Archive for juin 2015

Mardi 30 juin, à Cabestany : conseil municipal à 18 h 30 !

28 juin 2015

Un conseil municipal se tiendra le mardi 30 juin 2015, à 18 h 30, au rez de chaussée de la mairie de Cabestany, dans la salle du Conseil qui donne sur le parvis.

-o-

Ce que nous n’avons pas – encore – dit sur le diner-débat de jeudi dernier, à Cabestany, avec Monsieur JM Pujol, Président de PMCA

22 juin 2015
Colette Appert au micro, Philippe Gleizes, Jean Marc Pujol, Eric Poupet

Colette Appert au micro, Philippe Gleizes, Jean Marc Pujol, Eric Poupet

Lundi 22 juin 2015 :  notre long article de vendredi dernier, trop long pour certains, pas assez détaillé pour les autres nous aura valu pas mal de réactions durant tout ce week end.

On passera rapidement sur les commentaires négatifs, mais moins agressifs que parfois. Pourquoi ? Ces attaques habituelles venant souvent des mêmes, mais pas toujours et c’est  heureux,  nous apprennent que nos adversaires, sont les premiers à ne pas connaitre le fond du sujet. Y aurait il de la rétention d’information au sein du Conseil Municipal à l’égard de ceux qui font partie ou sont très proches de la majorité de Monsieur le Maire ? On a comme l’impression que nos opposants nous lisent pour en savoir plus qu’on ne leur en dit.

Tant mieux pour eux. Tant mieux pour nous. Tant mieux pour tous les Cabestanyencs. Tant mieux pour la démocratie. Et le jour où l’on cessera d’avoir des critiques négatives, on pourra commencer à se demander si ce Blog vaut encore la peine d’exister.

Et puis il y a les critiques globalement positives, mais qui ne nous ménagent pas toujours.  De la part de nos amis nous sommes prêts à tout entendre, et à tenir compte de leurs remarques car à quoi cela servirait il d’avoir des amis. Qui aime bien chatie bien. Et parfois on nous aime beaucoup….

Vous nous dites :

 » Il aura fallu vous lire pour comprendre les raisons de ce passage de l’agglo vers la Communauté Urbaine. Vous auriez pu davantage détailler ! « 

 » Si vous aviez approfondi votre sujet, vous nous auriez expliqués que la date de ce passage en C.U. (Communauté Urbaine) n’est pas une coïncidence mais qu’elle est inhérente à la date de la fusion des régions qui prend effet aussi le 1er janvier. « 

Dont acte. C’est vous qui le dites. Mais nous sommes un blog politique et ne faisons pas de la communication officielle. Néanmoins, si l’on vous comprend, et je crois qu’on va y arriver, vous nous reprochez, malgré un trop long article, ne ne pas vous en avoir assez dit.

On avait commencé, entre les différents rédacteurs de ce collectif qui écrivent sous la même signature de Postmaster, de rédiger des notes sur ce que nous voulions – encore – vous dire. Et cela nous est d’autant plus facile que nous avons enregistré l’intervention de Monsieur Pujol : un document – uniquement sonore – que nous considérons comme « privé » et qui restera à l’abri dans nos archives mais qui nous permet, selon notre éthique habituelle, de nous adosser à des paroles et non à des interprétations sujettes à caution.

Quand aux documents retro-projetés durant ce diner, nous ne les possédons pas.

ET PUIS :

en réunion de rédaction, ce matin à l’aube, on a pris collectivement la même décision. Celle de vous renvoyer vers le Blog de Monsieur Pujol. Qui, dés vendredi, parlait du diner débat qu’il avait animé la veille. Pourquoi reprendre, répéter, copier ce qu’il a dit sur son Blog ? Il parle de Cabestany, de la CU, des communistes, du diner, et bien d’autres choses qu’il vaut mieux lire, écrites de la main de l’interessé.

Alors, pour nous, la suite c’est de vous inciter à cliquer sur :

http://www.jeanmarcpujol.fr/2015/06/imagine.html

le Blog de Jean Marc Pujol

le Blog de Jean Marc Pujol

bonne lecture, bonne semaine, et attention aux coups de soleil

-o-

et vous pouvez toujours  joindre l’association Trait-d’Union-Cabestany par mail :

trait.union.cabestany@gmail.com

-o-

Mais continuez à nous écrire !

A Cabestany. Un événement passionnant et admirablement organisé : un diner-débat sur l’agglo, animé par Monsieur Jean Marc Pujol, Président de PMCA.

19 juin 2015

Table d'honeur

Ce 18 juin 2015 restera marqué d’une pierre blanche. Nous avons assisté le matin à Perpignan, à une commémoration du 18 juin 40, qui – selon nous – avait plus de charge émotionnelle qu’à l’habitude. Est ce nous qui étions plus réceptifs et heureux de retrouver des visages amicaux et connus ? Année après année, ce sont de nouveaux compagnons qui manquent à l’appel et cela nous serre toujours le coeur, et cette année sans doute un peu plus.

Le soir, nous avions la chance d’assister, à Cabestany, à un dîner débat dont l’intervenant était Monsieur Jean Marc Pujol. Une chance, disons nous, mais nous avions pris la peine de nous inscrire à temps et d’envoyer notre participation financière dans la foulée. Certains, qui ne l’ont pas fait, l’auront regretté, mais les conditions d’organisation étaient annoncées à l’avance de façon claire et sans surprise. Un dîner débat, privé donc, mais ouvert à tous et ne nécessitant aucunement d’être membre d’une quelconque association et organisé par Colette Appert et les conseillers de la Droite Républicaine à Cabestany. Avec le support logistique de l’Association citoyenne Trait-d’Union-Cabestany présidée par Eric Poupet. Son équipe a d’ailleurs fait un travail formidable.

Il y avait de nombreux visages connus dans l’assistance mais également des visages inconnus. Outre les Cabestanyencs, il y avait des Perpignanais, mais aussi des citoyens venus d’autres villes de l’agglo et qui se posent exactement les mêmes questions que nous et avec lesquels nous nous sentions à l’unisson. Que des citoyens ne résidant pas à Cabestany viennent nous rejoindre était plutôt sympathique. Nous nous sommes fait des connaissances. Grâce à une information concernant ce diner-débat qui avait été relayée et diffusée par un article dans l’Indépendant. Une très bonne initiative. Bravo l’Indép ! De quoi de sentir moins seuls pour une fois. Et si on avait interrogé les participants sur leurs opinions, comme nous l’avons fait avec nos voisins de tables, des inconnus qui venaient d’Estagel et de Baho….., on aurait sans aucun doute découvert que presque toutes les tendances politiques étaient représentées.

Si nous nous revendiquons nous mêmes de la Droite Républicaine, il n’est pas de « Républicains » que de droite, heureusement dans notre pays !

Ce dîner aura donc été un événement qui n’avait rien d’un « entre-soi ». Sans connotation politique marquée. Un exercice d’information et de communication à destination du citoyen : et ce parfaitement orchestré. Ouvert largement à tous, sans exclusive…. dans la limite de la capacité de la salle. Comme l’avait souhaité Monsieur Pujol. Et c’est en cela que Colette Appert aura réussi son pari.

Saluons au passage, les services techniques de la municipalité de Cabestany qui avaient trouvé une date, malgré un créneau événementiel chargé, pour que puisse se tenir ce dîner.

photos d'ambiance

photos d’ambiance

Remercions bien évidemment Jean Marc Pujol d’avoir répondu favorablement et immédiatement à l’invitation de nos conseillers municipaux. Se reverra t’on, demande déjà quelques internautes, en d’autres temps et d’autres lieux, devant une plus grande assistance, pour qu’on nous reparle du sujet de ce diner-débat qui valait largement  la peine qu’on se déplace ?

La transformation de l’agglo en communauté urbaine,  le 1er janvier 2016.

  Laissons nos élus de Droite en décider. Et eux seuls. Nous n’avons pas la réponse. Nous leur faisons toute confiance comme à l’habitude car là, une fois de plus,  ils ont assuré. Nous, jeudi, nous n’avons pas regretté un seul instant de pouvoir assister à cette séance d’information qui concerne les …… quelques 300 000 (ou plus) d’agglo-citoyens que nous sommes.

LA SOIREE

JMP et Colette

C’est un Jean Marc Pujol qui arrivait, à l’heure prévue, affable, décontracté, et qui tombait immédiatement la veste pour montrer qu’il se sentait comme chez lui.

Après les poignées de main, les saluts à l’assistance, Jean Marc Pujol rentrait immédiatement dans le vif du sujet. Il se présentait comme le Président de l’agglo et non comme le Maire de Perpignan, expliquant avec conviction, qu’il savait faire la différence entre ces deux fonctions Et il nous l’aura démontré par ses propos. Mais alors, …. pourquoi ce cumul lui demande quelqu’un ? La réponse fusait, franche, immédiate, mais avec un large sourire : « le maire de Perpignan, principal contributeur de l’agglo, ne voudrait pas « découvrir » après coup, des décisions qu’une agglo aurait prises à sa place !». Imparable.

A Blog Cabestany nous sommes un peu fâchés avec les chiffres, mais c’est avec des diapos présentant des tableaux très clairs et des diagrammes parlants réalisés avec l’aide de Patrick Sperring, que le Président de l’agglo nous expliquait, avec pragmatisme, sans faire de la politique mais se présentant plutôt en gestionnaire, pourquoi il était logique, et même inéluctable, que nous passions en communauté urbaine.

Une décision, disait il, avec laquelle tous les maires actuels de l’agglo, qu’ils soient de droite ou de gauche, sont sans doute d’accord. Mais inutile de se bercer d’illusions. Surement pas par consensus politique mais bien évidemment par intérêt. Et tant mieux pour le contribuable d’ailleurs. Sauf que certains maires l’oublient très vite, trop vite, quand ils se retrouvent face à leur électeurs. D’où certaines postures politiciennes. Et des paroles qui contredisent leurs actes. Surtout que le Président de l’Agglo expliquait que loin de vouloir s’accaparer les compétences des communes, à l’exception de la voirie, tout serait négocié d’égal à égal, et que nul maire ne se verrait privé d’une compétence qu’il voudrait conserver. Ce qui ne correspond guère à ce que certains maires voudraient nous faire gober en nous  considérant comme des  benêts.

Jean Marc Pujol aura su captiver son public avec des propos toujours mesurés. Sans élever la voix, sans un mot plus haut que l’autre, sans jamais rien dire qui puisse blesser ses adversaires, mais son discours prenait l’allure d’une plaidoirie bien construite, bien argumentée : un travail ciselé d’avocat.

-o-

LE DEBAT

Ce que vous vous attendez tous dans ce peut être trop long article : « pourquoi ce passage en communauté urbaine » ?

La démonstration repose sur deux axes principaux.

1°) L’état diminue et continuera de diminuer ses dotations vers les communes mais en redistribuera une partie – indirectement – vers celles qui font l’effort de mutualiser leurs moyens et de se regrouper en communautés, dans son projet de voir se constituer des « territoires » de taille de plus en plus importante.

2°) Entre Montpellier et Toulouse si vous voulons exister, nous devons représenter un territoire cohérent, uni et crédible, qui pèse par le nombre de ses habitants, qui pèse par sa volonté de s’organiser, et dont la parole soit prise en considération.

-o-

Nul plus que moi, ajoutait il ne se sent davantage responsable de l’argent du citoyen. Des impôts qui ne sont payés que par 50% des ménages, lesquels supportent l’essentiel de la pression fiscale, font marcher les services publics accessibles à tous et sont pressurés de plus en plus et de moins en moins respectés.

A Droite, nous adhérons à ces paroles car nous qui nous déplaçons au Conseil Municipal de Cabestany, si nous avons la chance d’avoir du boulot, ne bénéficions pas d’allocations diverses, et payons des impôts, nous avons de plus en plus l’impression d’être montrés du doigt au point de nous sentir coupables. Coupables d’alimenter la solidarité nationale plutôt que d’en profiter ?

Nous avons passé une magnifique soirée, organisée de main de maître par Colette, ses conseillers et l’association Trait-d’Union-Cabestany. Nous avons appris un tas de choses importantes si on s’intéresse quelque peu à la vie citoyenne et au monde qui nous entoure. Et comme chacun à son porte monnaie surtout qu’il n’est pas très épais en ce moment. Monsieur Pujol nous aura informés, convaincus, et comme nous le disaient des participants venus de Saint Nazaire et avec lesquels nous discutions après le repas : « rassurés ».

Merci Colette, merci à tous, pour l’organisation d’un événement d’une telle qualité !

-o-

Encore un mot, pas trop long, pour dire que le Traiteur « La Devèze » nous aura bien restaurés et que son personnel aura été agréable et efficace :  cela fait partie des choses qui comptent – encore –  dans l’organisation d’un diner.

-o-

l'équipe organisationelle

l’équipe organisationelle

Le 18 juin 40, vu depuis Cabestany…… par l’une des contributrices à notre Blog !

17 juin 2015

croix de lorrainel

« Gersende » écrit :

L’un de mes proches amis, écrivain, historien,  a écrit ces phrases qu’il aura repris récemment dans l’un de ses ouvrages et que je me permets de copier-coller :

« Longtemps j’ai redouté le moment qui vient. Celui où il n’y aura plus de résistants vivants et où la digue que ces pères lointains ont façonnée à la Libération cédera. Ce moment terrible de leur disparition – qui est aussi le temps de leur entrée dans l’Histoire -, je le redoute depuis toujours, comme l’enfant pris dans l’attente anxieuse de la mort de ses parents ».  

Depuis l’écriture de ces lignes, quelques années ont passé*.  Et depuis, nombre de ces résistants de la première heure ont, en effet, rejoint les « grandes plaines » de l’éternité. Mais l’esprit de Résistance est la valeur la plus importante qu’il est nécessaire de léguer à nos enfants et nos petits enfants.

Dans le même ouvrage, l’auteur nous explique que le discours du Général de Gaulle ne sera véritablement entendu que durant l’été 40, suscitant alors, de nombreux français à le rejoindre. Mais c’est bien le discours de Pétain, le 17 juin, qui aura provoqué « un choc violent, intime, un mouvement tellurique profond ». Qui aura pour beaucoup, par rejet, donné cette détermination, ce courage,  de ne pas subir.

C’est un homme providentiel qui aura canalisé toutes ces volontés. Mais aujourd’hui, n’attendons pas l’homme providentiel  qui ne viendra peut être jamais pour nous organiser. Ne subissons pas ce que veulent nous faire endurer ces politiques qui n’ont pas vraiment fait « don de leur personne », mais qui – eux mêmes – ont déjà baissé les bras devant les périls qui montent de toutes parts et ne cherchent qu’à nous endormir pour masquer leur impuissance. Réveillons nous !

Gersende

* ou « passées » car les deux sont formes sont admises par la grammaire que notre ministre de la ré-éducation veut supprimer. On écrira « pas-C ».

 

Prochain Conseil Municipal à Cabestany, le mardi 16 juin à 18 h 30 !

14 juin 2015

Nos conseillers municipaux de la Droite Républicaine nous informent : il y aura un Conseil Municipal le mardi 16 juin à 18 h 30

En voici l’ordre du jour : cliquez sur l’image pour l’agrandir

ordre jour conseil municipal 16 juin 2015 bis-o-

Nos conseillers en profitent pour nous confirmer que toutes les places disponibles pour le Diner-débat « privé », prévu le 18 juin, ont toutes été attribuées et qu’il est inutile de contacter les organisateurs par mail ou par téléphone.  

Toutefois, si vous aviez une question pertinente à poser à l’intervenant, JM Pujol, vous pouvez l’envoyer par l’intermédiaire de l’Association citoyenne Cabestanyenque « Trait-d’Union-Cabestany » qui la fera remonter auprès de nos Conseillers Municipaux, organisateurs de l’événement. Juste un « click » ou un clic ci-dessous…

trait.union.cabestany@gmail.com

-o-

C’est dans l’Indép ! aujourd’hui 6 juin 2015…. à Cabestany.

6 juin 2015

C’était dans l’Indépendant Édition Catalane qui a débarqué ce matin à l’aube dans notre boite aux lettres. Un 6 juin, cela parait normal !

Sous la plume de Patricia Vedrenne, la correspondante pour notre village de Cabestany, l’Indépendant nous annonce ce repas dont nous avons déjà parlé dans nos propres colonnes, en y insérant même un bulletin-réponse à renvoyer avec votre règlement.

On sait que beaucoup d’entre vous se sont déjà inscrits pour ne pas manquer l’événement.

On croit savoir qu’il resterait quelques places, mais il conviendrait de vous hâter. 


l’article dans l’Indép !

indep samedile texte : ci-dessous

Dîner débat «de l’agglomération à la communauté urbaine».
Jeudi 18 juin à partir de 19 heures, salle de la Germanor, les élus de la droite Républicaine Colette Appert, Patrick Sperring, Lydie Roger et Philippe Gleizes ainsi que Eric Poupet, président de l’association Trait d’Union Cabestany et toute son équipe invitent le public à un dîner débat sur le thème de l’agglomération et la communauté urbaine en présence de Jean-Marc Pujol, président de l’Agglomération Perpignan Méditerranée. Ce débat est destiné à mieux connaître et comprendre les avantages et les inconvénients du passage de la communauté d’agglomération à la communauté urbaine prévu début 2016. Discours et interventions seront agrémentés d’un apéritif et d’un dîner. Participation de 20 euros pour le repas. Inscription (nom, prénom,adresse, téléphone et mail ainsi que le nombre de personnes) à communiquer avant le mercredi 10 juin au plus tard accompagnée d’un chèque à l’ordre de Trait d’Union Cabestany, chez Eric Biesbrouck, 25, rue des Géraniums ou chez Colette Appert, 16, rue des Romarins à Cabestany. Tél. 06 07 78 90 88, mail : trait.union.cabestany@gmail.com

 

Aujourd’hui 5 juin 2015, Journée Mondiale de l’Environnement….. aussi à Cabestany !

5 juin 2015

journée mondiale de l'environnement 2015

«  » Tu bétonnes, je m’étonne !  «  »

     (Devise envoyée cet après midi par un Cabestanyenc)

journée mondiale

pour en savoir plus :  http://www.unep.org/french/wed/