Le français, bientôt langue « optionnelle » à l’école de la République, se demande Josette….. à Cabestany ?

by

bonnet d'ane

« Josette » (un pseudo?), une professeure retraitée de l’Enseignement Supérieur qui nous informe de façon régulière sur de nombreux sujets, nous écrit :

«  » Chacun connait notre Ministre de l’Éducation, de la Recherche, et de l ‘Enseignement Supérieur.  On en parle beaucoup et plus encore dans les médias. Pour ce qui est du domaine de l’Enseignement Supérieur, mon petit doigt me dit que le Président Hollande pourrait ne pas tarder à nommer un/e Secrétaire d’État.  Vous mêmes, accepteriez vous, à notre place, que l’on confie le pilotage du gros avion dans lequel vous avez pris place, …..  à l’hôtesse de l’air, ou accepteriez vous de vous faire opérer à l’hôpital par quelqu’un qui n’aurait en tout et pour tout que son brevet de secouriste ?  C’est ce qui risque d’arriver  !

En 2012, cette personne sur laquelle on dira sans doute qu’on fait une fixation, et pourquoi pas du racisme, la ficelle serait un peu grosse, était déjà Ministre, mais pas de l’Éducation. De quoi, je ne m’en souviens même plus et d’ailleurs qu’importe. Peut être avait elle bénéficié des « lumières » de Robert Ménard, et savait elle précisément le nombre d’enfants étrangers ou fils d’étrangers de cette école qu’elle était en train de visiter .  Alors,  voilà qu’elle parle, de but en blanc, aux enfants et aux enseignants dans sa langue maternelle apprise du côté d’Oujda au Maroc.  (la vidéo est sur Internet)  Stupeur !  Ce n’est ni sa première, ni sa dernière bavure.

Les profs ne comprennent pas ce qu’elle dit, bien évidemment. Même, le petit Mohamed, le pauvre, né en France et donc français, de parents étrangers qui ne parlent que le français à la maison et se sont parfaitement intégrés, ne comprend pas ce que dit la Ministre. Mais des parents d ‘élèves, des électeurs, conviés fort opportunément à  cet événement, applaudissent.  Est il acceptable qu’une Ministre de la France, ne s’adresse pas en Français à des élèves ? Sans doute, puisque cela lui vaudra d’être nommée par le Président  de la République : Ministre de l’Éducation Nationale !!!!!

« Heureusement qu’il y a les ELCO  (Enseignements de langue et de culture d’origine), dira la ministre, sous forme de boutade », comme pour se rattraper.

Pas une invention de Sarko ou de la gauche, mais une directive européenne de 1977. L’Europe estimant qu’il était du devoir de l’école d’enseigner sa langue d’origine à un élève issu de l’immigration qui ne la parle pas. Oui, vous avez bien lu. Plutôt que la langue du pays d’adoption ? Quand des citoyens français prennent sur leur temps, bénévolement, pour apprendre le français à des élèves étrangers, mais que leurs impôts servent à ce qu’on les replonge dans leur altérité.  Mais tout cela se fait de façon restrictive, car cela ne concerne que quelques pays, dont plusieurs ….. hors de l’Europe. C’est plus clair ?  Cela représentait presque 100 000 élèves en France en 2014, avec une progression annuelle à deux chiffres depuis 3 ans.

Doit on être à ce point aveugle  pour ne pas comprendre que ce dispositif alimente le communautarisme, y compris chez des enfants déjà bien intégrés ? C’est le monde à l’envers. La république a interdit que l’on parle le corse en Corse ou le Breton dans nos territoires, mais il nous reste heureusement le Turc ! Et on osera dire que certains citoyens auraient une dérive souverainiste devant ce travail de « jean-foutre » ?

On supprimerait le grec, le latin, les classes bi-langues (Catalan) ?  L’anglais, l’allemand n’ont guère de futur,  pas plus que le français.  Mais si tu ne parles pas Croate, tu n’as pas d’avenir ! On encourage donc, comme jamais auparavant depuis trois ans, ces fameux ELCO , un lieu d’apprentissage ségrégationniste, en séparant les français d’un côté et les enfants issus de l’immigration de l’autre. Car il est tellement plus important que nos chères têtes blonde connaissent mieux le serbe, le turc, le marocain que le français. Si c’est comme cela qu’on veut endiguer le racisme :  en encourageant le multiculturalisme venu d’ailleurs et en mettant une chape sur nos spécificités régionales.

Et le projet à venir intègre ces fameux ELCO qui étaient dispensés « en dehors » des heures de cours normales, mais qui pourraient, dorénavant, se faire durant les heures de cours. Moi, je comprends : « en place de ….  »   Le français deviendra t’il deuxième, troisième langue. Et même pourrait t’il ne devenir qu’optionnel ?  Caricatural : aujourd’hui, peut être.  Mais demain, si on laisse se rompre les digues, cela se passera ainsi.

En attendant que notre Président nous parle à la télé en Corrézien, mais cela aussi l’Europe l’interdit. La Corrèze n’entrera dans l’Europe qu’après la Turquie ? Quant à  l’Espéranto que j’ai appris durant mes études, il y a certes un demi-siècle ?

Madame la Ministre, en devenant haut fonctionnaire vous aviez la vocation de « servir ». Vous pouvez encore le faire. En démissionnant. Vous rendriez un grand service à la République !

Sinon, le mardi 19,  je serai dans la rue. Pour mes petits-enfants.  J’ai encore bon pied, bon oeil. Mais je l’aurais fait, même s’il avait fallu,  avec un déambulateur ! «  »

pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://eduscol.education.fr/cid52131/enseignements-de-langue-et-de-culture-d-origine-elco.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :