Aurons nous un Président « normal » à la tête de la Région se demande Blog-Cabestany ?

by

AViS : Vous allez lire le premier article de l’un de nos nouveaux rédacteurs. Il faut savoir se renouveler. Il ne signera pas sous la signature anonyme et collective de Postmaster car il  nous a demandé la permission de garder son indépendance éditoriale. Il signera sous le pseudo de « Électron Libre » car il ne peut plus ré-utiliser le nom de plume qu’il avait à la rédaction d’un support de la presse écrite. Il n’interviendra que de façon très occasionnelle mais parlera du domaine qu’il connait bien, la politique au plan régional ou  national.  Et ses propos ne sauraient engager en aucun cas nos élus.  Mais nous assumons ! Cela ne changera pas grand chose à notre Blog, et nous continuerons à privilégier la politique locale. Pour nous c’est « Cabestany d’abord ! »

-o-

« Électron Libre » écrit :

« Quel Président aurons nous à la tête de la Région Languedoc-Roussillon ? »

Cette semaine,  le numéro  du magazine « le Point », regorge d’articles forts intéressants et que vous devriez lire.

On y trouve un entrefilet sous la plume de mon jeune et excellent confrère,  qui signe H. D. (H comme Hugo, son prénom. Son patronyme étant celui d’une famille de grands journalistes à laquelle il fait honneur.)

l’entrefilet du Point

l'entrefilet du Point

 Je ne repasserai pas derrière ce qu’a écrit un ami, très talentueux,  et ne prendrai  pas le  risque  de me livrer au moindre commentaire sur cet article, un modèle de concision,  qui est plus éloquent qu’un long discours. Un travail de journaliste dont le devoir est avant tout d’informer pour permettre au citoyen de réfléchir.

On nous abrutit tous les jours avec la réforme inutile, couteuse, et uniquement médiatique, improvisée dans la panique par un pouvoir en déliquescence. Je parle bien de la décentralisation, la fusion des régions, sans qu’on sache encore si les départements vont disparaître. Car Hollande met la charrue avant les boeufs.

Cette semaine, le Ministre de l’Intérieur, interrogé au Sénat sur l’éventuelle disparition des Conseils départementaux, répondait par une pirouette (au sens figuré), en disant que d’ici 2020, bien de l’eau aurait coulé sous les ponts… !  On espère pour ce ministre qu’il aura eu  le temps de mettre son gilet de sauvetage avant d’être emporté par le courant. Il semblait dépassé. Mais comment pourrait il savoir ce qui se passera dans 6 ans alors qu’il est incapable de prédire ce qui se passera dans 6 mois. Il aurait du nous conseiller, par honnêteté,  d’aller consulter une voyante.

Mais revenons à la nomination du futur Président de notre région. Je vous dirai simplement que lorsque j’interroge mes voisins, ou d’autres gens dans la rue,  qu’ils soient de gauche ou de droite, j’obtiens  la même réponse. A savoir que l’élection d’un dirigeant politique à un tel niveau de responsabilités qui va gérer le quotidien ou l’avenir de millions de personnes, dont  le nôtre, devrait se faire au  suffrage direct , comme on choisit son maire, son député, et sur un programme clair qui engage le candidat. 

L’article du Point  nous démontre, si c’était nécessaire,  et alors que certains rêvent déjà de la 6ème république, qu’il faudrait commencer par réformer une partie de nos institutions dont certaines datent de la 3ème ou la 4ème. Pour faire accepter la décentralisation au citoyen, il faudrait qu’aussi bien les conseillers généraux que régionaux, qui devraient évidemment être les mêmes,  soient élus de façon plus directe.  La nomination du  Président de la Région,  qui découle d’élections directes mais en cascade, est incompréhensible pour le citoyen. Celui ci  pense, à tort ou a raison,  qu’elle  serait plutôt le résultat de combinaisons politiques, ou encore d’arrangements et de connivences. C’est pour lui,  insupportable. Il est normal qu’il se détourne de la politique, et il pourrait bien finir par descendre dans la rue. 

La disparition d’un personnage aussi important qu’un Président de région devrait renvoyer l’électeur dans l’isoloir. Cela donnerait à son successeur,  de la crédibilité et de la légitimité aux yeux du citoyen.

Voila par où l’on devrait commencer la réforme : dans  le cas de figure, mais on peut toujours rêver,  où nous serions réellement dans une démocratie !

-o-

le lien vers le site du magazine le Point :


Hebdomadaire Le Point

———-

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Aurons nous un Président « normal » à la tête de la Région se demande Blog-Cabestany ?”

  1. Wordpress tips and tricks for you Says:

    Nice post. I learn something totally new and challenging on blogs I stumbleupon everyday.
    It will always be useful to read through content from other authors and practice something from their sites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :