La banquise fond, au secours nous sommes dessus, à Cabestany !

by
La nef des Fous de Hieronimus Bosch peintre hollandais

La nef des Fous de Hieronimus Bosch peintre hollandais

LE BILLET D’HUMEUR

de l’un de nos internautes qui nous avait habitué, par le passé,  à plus d’optimisme

-o-

 «  »   La banquise sur laquelle nous sommes est cette terre, soumise au réchauffement climatique, sur laquelle il sera bientôt difficile de vivre, mais où les hommes sont plus intéressés par la politique que par leur survie.

La banquise dont nous parlons est également ce morceau de glaçon communiste, qui fond, qui fond, qui n’existe quasiment plus, nulle part ailleurs, ni dans l’Allier, ni dans l’Essonne, mais sur lequel nous sommes dans les P.O., et en particulier à Cabestany, et qui nous fait penser à ce tableau de Jérôme Bosch, la « nef des fous ».

Une émission, hier,  sur une chaine de cette télé qui nous sort de plus en plus par les yeux, s’intitulait : « Sarkozy gagne, Valls continue »

La Droite a gagné une bataille, dans le nord de ce royaume de France, désormais coupé en deux, un pays où la décentralisation permet à des petits barons – comme dans notre canton – de s’octroyer de plus en plus de pouvoir sur les manants que nous sommes. Et où un jour, comme jadis, la Bourgogne fera peut être la guerre à la Bretagne, à moins de prendre le mauvais livre du dénommé Houellebecque comme argent comptant.

Une piètre consolation pour ceux qui parlent la langue d’oil, quand nous nous parlons la langue d’oc,  dans un environnement de plus en plus hostile. Mais la guerre continue et ne s’arrêtera jamais tant que les hommes seront épris de liberté. Tant qu’ils refuseront une certaine dictature de la pensée unique que ceux qui ont été élus hier soir dans notre département – et se congratulaient comme si nous étions à la veille de la fin du monde –  utilisent pour nous placer dans une camisole de force.

Car  il en est, encore à gauche, qui s’imaginent que leurs idées sont les bonnes, sont satisfaits que notre département soit à la veille de continuer à s’enfoncer dans la médiocrité, l’assistanat, en supprimant les classes moyennes, en s’attaquant à ceux qui ont encore du boulot, une tare à leur yeux, et pensent que le gouvernement à Paris n’est pas assez marxiste, et qu’il faudrait mettre encore plus la barre à gauche. Au secours !

Ces économistes à la mode, qui vendent leurs bouquins comme des petits pains, ne prônent ils pas que la solution à tous nous maux existe. Prendre tout ce que avons gagné à la sueur de notre front, maisons, souvenirs, et nos godasses dont nous n’aurons plus besoin dans l’au delà, plutôt que de les donner en héritage à nos enfants. Si je savais que cela arriverait je préférerai y foutre le feu.

Des adeptes du philosophe (de bazar) Proudhon qui disait : « la propriété c’est le vol »

Si certains croient en la prière, c’est le moment de sortir leur missel, les autres préféreront mettre leur gilet de sauvetage, mais il est peut être déjà trop tard.   «  » »

-o-

POSTMASTER : merci, mais on aime aussi vos billets d' »humour » !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :