A Cabestany. Un événement passionnant et admirablement organisé : un diner-débat sur l’agglo, animé par Monsieur Jean Marc Pujol, Président de PMCA.

by

Table d'honeur

Ce 18 juin 2015 restera marqué d’une pierre blanche. Nous avons assisté le matin à Perpignan, à une commémoration du 18 juin 40, qui – selon nous – avait plus de charge émotionnelle qu’à l’habitude. Est ce nous qui étions plus réceptifs et heureux de retrouver des visages amicaux et connus ? Année après année, ce sont de nouveaux compagnons qui manquent à l’appel et cela nous serre toujours le coeur, et cette année sans doute un peu plus.

Le soir, nous avions la chance d’assister, à Cabestany, à un dîner débat dont l’intervenant était Monsieur Jean Marc Pujol. Une chance, disons nous, mais nous avions pris la peine de nous inscrire à temps et d’envoyer notre participation financière dans la foulée. Certains, qui ne l’ont pas fait, l’auront regretté, mais les conditions d’organisation étaient annoncées à l’avance de façon claire et sans surprise. Un dîner débat, privé donc, mais ouvert à tous et ne nécessitant aucunement d’être membre d’une quelconque association et organisé par Colette Appert et les conseillers de la Droite Républicaine à Cabestany. Avec le support logistique de l’Association citoyenne Trait-d’Union-Cabestany présidée par Eric Poupet. Son équipe a d’ailleurs fait un travail formidable.

Il y avait de nombreux visages connus dans l’assistance mais également des visages inconnus. Outre les Cabestanyencs, il y avait des Perpignanais, mais aussi des citoyens venus d’autres villes de l’agglo et qui se posent exactement les mêmes questions que nous et avec lesquels nous nous sentions à l’unisson. Que des citoyens ne résidant pas à Cabestany viennent nous rejoindre était plutôt sympathique. Nous nous sommes fait des connaissances. Grâce à une information concernant ce diner-débat qui avait été relayée et diffusée par un article dans l’Indépendant. Une très bonne initiative. Bravo l’Indép ! De quoi de sentir moins seuls pour une fois. Et si on avait interrogé les participants sur leurs opinions, comme nous l’avons fait avec nos voisins de tables, des inconnus qui venaient d’Estagel et de Baho….., on aurait sans aucun doute découvert que presque toutes les tendances politiques étaient représentées.

Si nous nous revendiquons nous mêmes de la Droite Républicaine, il n’est pas de « Républicains » que de droite, heureusement dans notre pays !

Ce dîner aura donc été un événement qui n’avait rien d’un « entre-soi ». Sans connotation politique marquée. Un exercice d’information et de communication à destination du citoyen : et ce parfaitement orchestré. Ouvert largement à tous, sans exclusive…. dans la limite de la capacité de la salle. Comme l’avait souhaité Monsieur Pujol. Et c’est en cela que Colette Appert aura réussi son pari.

Saluons au passage, les services techniques de la municipalité de Cabestany qui avaient trouvé une date, malgré un créneau événementiel chargé, pour que puisse se tenir ce dîner.

photos d'ambiance

photos d’ambiance

Remercions bien évidemment Jean Marc Pujol d’avoir répondu favorablement et immédiatement à l’invitation de nos conseillers municipaux. Se reverra t’on, demande déjà quelques internautes, en d’autres temps et d’autres lieux, devant une plus grande assistance, pour qu’on nous reparle du sujet de ce diner-débat qui valait largement  la peine qu’on se déplace ?

La transformation de l’agglo en communauté urbaine,  le 1er janvier 2016.

  Laissons nos élus de Droite en décider. Et eux seuls. Nous n’avons pas la réponse. Nous leur faisons toute confiance comme à l’habitude car là, une fois de plus,  ils ont assuré. Nous, jeudi, nous n’avons pas regretté un seul instant de pouvoir assister à cette séance d’information qui concerne les …… quelques 300 000 (ou plus) d’agglo-citoyens que nous sommes.

LA SOIREE

JMP et Colette

C’est un Jean Marc Pujol qui arrivait, à l’heure prévue, affable, décontracté, et qui tombait immédiatement la veste pour montrer qu’il se sentait comme chez lui.

Après les poignées de main, les saluts à l’assistance, Jean Marc Pujol rentrait immédiatement dans le vif du sujet. Il se présentait comme le Président de l’agglo et non comme le Maire de Perpignan, expliquant avec conviction, qu’il savait faire la différence entre ces deux fonctions Et il nous l’aura démontré par ses propos. Mais alors, …. pourquoi ce cumul lui demande quelqu’un ? La réponse fusait, franche, immédiate, mais avec un large sourire : « le maire de Perpignan, principal contributeur de l’agglo, ne voudrait pas « découvrir » après coup, des décisions qu’une agglo aurait prises à sa place !». Imparable.

A Blog Cabestany nous sommes un peu fâchés avec les chiffres, mais c’est avec des diapos présentant des tableaux très clairs et des diagrammes parlants réalisés avec l’aide de Patrick Sperring, que le Président de l’agglo nous expliquait, avec pragmatisme, sans faire de la politique mais se présentant plutôt en gestionnaire, pourquoi il était logique, et même inéluctable, que nous passions en communauté urbaine.

Une décision, disait il, avec laquelle tous les maires actuels de l’agglo, qu’ils soient de droite ou de gauche, sont sans doute d’accord. Mais inutile de se bercer d’illusions. Surement pas par consensus politique mais bien évidemment par intérêt. Et tant mieux pour le contribuable d’ailleurs. Sauf que certains maires l’oublient très vite, trop vite, quand ils se retrouvent face à leur électeurs. D’où certaines postures politiciennes. Et des paroles qui contredisent leurs actes. Surtout que le Président de l’Agglo expliquait que loin de vouloir s’accaparer les compétences des communes, à l’exception de la voirie, tout serait négocié d’égal à égal, et que nul maire ne se verrait privé d’une compétence qu’il voudrait conserver. Ce qui ne correspond guère à ce que certains maires voudraient nous faire gober en nous  considérant comme des  benêts.

Jean Marc Pujol aura su captiver son public avec des propos toujours mesurés. Sans élever la voix, sans un mot plus haut que l’autre, sans jamais rien dire qui puisse blesser ses adversaires, mais son discours prenait l’allure d’une plaidoirie bien construite, bien argumentée : un travail ciselé d’avocat.

-o-

LE DEBAT

Ce que vous vous attendez tous dans ce peut être trop long article : « pourquoi ce passage en communauté urbaine » ?

La démonstration repose sur deux axes principaux.

1°) L’état diminue et continuera de diminuer ses dotations vers les communes mais en redistribuera une partie – indirectement – vers celles qui font l’effort de mutualiser leurs moyens et de se regrouper en communautés, dans son projet de voir se constituer des « territoires » de taille de plus en plus importante.

2°) Entre Montpellier et Toulouse si vous voulons exister, nous devons représenter un territoire cohérent, uni et crédible, qui pèse par le nombre de ses habitants, qui pèse par sa volonté de s’organiser, et dont la parole soit prise en considération.

-o-

Nul plus que moi, ajoutait il ne se sent davantage responsable de l’argent du citoyen. Des impôts qui ne sont payés que par 50% des ménages, lesquels supportent l’essentiel de la pression fiscale, font marcher les services publics accessibles à tous et sont pressurés de plus en plus et de moins en moins respectés.

A Droite, nous adhérons à ces paroles car nous qui nous déplaçons au Conseil Municipal de Cabestany, si nous avons la chance d’avoir du boulot, ne bénéficions pas d’allocations diverses, et payons des impôts, nous avons de plus en plus l’impression d’être montrés du doigt au point de nous sentir coupables. Coupables d’alimenter la solidarité nationale plutôt que d’en profiter ?

Nous avons passé une magnifique soirée, organisée de main de maître par Colette, ses conseillers et l’association Trait-d’Union-Cabestany. Nous avons appris un tas de choses importantes si on s’intéresse quelque peu à la vie citoyenne et au monde qui nous entoure. Et comme chacun à son porte monnaie surtout qu’il n’est pas très épais en ce moment. Monsieur Pujol nous aura informés, convaincus, et comme nous le disaient des participants venus de Saint Nazaire et avec lesquels nous discutions après le repas : « rassurés ».

Merci Colette, merci à tous, pour l’organisation d’un événement d’une telle qualité !

-o-

Encore un mot, pas trop long, pour dire que le Traiteur « La Devèze » nous aura bien restaurés et que son personnel aura été agréable et efficace :  cela fait partie des choses qui comptent – encore –  dans l’organisation d’un diner.

-o-

l'équipe organisationelle

l’équipe organisationelle

Étiquettes :

4 Réponses to “A Cabestany. Un événement passionnant et admirablement organisé : un diner-débat sur l’agglo, animé par Monsieur Jean Marc Pujol, Président de PMCA.”

  1. Pour en savoir plus sur le diner-débat d’hier avec Jean Marc Pujol | Says:

    […] https://blogcabestany.com/2015/06/19/a-cabestany-un-evenement-passionnant-et-admirablement-organise-u… […]

  2. Colette Appert Says:

    Bonjour Claudette, OUI il est prévu que nous organisions une réunion publique à Cabestany avec Jean-Marc PUJOL à la rentrée.
    L’enjeu économique et territorial pour notre commune est trop important. Qui mieux que le Président de Perpignan Méditerranée peut parler de cette mutation. Il le fait sans dogmatisme. C’est ce que nous voulons. La présentation de notre Maire purement sectaire est caricaturale. Nous méritons mieux à Cabestany. Je vous invite si vous le désirez à me contacter sur ma boite mail : coletteappert66@orange.fr. Cordialement. Colette APPERT Conseillère Municipale.

  3. ERIC Says:

    J’aimerais juste dire un mot sur Jean-Marc Pujol.
    A l’heure des « experts en communication », des « animaux politiques », des personnalités « hyper charismatiques » et des maîtres de l’humour, JMP se présente si simplement qu’il pourrait presque en paraître austère. Et bien c’est justement ce qui m’a plu : aucune fioriture, aucun « cinéma ». Cela donne une personne « vraie », très accessible, qui répond aux questions de façon simple et concrète en s’appuyant sur des exemples vécus. Intéressant.

  4. claudette Says:

    Est il prévu que vous organisiez de nouveau ce débat mais dans une grande salle de façon publique pour que tous le monde puisse y accédez
    POSTMASTER : nous chez Blog Cabestany on organise rien du tout. Ce sont les conseillers municipaux de notre bord qui décident de la manière dont ils souhaitent que les choses se passent. Que Monsieur Pujol revienne bientôt à Cabestany pour refaire le même exercice dans un diner débat ou d’une autre manière, est ce que son calendrier le permet ? Comment le savoir. Mais peut être le fera t’il ailleurs. On essaiera de vous tenir informée. Cordialement et bon dimanche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :