Bonne année, bonne santé, on va te « pécho » ton porte monnaie….. à Cabestany !

by

voeux 2015BIS

un article de « rentrée »,  fait en commun par plusieurs rédacteurs. Moi, la rédactrice, je me suis forcée à me mettre devant le clavier…. mais j’écris ce qu’on me souffle par dessus l’épaule !

Tenez vous vraiment à vous déplacer, mardi, aux vœux de Monsieur le Maire ?

Personne ne vous oblige à y aller, mais bien sur, comment vous en vouloir, après avoir du écouter – année après année – le même discours depuis un quart de siècle, d’avoir envie de sucer la demi cacahuète, qui comme partout, a été tripotée par de nombreuses mains plus ou moins nettes,  avant que vous ne la mettiez à la bouche. (ah bon ?) Et boire un fond de soda industriel tiède. (ça c’est vrai) Après tout c’est financé par vos impôts et vous avez bien le droit d’aller récupérer une infinitésimale molécule de ce que vous allez payer en 2015. (nous on pense autrement !)

Et en regardant le feu d’artifice vous pourrez vous faire la réflexion : « comme c’est beau, mon oseille qui part en fumée ».

Car pour payer, en 2015, vous allez être gâtés.

Monsieur le Maire vous informera t’il, mardi, par avance,  du montant de l’addition qu’il vous prépare, ou vous dira t’il que tout va bien ?  On ne lit pas dans notre boule de cristal mais rassurez vous, au point où vont les choses à Cabestany, ce n’est pas vous qui rembourserez la totalité des emprunts que la mairie va contracter en 2015.  Vous serez déjà aux Acacias, (ou aux Camélias) quand vos enfants et  petits enfants vous reprocheront de n’avoir été que des moutons bêlants, acceptant sans broncher de vous faire tondre, résignés mais sans grand courage, et laissant ce passif comme cadeau à ceux qui auront déjà à payer – s’ils le peuvent  – votre pension. Vous pourrez toujours faire celui ou celle qui est un peu sourd. « Hein ? Kestadi ? »

D’abord, ce « casot des jeunes », dont l’un de nos amis architecte (il a juste construit quelques tours …  à la Défense) nous disait au début de l’année 2014, pour notre campagne électorale, qu’il serait incapable de le construire à moins de 1.8 million d’euros, et voire peut être 1,9  ou 2 millions, en comptant des aléas !  Un projet qui nous a déjà été annoncé à 3. millions (!?!) il y a quelques mois et qui a encore grossi comme un soufflé et qui est rendu à 4.  Si le dossier est aussi bien géré que celui de la Germanor, on finira bien à 6 ou 7., sans les aléas bien sur. Mais était on obligé de faire un « machin » au dessus d’un bassin d’orage, même si on nous dit qu’à chaque étage il y aura du parquet « flottant ».  Il sera sur pilotis !!!!! Les littéraires nous diront que « pilotis » n’est pas la racine de « capilotade ». Ouf  !

Et c’est pas fini !

Le désamiantage d’un « truc » qu’on aurait peut être mieux fait de raser et reconstruire. (on n’a pas d’avis personnel mais on répète ce que dit, dans la rue, le citoyen). Et toutes ces réfections qu’on a pas faites quand il le fallait, période pré électorale oblige. Car il valait mieux épater le « gogo » avec une Germanor, dont on avait seulement oublié de faire des vestiaires,  que d’entretenir ce qui devait l’être.

Ceux qui ont pensé qu’il valait mieux faire la grasse matinée que de se déplacer un certain dimanche d’avril 2014,  pourront toujours le regretter et dire « si j’avais su ».  Ils en ont juste pris pour six ans.

Croyez vous qu’il soit nécessaire de vous déplacer mardi pour écouter des boniments ? A vous de voir. A la rédaction, entre la curiosité d’aller écouter les sornettes qu’on va nous débiter et la galette qu’on organise juste entre nous, le débat est clos. Allez, on en gardera une part pour Colette, (avec la fève) et un coup de champ’ aussi. Au moins sera t’on certains de passer une bonne soirée et on augmentera le son de la musique quand nos deniers s’envoleront dans le ciel au bruit des  » poum », « poum », « paf » et   » chbloum ».

Mais pourquoi cette fuite en avant de la mairie, nous direz vous ? On vous en dira bientôt les raisons. Bien plus politiciennes qu’économiques d’ailleurs. L’article est déjà prêt mais nous en gardons un peu sous le coude.

Et bonne année, si vous n’êtes pas déjà dégoutés ! Mais si mardi vous vous décidiez à aller au Centre Culturel, laissez la Carte Bleue à la maison et ayez juste une pièce jaune sur vous, …. si quelqu’un passait dans les rangs pour faire la quête. On ne sait jamais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :