cas où le premier serait débordé.
Allez, haut les cœurs, Jennifer. A la médiathèque du Centre dit « culturel » car on y trouve les œuvres complètes de Georges Marchais, vous pourrez y lire « Pif de chien ». Mais dépêchez vous, car à cause du réchauffement climatique, on craint que les œuvres du Musée, garanties 100% plastique, ne se mettent à fondre. Et puis vous ne semblez pas encore avoir découvert le Dysneyworld local. Chez nous, il s’appelle « Mas Guerido ». Amitiés

P.S. : pas comme Parti Socialiste, mais comme « post-scriptum » . Si des Cabestanyencs veulent nous faire part des atouts de notre ville que nous aurions omis, qu’ils nous écrivent ! Aidez nous !

Dominique Reynié, gagneur et convainquant à Canet, ce soir 22 septembre 2015 !

22 septembre 2015

Dominique Reynié à Canet

Nous sommes allés, ce soir, en délégation Cabestanyenque, avec nos élus et entre amis, écouter Dominique Reynié qui tenait un meeting à Canet, aux Voiles Rouges.

L’endroit était plein, et malgré le rajout de nombreuses chaises, il n’était pas possible de pousser les murs et nombreuses étaient les personnes à devoir rester debout, mais l’ambiance était telle que personne n’aurait voulu donner sa place ou être ailleurs, et que dans cette France morose, on peut encore trouver des moments, et des hommes pour vous redonner des raisons d’espérer.

Dominique Reynié brigue la Présidence de la nouvelle région Midi – Roussillon (on en connaitra peut être le véritable nom en 2018 ?) pour une Droite Républicaine largement unie.

Une région qui par sa taille sera la deuxième région de France et sera plus importante que 13 des pays appartenant à l’Europe ! Et si on annexait la Catalogne du Sud ? 

Une région qui aura 158 élus de tous bords. Dont 70 pour  Toulouse et Montpellier réunis. Et 15 seulement pour nous les Catalans qui représentons pourtant la troisième population de cette nouvelle région après les deux autres citées plus haut. Espérons – mais cela ne tient qu’à nous – que la Droite, emmenée par Dominique Reynié, emportera la région. Espérons – mais l’avenir est entre nos mains – que dans les 15 élus des P.O., la Droite sera bien représentée. Une Droite emmenée par Bernard Dupont, le sympathique maire de Canet. 

Dominique Reynié aura gagné les cœurs ce soir à Canet. Et lui qui vient d’une petite ville de l’Aveyron est le symbole du refus de vouloir voir cette nouvelle région, monopolisée par une métropole qui se comporterait en dominatrice, quelle qu’elle soit. Il sera le Président de TOUS. Et nous :  il nous a convaincus !

L’homme est gagneur et convainquant. Un esprit fin, plein de réparties, excellent orateur, mobile sur la scène, très à l’aise, s’adressant à tous en vous regardant dans les yeux, jamais statique derrière son pupitre mais toujours en mouvement, montrant son dynamisme, répondant ici ou là à ceux qui l’interpellent. Un one-man show. Ses paroles sont pourtant posées. Il semble s’adresser à chacun. Mais sa bonne foi transparait derrière chacune de ses paroles. Il y croit. Il nous exhorte à le soutenir. Il fait partie de ces chefs dont le charisme  nous inspire confiance, qui nous rassurent,  que l’on a envie de suivre sans hésitation. Nous le ferons sans faiblir !

Et quelle joie, sans vouloir utiliser de superlatifs, de voir que tous nos élus de Droite sont unis et réunis derrière lui. François Calvet, Jean Marc Pujol, et tous ceux que nous connaissons se sont ralliés à lui sans état d’âme. « Soyez gentils, ne me parlez pas des primaires, c’est hors sujet » dit Dominique. « Ce soir nous sommes là pour emporter la région et y apporter la justice, l’égalité des territoires, l’égalité des citoyens, la démocratie : tout ce dont vous a privé une gauche sectariste depuis trop d’années ». BIEN VRAI !

Comment ne pas adhérer à un tel discours ?  

Réunion préparatoire, cet après midi, devant les élus du Département : Fernand Siré, François Calvet, Jean Marc Pujol, Dominique Reynié, Bernard Dupont et Daniel Mach

Réunion préparatoire, cet après midi, devant  tous NOS élus du Département, maires, conseillers départementaux, municipaux, ……     A la tribune : Fernand Siré, François Calvet, Jean Marc Pujol, Dominique Reynié, Bernard Dupont et Daniel Mach          

 

notre amie Maîté Sanchez Schmid sortant du conclave

notre amie Maîté Sanchez Schmid, tout sourire,  sortant de réunion    

dominique reynié en apartéDominique Reynié en aparté avec Jean Marc Pujol

durant l'intervention de François CalvetNos élus et Dominique,  attentifs à l’intervention de François Calvet qui nous a parlé des Tontons et des Tatas !!!!!!!!

voiles rougesles Voiles Rouges à Canet qui n’avaient jamais du voir autant de monde à la fois

nos élusBernard Dupont, Jean Marc Pujol, François Calvet à la tribune

nos élus sortant de réunionBernard Dupont, Dominique Reynié, Daniel Mach, François Calvet sortant de la réunion

Fernand Siré s'entretientFernand Siré félicite Dominique Reynié

dominique aura le dernier motDominique, confiant, souriant, aura le dernier mot !

MERCI A TOUS !

Vos commerçants à Cabestany vous attendent et vous souhaitent toujours la bienvenue !!

21 septembre 2015

C’est la rentrée pour vos commerçants du Mas Guerido, du Moulinas, de Medipôle

commerce cabestanyet leur site pour mieux vous informer :

http://www.masguerido.fr

-o-o-o-o-o-

Conseil Municipal, mardi 22 septembre à 18 h 30 à la Mairie de Cabestany

20 septembre 2015

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL A CABESTANY
Mardi 22 septembre à 18 h 30 à la Mairie

ORDRE DU JOUR

Affaire n°01 : Délibération prescrivant la 2ème modification du PLU

Affaire n°02 : Mise en conformité du patrimoine bâti pour l’accessibilité aux personnes handicapées : approbation du dossier ADAP (Agenda d’Accessibilité Programmé)

Affaire n°03 : Marché de Maîtrise d’oeuvre réalisation d’un espace jeunesse avec hébergement collectif : Avenant n°3 (transfert de mission)

Affaire n°04 : Demande d’une aide financière à l’État : Fonds de soutien au développement des activités périscolaires (TAP) année scolaire 2015 – 2016

Affaire n°05 : Convention de partenariat pour l’organisation de la course pédestre « la Cabestanyenca »

Affaire n°06 : Octroi d’une subvention exceptionnelle au Secours Populaire de Cabestany.

Affaire n°07 : Renouvellement de la convention du Lieu d’Accueil Enfant Parent (LAEP)

Affaire n°08 : Modification du tableau des effectifs

  • Décisions
  • Informations : Accueil des réfugiés

-oO&Oo-

Infos Cabestany du mois de septembre 2015 – La Droite Républicaine communique !

18 septembre 2015

infos cabestany

toutes les « images » ci-dessous sont cliquables pour les agrandir, imprimables et téléchargeables, une par une.

Infos Cabestany Sept 2015 page 1sur4

Infos Cabestany Sept 2015 page 2sur4

Infos Cabestany Sept 2015 page 3sur4——–

Infos Cabestany Sept 2015 page 4sur4

Mais si vous préférez télécharger le fichier entier sous forme d’un seul PDF :

InfosCabestany_09-15

-o-

_o_o_o_o_o_o_o_

Honneur aux pompiers, nous écrivent des Cabestanyencs !

18 septembre 2015

HONNEUR AUX POMPIERS DE NOTRE DÉPARTEMENT !

HOMMAGE A CETTE FEMME COURAGEUSE, POMPIER VOLONTAIRE, MÈRE DE FAMILLE, QUI A PERDU LA VIE EN RISQUANT LA SIENNE POUR SAUVER CELLE DES AUTRES !

-o-

Lettre du Ministre de l’Intérieur

Lettre du Ministre de l'Intérieur

    -o-

Dieu nous est témoin que nous détestons associer des remarques politiques à ce genre d’événement, mais celle de notre ami René est tellement citoyenne.

« René la Casquette », est un papy qui nous fait habituellement le compte rendu des Conseils Municipaux, en prenant des notes sur un cahier de brouillon dont il nous met les pages dans notre boite aux lettres. Des notes dont on se demande parfois si elles ont été prises le même jour que le compte rendu officiel !!!!

« René la casquette » écrit : « quand tout fout le camp dans ce pays, quand notre municipalité ringarde voudrait nous faire revivre à l’heure stalinienne, il y a encore des citoyens courageux prêts à sacrifier leur vie pour les autres. Il s’agit d’un exemple à suivre. »

« c’est vous qui le dites ! »

Le scoop de l’Indép, aujourd’hui, à Cabestany !

18 septembre 2015

Sous la plume de Frédérique Michalak,

scoop-o-

Et si vous ne l’aviez pas – encore – dans votre boite aux lettres, ce soir, en rentrant du boulot, rassurez vous, il sera en ligne sur BLOG-CABESTANY, pour que vous puissiez le lire …..     durant le week-end.

Rencontre avec Dominique Reynié, mardi prochain à Canet !

17 septembre 2015

Rencontre 22 09 Voiles rouges (3)-o-

François CALVET,
Sénateur-Maire, Président de la Fédération des Républicains 66,
Jean-Marc PUJOL,
Maire de Perpignan, Référent départemental,
Bernard DUPONT,
Maire de Canet en Roussillon et tête de liste dans notre département,

vous invitent à rencontrer :

Dominique REYNIE,

chef de file pour les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015

le MARDI 22 SEPTEMBRE A 18 H 30,
A CANET EN ROUSSILLON,
AUX VOILES ROUGES

En présence des parlementaires, conseillers régionaux et départementaux, de nombreux maires et du comité départemental.

Nous comptons sur votre présence ainsi que celle de vos amis.
Amicalement.

François CalvetPrésident des Républicains 66
Daniel Mach,  Secrétaire Départemental des Républicains 66

Hommage !

16 septembre 2015

Vous trouverez bien davantage de chansons sympas de Guy Béart sur Youtube. Ne vous en privez pas. C’était un chanteur, un poète, un rêveur qu’on aimait. On n’avait que l’embarras du choix pour choisir une chanson qui soit la preuve de son immense talent.

Dans l’intimité, on écoute ses anciens albums avec beaucoup de tendresse.

Mais c’était également un philosophe, témoin de son époque, la nôtre ! Spécialiste de la dérision, et plus encore de l’auto-dérision : ce qu’on aime plus que tout ! Alors si les esprits chagrins qui nous entourent et sont de plus en plus nombreux  n’apprécient pas notre choix, qu’ils se disent que c’est  justement en pensant à eux que l’on a pris notre décision.

Et tous ceux qui l’aimaient, penseront à lui, dans bien des circonstances qu’on nous fait subir. Une façon de montrer que nous ne sommes pas des moutons bêlants adeptes de la pensée unique. Nous admirions sa liberté de penser. Son indépendance d’esprit. Une façon comme une autre de ne pas l’oublier. 

 

Avec Dominique Reynié, je m’engage pour ma région !

13 septembre 2015

Dominique Reynié

le site :

http://2015jemengagepourmaregion.fr/

-o-

Twitter :

https://twitter.com/dominiquereynie

-o-

Instagram :

https://instagram.com/avecreynie/

-o-

Facebook :

https://www.facebook.com/Dominique-Reyni%C3%A9-152916814887595/timeline/

-o-

A Cabestany, à gauche, vous n’avez pas le monopole du coeur !

11 septembre 2015

 

Chrétiens d'Orient

                                        Chrétiens d’Orient

-o-

 » Kenza  » nous écrit, d’une manière abrupte que nous prenons – peut être à tort – pour une forme d’agressivité : « Jean Vila dans l’independant d’aujourd’hui se dit prêt accueillir des migrants ; voilà bien la difference entre la gauche qui est humaniste par nature et les droitistes qui dérapent de plus en plus vers le fachisme  …. »

POSTMASTER :
Kenza, nous avons repris l’Indép de mardi. Sous la plume de Julien Marion, il est écrit qu’en ce qui concerne l’accueil de réfugiés par les communes, d’autres élus préfèrent attendre les décisions au plus haut niveau de l’État avant de se prononcer.  Il est encore écrit, entre guillemets «  Jean Vila, maire de Cabestany, attend donc des engagements clairs de l’État en terme de moyens. Il faut réfléchir à cette question avec l’association des maires du département ».

Il n’est écrit rien de plus, rien de moins. Vous pouvez aller le vérifier.

Les maires de Dunkerque à Canohès sont écartelés entre leur conscience et la crainte de voir que l’état aurait  l’intention de se défausser du problème vers les communes, ce qui serait trop facile, mais correspond bien à l’inertie récurrente de notre gouvernement lorsqu’il s’agit de prendre une décision. Si on peut refiler les problèmes aux autres ! C’est ce qu’a déclaré la Maire socialiste d’une grande métropole du Nord, il a seulement quelques heures. On peut dit elle : installer des lits pliants dans un gymnase (la Germanor?) et faire nourrir les gens par la Croix Rouge.  On peut : laisser s’installer des campements sauvages comme avec les roms. Mais…. loger, accueillir à l’école et trouver du travail aux migrants est un tout autre défi. Dans sa bonne ville nordique, malgré sans doute tous ses efforts, il ne nous a pas semblé qu’elle avait solutionné le problème de ces SDF, des ch’tis de souche, qui dorment encore, en plein hiver, dehors sous des cartons.

Donc de ce qui sera décidé – ou non – à Cabestany, on n’en sait strictement rien. Vous non plus.

Kenza, il serait donc plus sage de lire correctement ce qui est écrit. D’essayer de comprendre ce que vous lisez. De ne pas tout interpréter n’importe comment. Et d’ agresser les autres de façon gratuite et doctrinaire. Mais, nous n’avons pas été, semble t’il et heureusement,  vos maitres d’école.

Blog-Cabestany – à moins que ce ne soit la Droite Républicaine – est la cible, en ce moment, dans certains de vos mails, de ces bien-pensants de gauche (qui nous l’espérons ne sont pas tous des nostalgiques du goulag)  qui voudraient nous faire passer pour des réactionnaires. Car pour certains d’entre vous, à gauche il n’y aurait donc que des humanistes prêt à accueillir sur le canapé du salon des réfugiés, quand à droite nous serions des fachos. Un peu facile, ne croyez vous pas ?

Et ces « gauchos » de faire l’amalgame, entre ces pseudos réfugiés (il y en surement aussi des vrais) qui viennent du Maghreb, ceux qui viennent de l’Afrique subsaharienne, ceux qui viennent pour bénéficier d’une protection sociale que le français ne retrouve même plus lorsqu’il doit se rendre aux urgences de l’hôpital près de chez lui , et des syriens chrétiens qui sont massacrés à cause de leur religion par d’autres syriens. Cet amalgame, nous, nous dérange.

L’un de nos amis s’étant rendu, au cours d’un voyage il y a quelques décennies à Alep, raconte : une ville magnifique, un jardin, le paradis sur terre. Tous le monde y parlait français, car la Syrie avait été sous protectorat français durant la seconde guerre mondiale, et nombre de syriens s’étaient engagés dans les Forces Françaises Libres, avaient aidé à libérer notre sol et étaient morts pour notre patrie. Lorsqu’on voit des photos de leur ville, on croirait revoir des photos de Caen en 1945. Mais, nous n’en sommes pas responsables. Nous nous devons d’aider les syriens, au nom de la solidarité, mais ni  par repentance, ni par culpabilité.

A Alep, dit toujours ce même ami, dans la famille qui nous avait reçu, se trouvait une adolescente syrienne, Marie, qui épousera un français Michel Seurat, otage qui mourra dans les geôles du hezbollah ou d’un autre mouvement, à Beyrouth. Marie Seurat écrira un livre poignant intitulé « Les corbeaux d’Alep ».

Ce moyen-orient, dans les années 70 était francophile, francophone, accueillant, chaleureux, et multiconfessionnel. On écoutait Dalida à Alexandrie. On attendait le matin son Figaro à Beyrouth. Le plus beau cadeau à envoyer à ses amis de Damas ou Amman était le dernier « Goncourt ».

Quelle idéologie perverse et pernicieuse est venue tout fracasser ? Une idéologie qu’il nous apparait tout a fait légitime de ne pas vouloir  voir être importée sur notre sol, et ce, sans aucun relent de racisme.

Il ne serait sans doute pas illogique de traiter nos amis syriens de confession chrétienne – ou non – avec dignité et reconnaissance. D’autres disent qu’il serait plus intelligent de leur donner les moyens pour défendre leur sol comme l’ont fait les français durant l’occupation. Et en tous cas, de ne pas refaire ce que nous avons fait en Afghanistan lorsque des français mourraient les armes à la main, sous notre drapeau, pendant que des afghans en age de se battre, se massaient à Calais.

On imagine déjà le tollé, à gauche, et peut être à Droite si on faisait une distinction entre les uns ou les autres.

Pour conclure,  voilà un sujet qui ne mérite pas que nous en débattions avec la gauche car nous considérons que nos adversaires politiques ne sont pas à la hauteur de la réflexion nécessaire à un échange d’idées apaisé. Ils sont aveuglés par leur esprit partisan, et ne cherchent que des prétextes pour faire oublier la gestion calamiteuse de l’état, à quelques semaines des régionales.

Voilà un débat sur lequel vous n’arriverez pas à nous attirer, chers internautes de gauche, pour essayer, sans succès et de façon pitoyable, de vous attribuer le beau rôle. Qui disait donc, (et à qui ?) en 1974, « vous n’avez pas le monopole du coeur » ?

-o-

Josiane et le « camp des saints » à Cabestany !

6 septembre 2015

Josiane nous écrit en ce dimanche 6 septembre :

Madame ou Monsieur on ne sait jamais à qui l’on s’adresse lorsqu’on écrit au Blog mais disons Postmaster quelle est cette expression dont on nous rebat les oreilles mais à laquelle des gens comme moi ne comprennent rien à savoir ce « camp des saints » dont les intellectuels semblent friands ?

Postmaster :

Amie Josiane, lorsque votre mail est arrivé dans un coin de notre tablette, nous étions en train d’y regarder Jean Pierre Chevènement sur la 3. Jean Pierre Chevènement, à savoir « JPC » ou le « che », aura toujours eu des idées intéressantes. A notre avis, et ça n’engage que nous, il ne les aura pas mises au service des bonnes personnes. Pas plus hier qu’aujourd’hui. Mais l’homme est passionnant, et il est resté un bon débatteur et un excellent orateur.

jean pierre chevenement

L’un d’entre nous, à la rédaction de notre Blog,  se rappelle, et c’est une histoire authentique, car s’il ne se souvient pas de la date exacte, il se souvient du lieu :

« c’était durant la campagne du Général de Gaulle pour ce référendum qu’il aura perdu, non pas à cause de ses idées, mais d’un certain ras le bol ambiant des français contre sa personne. Nous étions allés à un meeting de ce jeune JPC qui se lançait en politique. 300 chaises, 50 personnes dont certaines étaient parties avant la fin. A l’issue de son meeting, nous étions allés le voir. Nous nous étions présentés comme des « Jeunes Gaullistes » que nous étions et dont le père de l’un était Secrétaire à l’U.D.T.   Nous lui avions demandé :   «  » comment se fait il que vous vous présentiez comme étant de Gauche, que vous appeliez à voter NON au référendum du Général, mais que vous ayez – ou à peu près – les mêmes arguments que lui ? «  » 

«  Il avait souri et répondu.  « En de Gaulle, ce que je déteste par dessus tout, ce ne sont pas les idées, mais l’homme qu’il est » . Tout semblait être dit. Et peut être est ce l’une des clefs pour comprendre un personnage politique hors du commun, et un « homme d’état » qui nous aura toujours désorientés. Mais en 40 ans, ou plus, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas, et contrairement à bien d’autres, il aura semble t’il évolué.

Quand à ce « Camp des Saints » auquel vous ne comprenez rien, rassurez vous, 99% des français sont sans doute comme vous, mais on retrouve cette semaine l’expression dans Le Point, Valeurs, Marianne, et bien d’autres, et sur plusieurs Blogs ou sites, sauf  Libé. Il s’agit du titre d’un livre que certains disent prémonitoire. Plus agréable à lire que du Houellebecq. Un récit, écrit il y a 40 ans et que nous n’avons pas ouvert depuis car il est sur un étagère tout en haut de notre bibliothèque, surement plein de poussière. Un livre signé par un écrivain du nom de Jean Raspail, dont l’œuvre aurait mérité d’en faire un académicien. Mais nul n’est prophète en son pays.
Le scénario : 100 bateaux chargés d’ un million de réfugiés, sans indication de race, ou de religion, ce qui est « hors sujet », mais  qui débarquent tous en même temps, un matin, sur la plage de Bandol, ou de Canet ou Saint Cyprien, mais qu’importe ? Qui ont fait le tour de l’Afrique et le périple a pris des mois. Mais durant tout ce temps, le récit dépeint les atermoiements d’un gouvernement, d’une administration, d’une population qui sont restés tétanisés, ne faisant rien, sinon se disputer entre eux, imaginant s’être préparés à ce qui s’avérera être un déferlement qui balaiera et piétinera tout et tous sur son passage. Aussi bien ceux qui ont un fusil que ceux qui ont un cierge ou une bouteille d’eau. Mais pourquoi ne pas le lire ?

Ce livre dont on dit qu’il a été écrit en 1970 et n’a trouvé un éditeur pour la première fois qu’en 1973 et dont le texte, en 2015, est resté inchangé au mot le mot, semble avoir été réédité en 2010, et il est disponible sur Amazon. Mais si vous le souhaitez on va sortir notre échelle et tacher de le retrouver pour vous le prêter.

 le camp des saints

C’est la rentrée politique, à Cabestany !

4 septembre 2015

c'est la rentrée à Cabestany-o-

L’Edito de rentrée du collectif de la rédaction de Blog-Cabestany

les mots en orange dans le texte sont des liens cliquables

Le premier geste de rentrée sera pour remercier nos lecteurs. Blog-Cabestany a ses aficionados : des internautes inscrits pour recevoir chaque nouvel article automatiquement, ou le recevoir via un flux RSS. D’autres qui viennent régulièrement se connecter sur le site. Pas des milliers de lecteurs, comme Ouillade  mais une quantité non négligeable et fort honorable, composée de sympathisants de la Droite Républicaine ou de ses opposants, car il nous arrive souvent d’avoir davantage de mails en provenance d’internautes nous apportant la contradiction ou le débat des idées.

Nous remercierons aussi Colette Appert, et ses élus, qui occupent toute leur place au sein du Conseil Municipal. Qui ne désarment pas. Qui travaillent sur tous les dossiers. Qui vérifient les compte rendus des réunions, des commissions, des conseils municipaux. Qui jouent leur rôle d’opposants en étant d’ailleurs davantage « force de proposition » que « force de dénigrement ». Une approche constructive qui apparemment dérange la majorité municipale, qui ne peut accuser nos élus d’obstruction sans se faire prendre en flagrant délit de mauvaise foi, et  dont le discours s’étiole et le vocabulaire  s’appauvrit au fil des ans dans le Cabes’Infos :  c’est sans doute la faute de leur imprimeur. Mais qui le lit encore ? A part la Tribune de l’Opposition. YA même rien à colorier !

La notoriété politique de nos élus ne fait que grandir dans le département mais également en dehors de celui-ci. Au démarrage de ce Blog, nos « anciens » auront fait tout ce qu’ils ont pu pour faire exister sur Internet ceux qui n’étaient alors que nos « candidats ». Aujourd’hui, ils sont nos « élus » et nous le rendent bien car c’est presque chaque jour, qu’un nouveau lecteur nous dit s’être connecté sur notre site, après avoir reçu l’information et l’adresse de notre Blog, de Colette, de ses élus ou de l’un de ses co-listiers. Merci à eux.

Il est  donc logique que vous soyez nombreux, en cette rentrée, à nous demander si nous allons nous investir dans la campagne des régionales de cette fin d’année.

Sur un plan personnel, nous serons derrière Dominique Reynié parce qu’il défend nos valeurs. Mais aussi parce que nous respectons l’homme. Un agrégé de Science Politique. Un professeur très apprécié de ses élèves de Sciences Po. Directeur Général de la Fondation pour l’Innovation Politique
. Et nous ne manquons aucun de ses ouvrages car sa vision et son approche  de la politique nous apparaissent comme novatrices et très actuelles dans un contexte ou de plus en plus de citoyens se détournent de la politique.

 De quelle manière pensons nous y participer ? De la manière dont Colette Appert, ses élus, ses co-listiers nous le demanderont. Et d’aucune autre manière car de notre côté nous n’avons encore rien programmé, du moins pour le moment, mais nous sommes en contact avec l’équipe du candidat :
Site internet de Dominique Reynié pour les régionales de 2015

Ce qui ne nous empêchera pas d’avoir un avis négatif sur cette réforme brouillonne. La carte actuelle des 22 régions date de 1959, soit plus de 50 ans. Depuis la France a bien changé :  des zones économiques comme le Nord de la France ou la Lorraine, charbonneuses et industrielles auront subi la récession. On aura construit des kilomètres d’autoroutes là où c’était nécessaire et parfois ailleurs pour faire plaisir à des élus.  La Bretagne qui ne voulait pas qu’on installe une centrale nucléaire à Fukushima sur  Blavet,  aura été punie et privée d’autoroutes. On aura eu le TGV, Internet et son haut débit, du moins dans les villes qui savent ce que cela veut dire ! On aura construit des « résidences secondaires » de vacances sur notre côte : des minuscules studios exigus. Des logements souvent occupés aujourd’hui par leurs propriétaires, devenus de petits retraités qui ont vendu leur logement principal pour continuer à vivre décemment, tellement ils sont pressurés par cette  »imbécilité fiscale » que nous subissons chaque jour.  Et tous les français auront voté pour que l’on couvre la France d’éoliennes…. mais pas chez eux.

Garder le découpage de 1959, en fusionnant simplement les régions entre elles est une hérésie.

Durant l’été on aura remarqué sur notre littoral  pas mal de véhicules immatriculés à Toulouse, et les acteurs du « marché-gare »  – pour ne citer qu’eux -, disent qu’il y a une véritable complémentarité économique entre les P.O. et Toulouse quand avec Montpellier il s’agit plutôt de concurrence. Mais fallait il accoler deux régions sans chercher à prendre en compte les bassins d’emploi, les relations économiques, les populations. Et il y a un énorme travail de communication à faire, puisque lorsque nous demandons à nos amis Toulousains où ils passent leur vacances, la réponse est surprenante : « Ben…. sur la Côte Landaise, bien sur ! au moins on la certitude d’y être bien reçus ».

