Pour tourner la page sur les départementales, à Cabestany !

by

L’édito du vendredi est publié ce jeudi car demain nous serons à la Sanch !

Pour en finir avec les départementales :

Donnons notre avis, ou plutôt celui de nos internautes, un avis très positif sur la manière dont les médias ont couvert cette campagne des Départementales. Pour la presse écrite L’Indépendant et le Petit Journal Catalan qui nous ont bien informés. Fr3 ou Bleu Roussillon pour la TV et la radio, malgré leurs problèmes internes qui n’ont pas ou peu affecté leur mission. Et les Blogs, avec Ouillade.eu, particulièrement réactif puisque la plupart de nos amis auront suivi les résultats dimanche dernier, en temps réel, avec un temps d’avance sur les grands médias, mais n’oublions pas les autres, La Clau, Le Bourricot, C.Politique, et la liste n’est pas exhaustive.

Remercions les internautes qui nous ont fait le plaisir de pulvériser notre plafond de connexions, dépassant même les municipales, qui nous ont beaucoup écrit et regrettent qu’il n’y ait pas davantage de blogs dans le paysage catalan. Cela donnera peut être l’envie à certains, lorsque l’on sait qu’ouvrir un blog est gratuit, si on se contente comme nous, des limites et des contraintes que le gratuit impose. Des restrictions qui ne sont pas évidentes tous les jours, mais c’est un choix que d’utiliser Linux, et des logiciels open-source gratuits. Et ce n’est en rien rédhibitoire.
Et la déclaration à la CNIL se fait en ligne en 5 minutes chrono. Elle n’est pas obligatoire mais plus que recommandée, nous obligeant, mais de façon volontaire, raisonnée,  à nous imposer des règles de bienséance et de citoyenneté. Et cela ne nous aura jamais empêchés de dire ce que nous avions à dire mais peut être de façon plus réfléchie.

Nous ne remercierons pas, par contre, ceux qui ont procédé à ce découpage des cantons dans notre département, pour essayer de s’attribuer une victoire imméritée. Ils auront réussi leur coup ! Et on les voyant s’auto-congratuler, dimanche soir, nous avons cru revoir cette équipe de bras cassés, adversaires de l’USAP, mais on ce citera ni nom, ni date,  qui avait gagné de peu parce que le vent était favorable et que l’arbitre avait une poussière dans l’oeil. Ils nous avaient fait, à l’issue du match,  un numéro de « on est les meilleurs »,  comme celui des politiques, des plus pitoyables. Le ridicule heureusement, ne tue pas !

et nous laisserons Jean Castex avoir le dernier mot :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :