Mardi 3 mars 2015 à Cabestany : Conseil Municipal

1 mars 2015 by

Mardi 3 mars 2015, au rez de chaussée de la mairie, séance publique du Conseil Municipal à 18 h 30 précises

l’ordre du jour

ORDRE DU JOUR CONSEIL CABESTANY

La parité : un enjeu des prochaines élections … par Blog-Cabestany

28 février 2015 by

La parité est l’un des enjeux de ces prochaines élections de mars 2015 et sans doute une importante motivation (mais il y en bien d’autres ! ) pour se déplacer.

Caroline Ferriere_Olivier Amiel_Colette Appert_Patrick Sperring-

Ce matin samedi 28 février 2015, nous regardions l’émission « La voix est libre », sur FR3 Languedoc-Roussillon, et nous avons mis en ligne l’un des commentaires de Maïté Sanchez Schmid, qui a été très présente tout au long de l’émission, et dont les explications ont été plus que claires, parlant du programme de la Droite Républicaine. 

A revoir, cette émission de 52 minutes sur le site de FR3 Régions. Cliquez sur le lien ci-dessous, mais attention ce lien n’est sans doute valable que quelques heures ou au mieux quelques jours  :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/emissions/la-voix-est-libre-languedoc-roussillon

Le bref extrait d’une vingtaine de secondes, qui lui restera en ligne plus longtemps, et que nous avons isolé car Maïté Sanchez Schmid  y parle de la parité :

« Catalans gagnants » : un nouveau souffle pour le département …. à Cabestany !

28 février 2015 by

Avec Jean Castex, et tous les candidats de la Droite Républicaine, du Centre, et leurs alliés, pour les Elections Départementales des 22 et 29 mars 2015, pour donner un nouveau souffle aux Pyrénées Orientales.

Caroline Ferriere_Olivier Amiel_Colette Appert_Patrick Sperring-

Retrouvez l’interview de Jean Castex ci-dessous :

-o-

Colette Appert

Permanence des nos candidats, chaque samedi matin, à Cabestany !

26 février 2015 by

Caroline Ferriere, Olivier Amiel, Colette Appert, Patrick Sperring

vous attendent dans leur permanence, à Cabestany, au centre du village historique, à coté de la fontaine, au 2 rue Célestin Freinet, et vous réservent le meilleur accueil

les samedis matin, de 9 h oo à midi

-Caroline Ferriere_Olivier Amiel_Colette Appert_Patrick Sperring_permanence-

Caroline Ferriere_Olivier Amiel_Colette Appert_Patrick Sperring-

Caroline Ferriere_Olivier Amiel_Colette Appert_Patrick Sperring_infos-

Nos candidats sont en campagne…… à Cabestany !

24 février 2015 by
Caroline Ferriere, Patrick Sperring, Olivier Amiel, Colette Appert

Caroline Ferriere, Patrick Sperring, Olivier Amiel, Colette Appert

Nos candidats de la Droite Républicaine, dans le Canton n°8 des Pyrénées Orientales, Perpignan 3 – Saint Jacques – Cabestany, souriants malgré un fort vent de tramontane,  croisés par l’un de nos internautes, non loin de la Germanor, dans les rues de Cabestany.

-

Caroline Ferriere et Olivier Amiel, adjoints au maire de Perpignan,  les candidats titulaires.

Colette Appert et Patrick Sperring, Conseillers Municipaux à Cabestany, leurs suppléants.

-

pour lesquels nous voterons, les 22 mars et 29 mars 2015, lors des Élections Départementales (ex-cantonales), pour les six années à venir,

qui concernent tous les territoires de la France et non plus comme autrefois,  50% renouvelés tous les 3 ans, car c’est la totalité des sièges des Conseillers de votre département qui seront à pourvoir, et la majorité dégagée par ces élections donnera la couleur politique  du Conseil de votre territoire des Pyrénées Orientales pour les années à venir. Là, on tourne une page et l’on en ouvre une nouvelle.

Chaque canton, redécoupé spécialement pour ces élections, enverra siéger DEUX candidats (un homme et un femme), à savoir ceux qui seront élus au deuxième tour,  et c’est la première fois que dans votre Département ou ailleurs, il y aura la parité absolue. 

de bonnes, très bonnes raisons de se déplacer pour voter, dans des élections qui étaient dans les années précédentes fortement marquées par l’abstention, mais l’enjeu n’était absolument pas le même ! 

-o-

Dernière heure : l’un de nos internautes nous demande s’il est bien légal d’avoir commencé à coller des affiches sur les tableaux électoraux, un 24 février, ayant remarqué à plusieurs endroits celles des candidats communistes.

POSTMASTER: il est plus que vraisemblable que si ce que vous dites est exact, nos candidats en campagne dans les rues de Cabestany les auront remarquées, et connaissent la réponse. A moins que cela n’ait été fait, par des agents consciencieux et zélés des services techniques de la ville,  seulement pour tester la solidité des panneaux …….. ou juger de la qualité de la colle !  Mais nous conservons votre photo, pour le cas où.

-

Les lecteurs de Blog-Cabestany se souviennent !

22 février 2015 by
un 22 juin 2012 à la Gendarmerie de Cabestany

un 22 juin 2012 à la Gendarmerie de Cabestany

Nos lecteurs nous écrivent :

José nous écrit pour nous parler de ce « fait divers », plutôt un drame à nos yeux qui voyait en 2012 l’assassinat de « deux gendarmettes », pour nous deux gradées de la Gendarmerie Nationale au sein de laquelle il ne saurait y avoir de différence relative au fait qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes. Toutes et tous ont du courage et font leur devoir de façon exemplaire.

Le meurtrier, pas un « souchien » (?!) nous écrit X, passera le reste de sa vie en prison : « justice est faite ». Nous, ce n’est pas comme cela que nous raisonnons. On aurait préféré que ce drame n’ait jamais existé, et que les familles de ces fonctionnaires ne fussent pas anéanties à jamais. Et aucune décision de justice ne ramènera les victimes à leurs enfants.

Un autre de nos internautes nous dit qu’il s’agissait « déjà » d’un acte lié au terrorisme ambiant. De cela on ne sait rien ou pas grand chose. Mais, qu’une voiture fonce dans la foule, ou qu’un autre événement se produise et on lira dans les journaux qu’il s’agissait d’un acté isolé, et l’auteur un déséquilibré. Comment savoir ? Mais ne tombons pas non plus dans la paranoïa.

C’était un 22 juin 2012, qu’était organisée une cérémonie dans la cour de la Gendarmerie à Cabestany en hommage à ces deux victimes. La Droite Républicaine y était : mais « pas que ». Pour nous il  n’y avait que des « français », des citoyens, des patriotes, partageant les mêmes valeurs quelles que soient leurs opinions politiques ou religieuses. Quelles que soient leurs origines.

o
Mais faisons le vœu qu’il y ait le moins souvent possible des événements qui seraient des occasions pour ces rassemblements. Les français que nous sommes n’ont pas besoin de descendre dans la rue pour faire savoir que l’esprit de résistance que  nos parents ou grands parents ont montré dans les années 40 est intact et que s’il le fallait, on serait capable de refaire la même chose si nos libertés et nos valeurs étaient menacées.

L’esprit du 11 janvier 2015 ?  Il semble bien que cet esprit existait déjà, ce jour de juin 2012 à Cabestany.

-o-

Nadège écrit ce soir : « merci camarades »………. à Cabestany !

19 février 2015 by

« Nadège » envoie ce mail à Blog-Cabestany à 18 heures 51, ce soir jeudi 19 février 2015.

«  » »  ce soir motion de censure de la droite contre le gouvernement. les communistes votent également contre. cela fait désordre à un mois des cantonales vous ne trouvez pas. quelle est votre position ? «  » » »

-

POSTMASTER :  Nadège, un bien joli prénom ! Merci de nous avoir envoyé ce sympathique message qui manque un peu de précisions.  Nous sommes entièrement d’accord avec vous. Quant à savoir comme décrypter votre message et connaître votre arrière pensée, on donne notre langue au chat.
– Car êtes vous une électrice de droite qui ironise sur le vote des communistes à un mois d’élections où l’on se demande ce qu’il peut encore y avoir en commun entre partenaires de gauche ?
- Êtes vous une électrice socialiste furieuse contre les communistes ? C’est plutôt dans l’air du temps. Car si on analyse les mails que nous avons reçu ces derniers jours, on dirait bien que ce sont davantage des socialistes que des gens de droite qui nous écrivent. Avec nous ils peuvent débattre alors que sur leur gauche ils se heurtent à un mur !
Mais vous pourriez aussi bien être une électrice communiste qui est en désaccord avec son camp ou encore quelqu’un d’autre.

C’est bien compliqué !

Mais cela exprime quand même bien le flottement dans lequel certains électeurs se trouvent à un mois de ces départementales, ce qui n’est pas le cas dans notre camp, fort heureusement.

« Quelle est votre position ? » dites vous. Nous, on comprend que votre question est : « qu’en pensez vous à la rédaction de votre Blog ? « .

Car Blog-Cabestany ne saurait s’arroger le droit de parler autrement qu’en son propre nom. Et surement pas de s’exprimer au nom de partis, de leurs dirigeants, ou de leurs candidats, en période électorale. On lira demain, comme vous tous, ce que dit la presse ou les médias.

Alors qu’en pensons nous dans notre Blog ? La même chose que vous !!!!!   Bien cordialement.

et comme c’est le nouvel an chinois :

C'est le nouvel an chinois

C’est le nouvel an chinois

Dans l’édition catalane de l’Indépendant, aujourd’hui…. à Cabestany !

16 février 2015 by

indep-

sous la plume de Patricia Vedrenne, correspondante à Cabestany pour le journal l’Indépendant

Patricia Vedrenne

Patricia Vedrenne

L’article – reportage, signé, « P.V. » sur l’inauguration de la permanence de nos candidats de la Droite Républicaine dans le Canton n°8 des Pyrénées Orientales ( Perpignan 3 – Saint Jacques – Cabestany) dans les pages locales du quotidien (7/7) l’Indépendant – Édition Catalane en date du  lundi 16 février 2015, à la page 11 « autour de Perpignan » dans la rubrique « Cabestany ».

-

 indep inaug patricia v-o-

Pourquoi les impôts vont augmenter dans les villes tenues par les communistes (comme à Cabestany) pour des raisons essentiellement politiques !

15 février 2015 by

la plume d'electron libre

L’éditorial politique de : Électron Libre

-

Titre : Pourquoi les impôts vont augmenter dans les villes tenues par les communistes (comme à Cabestany) pour des raisons essentiellement politiques ! Pourquoi est ce la zizanie à gauche entre les socialistes et les autres ? Pourquoi les frondeurs du PS, qui ont un pied chez Valls et l’autre chez Mélanchon, ne savent plus où ils habitent, mais l’Extreme Droite, à TOUS,  leur dit déjà : Merci !

-

Vos conseillers municipaux d’opposition vous diront, à juste titre, que si les impôts augmentent à Cabestany, c’est que le Maire, sans aucune concertation, mais c’est devenu une habitude,  va laisser filer les dépenses, volontairement, face à des recettes qui ne le permettent pourtant pas. Et on aura recours, à la fois à l’emprunt (est ce vraiment le moment ?) et à une augmentation de la fiscalité locale sur les ménages de moins en moins nombreux à supporter, seuls, ces impôts.

Mais est on vraiment obligé de dépenser toujours plus ?  Un maire communiste vous expliquera  que lorsque le citoyen « nanti » préfère essayer de préserver son livret « A », (comme une poule couve ses oeufs)  plutôt que de consommer et soutenir l’économie, par son attitude négative, il ne laisse aucune autre alternative aux élus, que de faire ériger des bâtiments publics qui ne sont pas indispensables ou embaucher des agents dont on pourrait se passer. Mais, avec toujours un peu plus d’endettement, et une ponction plus importante dans la poche du contribuable, c’est la seule façon – SELON LUI – de soutenir l’économie de façon citoyenne et réduire le chômage. CQFD.  (Même si on confie le chantier à des maçons polonais  ?). Moi, je ne consomme que Français, d’ailleurs ma dernière acquisition est un véhicule de marque nationale… fabriquée en Turquie.

Et que dire de cet article qui m’a laissé pantois, dans un journal très à gauche, qui se félicite que l’on ait une ministre « frondeuse » que personne n’ose virer, et qui nous assure la PAIX SOCIALE (ne s’agirait il pas plutôt de paix civile ?). Manuel Valls est il d’accord ?  Car cette ministre  considère, comme son mentor, en 1995, que le mieux est encore de fermer les yeux sur les économies souterraines dans certains quartiers. Le FN ne sait comment lui envoyer un wagon de fleurs pour la remercier.  

Votre Maire expliquera aux électeurs qui lui sont restés fidèles qu’on peut prendre davantage et même plus encore, dans la poche de ces classes moyennes qui passent leur temps à se lamenter et à larmoyer,  alors qu’à partir du moment où l’on possède un livret « A » même si il n’y avait dessus que 100. euros, on ne peut se défendre de faire partie du camp des nantis.

Dans les rédactions des journaux ou magazines que vous lisez – ou ne lisez pas – l’augmentation de vos impôts était largement prévue, et ce depuis plus de 6 mois. dans les villes tenues par les communistes,

Vous étiez encore en maillot de bain quand l’été dernier les services de l’état ont commencé à envoyer à tous les maires des indications pour leur permettre de préparer le débat d’orientation budgétaire. (le DOB)

Dans un même temps, les maires, en fonction de leur étiquette politique, recevaient des instructions de leurs partis politiques respectifs.

A droite, c’est simple, et pour faire court, on leur aura dit « faites au mieux », une façon poétique de dire : « démerdez vous » !

Les maires socialistes, eux,  ont reçu une abondante documentation en provenance du siège de leur parti, mais n’en doutons pas, les consignes émanaient probablement des services du – nouvellement – nommé premier ministre : Manuel Valls. Qui leur demandait deux choses. En un, de modérer les dépenses en 2015, face à une dotation de l’état en diminution, et ce  n’est sans doute qu’un début. En deux,  les priant, de façon on ne peut plus autoritaire, de s’abstenir dorénavant de critiquer le gouvernement.

Et à part chez quelques maires frondeurs, ces consignes seront respectées, à la lettre,  dans les villes tenues par les socialistes. Tous comme dans les Conseils Généraux qui craignent pour leur réélection.

Mais à la gauche de la gauche, le combat à la mode est de s’opposer à ce gouvernement de traitres, de libéraux et de capitalistes. Et quel meilleur moyen de saper l’autorité de ceux qu’on regrette d’avoir aidé à élire en 2012, sinon d’augmenter la pression fiscale, en accusant le gouvernement d’en être le seul et unique responsable. Un raisonnement d’élève de maternelle, mais à quoi vous attendiez vous d’autre ?  

Et ce n’est pas le seul chantier qui soit en cours dans les officines de la gauche de la gauche : en Aquitaine, dans la région Centre et ailleurs, les communes communistes ont entamé de grandes manœuvres et  cherchent par tous les moyens possibles,  à sortir de leur agglo ou de leur communauté de communes, qu’elle soit à droite (ce qui ne surprendra personne) mais tenue par des socialistes, ce qui revient exactement au même, à leurs yeux ?! 

Car arrêtez une bonne fois pour toutes de considérer votre ville comme un village gaulois indépendant dirigé par une équipe municipale qui réfléchit et travaille. Déjà, réfléchir n’est pas du niveau de tous les élus. A Cabestany, comme dans toutes les villes communistes, cela ne fait guère de doute, on obéit et on la ferme devant les directives du Parti. Georges Marchais appelait cela le « centralisme démocratique ».

Est ce vraiment un fin calcul politique ? Car le vote du budget dans la plupart des communes va tomber en même temps que les dates de scrutin des élections départementales. Un léger bémol diront certains. Ces élections départementales ne s’annoncent pas forcement bien pour la gauche en général. Et certains comprendront pourquoi c’est la zizanie entre communistes et socialistes, au niveau des candidatures. Quand tout le monde supposait qu’ils partiraient unis, du moins pour sauver les  apparences. Et même nous, journalistes politiques, nous nous étions bien gourés !

Pourtant les candidats communistes, à Cabestany comme ailleurs,  ne se font pas trop de soucis. Ils savent que les électeurs socialistes, comme des moutons de Panurge,  vont se déplacer pour voter pour eux. Alors que dans le sens inverse les candidats socialistes s’apercevront le 22 mars, mais un peu trop tard,  qu’il pourrait en avoir été tout autrement !

Ce n’est pas encore en 2015 que l’on refera le monde.

Courbevoie La Défense, le 2 février 2015

-o-

Remarques de la rédaction de Blog-Cabestany : l’article d’Électron Libre a été écrit et nous a été envoyé avant le récent  voyage de Manuel Valls à Marseille. Et le Rapport de la Cour des Comptes n’était pas encore publié. Il reprendra ses tribunes en avril. Maintenant, on va privilégier ce que nos candidats ont à vous dire.

-o-

Alors ne ratez par si vous être insomniaque, le dernier rapport de la Cour des comptes, daté de la semaine dernière, sur le site : https://www.ccomptes.fr

on y lit cette phrase savoureuse à souhait, Tome 1 – Page 46 – qui tendrait à démontrer que cette honorable institution ne se fait  plus guère d’illusions : 

«  »  De plus la baisse des concours financiers de l’État
de 3,7 Md€ en 2015, ramenée à 3,4 Md€ au cours des débats
parlementaires, et sa poursuite en 2016 et 2017 devraient inciter les
collectivités territoriales à réduire la progression de leurs dépenses.
Son ampleur et son rythme sont néanmoins très incertains, les
collectivités locales pouvant compenser la baisse des dotations de l’État
par des hausses des impôts locaux et par un accroissement de leur
endettement. «  »

Si n’avions pas encore compris !

Car c’est bien là où le bât blesse et où l’on nous prend pour des imbéciles lorsqu’on nous explique, comme à des gamins, qu’une commune n’a pas le droit de faire de déficit, ce qui est vrai, mais elle peut sortir un budget en équilibre, en nous  imposant toujours  plus et en empruntant encore, et encore.

-o-

Conseil Municipal à Cabestany : le mardi 17 février 2015 à 18 h 30

14 février 2015 by

Salle du Conseil au rez de chaussée de la mairie.

ordre du jour conseil 17 février 15

Ils vous en disent plus ……. à Cabestany !

13 février 2015 by

En ce qui concerne l’inauguration de nos candidats de la Droite Républicaine, samedi dernier

-

Candidats 2015 Cabestany_

Ouillade

Sur le Web, le site local d’information généraliste, très fréquenté car toujours bien informé, « Ouillade.eu »,  vous donnait les noms, en détail, des personnalités politiques qui nous avaient fait l’honneur de se déplacer à l’inauguration de la permanence de nos candidats : cliquez sur le lien ci-dessous

http://www.ouillade.eu/politique/p-o-elections-departementales-22-29-mars-beaucoup-de-personnalites-locales-autour-du-binome-ump-udi-cdc-caroline-ferriere-sirere-olivier-amiel/93409

-o-

petit journal catalan-

Dans le « Petit Journal Catalan », un journal qui parait chaque vendredi chez votre marchand de journaux, et qui traite de l’info de nos quartiers et de nos villages, mais qui fait montre d’un réel dynamisme, avec des « éditos » forts intéressants, on trouve sous la plume de son très sympathique rédacteur en chef, François Xavier Pujol de Salas, qui a l’habitude de signer « FXPS », le compte rendu de cette inauguration dans le numéro de ce matin.

François Xavier Pujol de Salas (FXPS)

François Xavier Pujol de Salas (FXPS)

L’ARTICLE DU PETIT JOURNAL CATALAN

petit journal vendredi 13 février 2015-

Félicitons nous de ce pluralisme de la presse locale, des sites internets ou de la blogosphère locale, car nous y sommes très attachés, au nom de la « Liberté d’expression ».

-

Et voulez vous bien noter, que pour le moment, la permanence de nos candidats, au « centre du village », au coeur historique de Cabestany,  sera ouverte, le samedi matin de 9 h 00 à 13 h 00, 2 rue Celestin Freinet, en face du « Grand Café ».

On peut les joindre par mail : vous avez juste à cliquer ci-dessous et rentrer l’adresse dans votre carnet

perpignancabestany2015@gmail.com

-

et bon week end à tous !

Jean Castex, Jean Marc Pujol, et bon nombre de nos amis de tout le département des P.O., ce matin à Cabestany, pour soutenir Caroline Ferriere, Colette Appert, Olivier Amiel et Patrick Sperring !

7 février 2015 by
Candidats de la Droite Républicaine à Cabestany

Candidats de la Droite Républicaine à Cabestany

-

Ce matin, samedi 7 février 2015, à Cabestany, on inaugurait à 11 h 30 précises la permanence de nos candidats de la Droite Républicaine qui vont défendre nos couleurs aux Départementales des 22 et 29 mars 2015, dans le canton n°8 : Perpignan 3, Saint Jacques, Cabestany.

Dès avant  11 H 00, il y avait déjà beaucoup de monde. Non pas que les participants se soient trompés d’heure, mais beaucoup ne connaissant pas bien Cabestany, avaient peur de ne pas trouver rapidement le lieu du rendez vous, d’avoir du mal à se garer. Ce qui n’arrivera pas. Et beaucoup trouvaient que l’emplacement de la permanence, au cœur du centre historique, face à la vieille fontaine, était un endroit particulièrement bien choisi.

On ne prétendra pas que c’était le grand beau temps, mais la tramontane semblait partie en week end, il faisait moins froid que les jours derniers et il y avait un rayon de soleil. Un heureux présage. Mais on appréciait d’être bien couverts.

On reconnaissait bon nombre des colistiers de Colette et Patrick, les adhérents de Trait-d’Union-Cabestany autour d’Eric Poupet et de son équipe, de nombreux Cabestanyencs que nous connaissons par leur nom et d’autres seulement de vue, mais aussi beaucoup d’inconnus.

Dans un événement de ce genre, il n’est point besoin d’être devin, pour comprendre que toutes ces personnes que nous ne connaissions pas, étaient venues à Cabestany, parce qu’elles partagent nos idées et nos valeurs. Et cela favorise la communication.

Colette et Patrick, en attendant que ne commencent les discours officiels, venaient saluer toutes les personnes présentes, présentaient Caroline et Olivier, des candidats souriants et bien sympathiques,  et avaient un mot aimable pour chacun. Un agréable moment !

Les dernières municipales à Cabestany datent d’une année, et les prochaines n’auront lieu donc que dans 5 ans. Mais il est rare que des candidats – ils ont quand même été élus – une année après une élection, aient encore autant de citoyens pour les entourer, les soutenir, se réclamer de faire partie de leurs fidèles. L’association Trait-d’Union-Cabestany en est le catalyseur.

Quant à ces inconnus dont nous parlions précédemment, ils n’étaient pas longs à se présenter entre eux, ou à nous, à échanger des cartes de visite, des emails dont nous avons fait une véritable moisson, et discuter de ce qui nous rapproche à savoir la politique. Des citoyens nous expliquant s’être déplacés pour Jean Castex, ou Jean Marc Pujol, mais encore pour Caroline Ferriere ou Olivier Amiel, et désirant connaitre  les élus Cabestanyencs de leur camp. Il est certain que des élections concernant des territoires différents permettent de rencontrer des amis inconnus et favorisent les échanges entre des personnes partageant les mêmes idées. On se sent tout de suite moins seuls….. à Cabestany !!!

Nous avons longuement discuté avec un Papy venant de Prades pour encourager son maire. « je ne conduis plus disait il, mais je suis venu avec des jeunes dans le même véhicule. Des jeunes qui y croient « dur comme fer » et nous allons essayer de participer au plus grand nombre possible de meetings dans le département car il ne suffit pas d’encourager mais le plus important est encore de transmettre nos valeurs aux générations futures ».

Le même Papy qui paraît bien connaître le département et la politique et nous disait que pour certains de nos candidats, dans le Département, à la condition qu’ils fassent une bonne campagne, la victoire était quasiment assurée. Mais dans votre Canton ajoutait il, les choses sont loin d’être évidentes à cause d’un découpage qui semble avoir été spécialement fait pour avantager la gauche. Vos candidats ont bien du mérite d’avoir relevé le challenge et d’être prêts à mouiller le maillot. Mais cela personne chez nous n’en doute.

Les discours commençaient : Jean Castex, Jean Marc Pujol, se montraient toujours très chaleureux et très charismatiques, mais également très motivés. Puis chacun des candidats prenait la parole nous demandant de les assurer de leur soutien mais ce matin nous étions bien là pour cà !

Devant le sympathique buffet, très simple mais bon, les conversations étaient animées. Nous retiendrons qu’en plus d’avoir soutenu nos candidats, nous nous sommes fait un tas de connaissances. De citoyens lambda, comme nous mêmes, de Perpignan ou d’ailleurs, ne faisant pas de politique, déjà bien assez occupés par leur vie familiale ou professionnelle, mais attachés à des valeurs qui semblent en danger, et refusant à n’être  que des témoins, et décidés à s’engager. Nous n’allons pas utiliser de grands mots, faire de grande phrases, mais dans cette France que nous aimons plus que tout, et dans laquelle nous ne nous reconnaissons plus certains jours, cela fait tout simplement chaud au cœur.

Nos candidats, avant de partir nous remerciaient avec un brin d’émotion d’être venus les soutenir. Mais c’est  nous, qui les remercions à notre tour, de bien vouloir faire entendre notre parole, de représenter les simples électeurs de base que nous sommes, qui nous sentons de moins en moins entendus et qui avons besoin de savoir que l’on nous représente et que l’on nous défend. Qu’on existe !

-

cliquer sur l’image pour agrandir

LES DISCOURS

inauguration-

L’ASSISTANCE

inauguration 7 fev 2015-

Élections Départementales : c’est parti ! ……… à Cabestany

4 février 2015 by

cantoncanton8

Nos candidats devant leur permanence à Cabestany !

4 février 2015 by

nos candidats 001-

de gauche à droite : Nos candidats de la Droite Républicaine et de leurs alliés dans le canton : PERPIGNAN 3, SAINT JACQUES, CABESTANY

Caroline FERRIERE, Candidate

Patrick SPERRING, Suppléant

Colette APPERT, Suppléante

Olivier AMIEL, Candidat

Honneur à nos militaires ! …….. à Cabestany

3 février 2015 by

drapeau-en-berne

-

Un  hommage national a été rendu ce mardi 3 février 2015, aux Invalides,  aux 9  militaires français tués le 26 janvier 2015  dans le crash du F16 grec survenu sur la base d’Albacete en Espagne. 7 de ces aviateurs étaient affectés à la BA 133 de Nancy-Ochey.

-

invalides 3 fevrier 2015-

Photo envoyée en pièce jointe par René, qui a été militaire sur cette base à Nancy, il y a des lustres, mais dont on partage l’émotion, et qui nous écrit entre autres :

« ………..  Récemment mon petit fils (8 ans) me dit : Papy, pourquoi il est interdit de faire ce geste là et il me mime le salut nazi, le bras levé, la main tendue ? Papy, mon copain on lui a dit que s’il recommençait on allait le virer de l’école. J’espère que les enseignants  lui ont expliqué pourquoi ! Mais c’est apparemment courant dans les cours de récréation !?  Papy, pourquoi en regardant avec toi à la télé l’autre jour  l’enterrement des journalistes, les messieurs, ils avaient le poing levé en chantant la Marseillaise ? Je ne lui ai pas dit que ce n’était pas la Marseillaise qui était chantée, mais l’internationale. On a peut être chanter ensuite la Marseillaise. Mais au moment où l’on regardait ensemble la télé c’était bien l’internationale. J’espère qu’il ne va pas se mettre à la chanter le 14 juillet !!!!!

POSTMASTER : A Cabestany, cela ne choquerait peut être personne ! Quant à vos interrogations, on les partage et on n’a pas plus que vous la solution. Mais rassurez vous : notre Ministre de la « ré-éducation » a sans doute la réponse ! Cordialement

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.