Tous ces malheureux, salariés du PS, rue de Solférino n’auront pas eu la chance de pouvoir prendre leurs vacances au mois d’août, (les pôvres!) car c’est à eux que le gouvernement – qui lui a pris ses vacances – a confié le soin de « calmer » les élus des régions absorbées. En plus du nouveau Président de région, il y aura un « Président délégué ». Comprendre que si l’ancien Président de la région fusionnée a moins de pouvoir, on lui aura garanti qu’il conservera tous les avantages liés à sa fonction, ainsi que les avantages « acquis » pour ses collaborateurs. Où est l’économie ? Du cirage de pompes pour calmer les ego des petits potentats de notre république bananière, et la garantie qu’il n’y aura pas de coupes sombres dans les notes de frais.  Est ce bien cela la République ?

Les Directions Régionales de l’État, elles, sont contraintes de fusionner. Mais les directives reçues par les Directeurs d’administration centrale ou régionale, il y a seulement quelques jours, sont des consignes sans appel : « aucune mutation géographique autre que sur la base du volontariat ».  Tant pis pour nos amis déménageurs. Tant mieux pour celui ou celle qui a un conjoint ayant la chance d’avoir du boulot et qui n’aurait peut être pas suivi le mouvement par crainte de le perdre,  et qu’il aurait été malheureux d’exiler à cause de l’incurie de l’état. Le temps des grandes mutations n’est donc pas prévu d’ici la fin du quinquennat. Ensuite ?   Vivement que la Droite revienne !  Car voila encore une couche supplémentaire ajoutée au mille feuille administratif que cette réforme devait clarifier. Les structures régionales ne bougeront donc pas pour la plupart, le nouveau directeur étant bien seul dans son nouveau bureau refait à neuf, avec du mobilier « design », au bout de son couloir désert. Mais a t’il la vidéoconférence ? Une organisation complétement irrationnelle et budgétivore quand on a voulu nous faire croire que la réforme engendrerait des économies.

Las ! Si l’intelligence était une vertu appartenant à nos élites, cela se saurait. Le règne de Gribouille a encore de beaux jours devant lui !

En attendant de voir 30 ou 50 000 petits porcelets roses déambuler sur les Champs Élysées. Pauvres petits cochons !!!

Bon week end.

-o-

il s'agit d'un photo montage.... pour le moment

il s’agit d’un photo montage…. pour le moment

 -o-

Blog-Cabestany suit le Blog de Maxime !

2 septembre 2015

La rédaction suit (depuis des lustres) le Blog de Maxime Tandonnet, gaulliste, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, (pas vrai Gersende ?), Directeur au Ministère de l’Intérieur, l’un de nos grands spécialistes de l’immigration, et de l’intégration. Et surement pas un de ces moutons qui suivent sans se poser de questions le Front National.  Ou de ceux qui croient aveuglement les bobards de la gauche. Mais qui croit en une immigration souhaitée, encadrée, contrôlée, organisée, respectant les valeurs d’accueil républicaines. 

L’ami Maxime a écrit un certain nombre de livres, plus passionnants les uns que les autres.

le livre de notre ami Maxime Tandonnet

           le livre de notre ami Maxime Tandonnet

 Son dernier article nous a plu. En raison de rapports privilégiés, nous avons son autorisation pour copier-coller tout ou partie de ses articles, tels quels, dans notre Blog. Ce qui n’est pas le genre de la maison, ou alors nous citons expressément nos sources. Rendons à Maxime ce qui appartient à Maxime. Un clic et vous pouvez aussi bien aller le lire directement sur son site :

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/09/02/cest-effroyable-ce-qui-nous-arrive/

Mais vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec lui. Dites le nous. Nous publierons la réponse la plus pertinente dans notre rubrique « C’est vous qui le dites ».

-o-